Dramatica

DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (51)

Nous avons décidé d’entreprendre depuis quelques temps déjà la traduction de l’ouvrage de Melanie Anne Phillips et Chris Huntley sur leur théorie narrative Dramatica.
Ce n’est pas facile à aborder mais cette étude est éminemment passionnante et si elle est relativement bien comprise, elle peut être un atout considérable pour votre projet d’écriture.

Abordons maintenant le chapitre 13.

THÉORIE NARRATIVE DRAMATICA

Chapitre 13 : Les descriptions de domaine
Faire correspondre les points de vue à la grille

Pour rappel, voici la grille (en fait, c’est la partie de la grille que l’on ne peut pas décomposer davantage, c’est l’ultime niveau, les éléments de caractérisation ou encore caractéristiques) :

Dramatica

Le thème est une question de perspective. Cette perspective est créée par la relation entre :

  1. Ce qui est observé
  2. Et d’où cela est observé.

Dans les fictions, ce qui est observé est la nature du problème et ses ramifications.

Pour définir le problème de l’histoire, nous commençons avec la classe.
Sur ce concept de classes, nous vous renvoyons à :
DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (31)

Ensuite, nous définissons le type de problème à l’intérieur de la classe.
Chaque classe propose 4 types de problèmes :
 La classe Universe : Past, Present, Progress et Future

DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (33)
DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (34)
DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (35)
DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (36)

La classe Mind : Memory, Conscious, Preconscious et Subconscious

DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (37)
DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (38)
DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (39)
DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (40)

La classe Physics : Understanding, Learning, Doing et Obtaining

DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (41)
DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (42)
DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (43)
DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (44)

La classe Psychology : Conceptualizing, Conceiving, Being et Becoming

DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (45)
DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (46)
DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (47)
DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (48)

Chaque type se décompose en quatre variations (voir les liens ci-dessus) et chaque variation en quatre éléments de caractérisation qui se reflètent chez les personnages.

Ces éléments sont rappelés dans la grille du début de l’article. Ils signifient la nature élémentaire du problème (on ne peut le décomposer au-delà).

Maintenant, nous avons besoin de voir à quoi ressemble chacun de ces aspects du problème selon les quatre points de vue qu’un lecteur s’attend à trouver dans une histoire réputée complète (ce qui signifie pleine et entière, sans faille, dans l’esprit de Dramatica).
Ces points de vue sont :

  • La ligne dramatique de l’Objective Story
  • La ligne dramatique du personnage principal
  • La ligne dramatique de l’Obstacle Character (ou Influence Character)
  • La ligne dramatique de la Subjective Story

Plus sur ces lignes dramatiques :
DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (3)

Le domaine de l’Objective Story

Les quatre classes sans exception apparaîtront dans une histoire.

  • Universe : une situation.
  • Mind : une attitude figée, un état d’esprit.
  • Physics : une activité.
  • Psychology : une manière de penser.

Universe (la situation) représente généralement la façon dont l’Objective Story voit le problème. Néanmoins, rien n’oblige que la classe Universe soit nécessairement liée à la ligne dramatique de l’Objective Story (ce point sera développé plus tard).
Concernant l’Objective Story, nous vous renvoyons aussi à
DRAMATICA : LES ÉLÉMENTS DE STRUCTURE

Mind décrit le point de vue du personnage principal sur le problème. Cela semble logique puisque son objectif dans l’histoire est justement le problème qu’elle soulève.

Physics se préoccupe de l’Influence Character.
Dramatica considère comme une activité l’influence que ce personnage (Influence Character) a  sur le personnage principal.

Et Psychology nous renseigne sur le point de vue subjectif de l’histoire.

La première chose à faire est donc de créer des perspectives thématiques dans l’histoire en assignant à chacune des lignes dramatiques (ou Throughlines) l’une des quatre classes. L’histoire est ainsi structurée.
Pour une étude un peu plus détaillée des Throughlines, nous vous renvoyons à 
DRAMATICA THROUGHLINES

Par exemple, objectivement, le problème dans une histoire pourrait sembler être une situation.
Qu’est-ce qu’une situation ? Ce sont des circonstances dans un contexte donné. Par exemple, une jeune réfugiée seule et enceinte se retrouve dans un pays où elle ne connaît personne ni les coutumes. C’est une situation (c’est-à-dire son statut de réfugiée. Son histoire personnelle sera alors abordée au-travers de son propre point de vue).

Cela implique que le point de vue (ou la perspective) de l’Objective Story et la classe Universe devraient correspondre ou du moins être liées. Lorsque Dramatica assigne un point de vue à une classe, cette classe devient le domaine de ce point de vue.
En d’autres mots, tout ce que nous percevons dans cette histoire particulière du point de vue de l’Objective Story peut être trouvé dans la classe Universe. Ainsi cette classe Universe est le domaine de l’Objective Story. Dans l’exemple de notre jeune réfugiée, Universe décrit son statut de réfugiée. C’est sous cette perspective que l’Objective Story Througline sera abordée.  C’est le monde tel qu’il apparaît pour une jeune réfugiée.

Assigner un point de vue à une classe crée une perspective et par conséquent change la façon dont les éléments dramatiques dans cette classe apparaîtront.
Le domaine est une sorte de contenant dont le contenu change en fonction des histoires (c’est une perspective différente selon les histoires mais elle doit exister sinon il manquera quelque chose à l’histoire).

Par exemple, si l’auteur décide que Universe sera le domaine de l’Objective Story, l’histoire décrira une situation qui affecte tous les personnages plus ou moins fortement. Une telle histoire pourrait être à propos de personnages vivant dans un monde ravagé à la suite d’un holocauste post-nucléaire.
Ou bien ce pourrait être des prisonniers de guerre dans un camp de concentration ou encore deux adolescents amoureux dont les familles rivales perturbent leur amour.

Dans chacun de ces exemples, la situation extérieure est la cause du problème de l’histoire lorsque nous l’observons objectivement. Et dans chaque cas, tous les personnages de l’histoire seront affectés par la même situation.
Du haut de sa colline, c’est le regard du général sur le champ de bataille. C’est le point de vue du ILS (comme dans « ILS font cela », celui qui dit cette phrase ne participe pas à ce qu’ILS font).

Le lecteur voudra voir à quoi ressemble le problème de ce point de vue pour ressentir que toutes les questions soulevées, que tous les enjeux de l’histoire ont été entièrement explorés.

Par contraste, si le point du vue du personnage principal avait été assigné à la classe Universe, cette classe deviendrait alors le domaine du personnage principal. Dans une histoire avec cet arrangement (ou structure selon Dramatica), seul le personnage principal serait dans la situation.
Et les autres personnages seraient impliqués dans l’une des trois classes restantes.

Dans une telle histoire (lorsque Universe est le domaine du personnage principal), la situation pourrait être par exemple que le personnage principal est un lieutenant et non le commandant d’un navire de guerre ou bien qu’il a une malformation comme Elephant Man
En d’autres mots, le personnage principal serait mieux décrit comme le résultat de sa situation personnelle laquelle serait liée à des conditions extérieures qui causeraient des difficultés seulement pour le personnage principal.

C’est une différence majeure d’avec l’Objective Story. Cette dernière affecte tous les personnages de l’histoire, y compris le personnage principal.

Dans le prochain article et avant d’étudier les types de problèmes, leurs variations et les éléments de caractérisation, nous envisagerons les 16 combinaisons possibles entre les quatre classes et les quatre lignes dramatiques (ou Throughlines).

 

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter

Average rating / 5. Vote count:

Nous sommes désolés que cet article ne vous a pas été utile

Aidez-nous à améliorer cet article

error

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de