Dramatica

DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (34)

Après avoir vu dans l’article précédent, les variations du type Past de la classe Universe, abordons dans cet article les variations du type Present

Sommaire complet de la théorie Dramatica :
DRAMATICA ; LA THÉORIE EXPLIQUÉE
Le type Present se décompose en quatre variations :

Dramatica

Work

Cette variation du type Present consiste à s’appliquer à faire quelque chose que l’on sait à sa portée. Work décrit une aptitude que l’on met en pratique. Gardez à l’esprit que lorsque nous découvrons un personnage, il n’est peut-être pas conscient de toutes ses capacités.

Souvent au cours de l’intrigue, il découvre qu’il est capable de faire des choses qu’il ne soupçonnait pas. Un être foncièrement lâche (tel qu’il s’en est convaincu) peut soudain être amené à faire des actes de bravoure, par exemple.

Lorsqu’une tâche est à la portée d’un personnage, l’effort qu’il déploie pour la mettre en œuvre est Work, tel que le nomme Dramatica.
Il n’y a pas de surprise, pas de doute quant à l’exécution de la tâche. Elle se déroule parfaitement sans accroc.

Par contre, est-ce que le personnage a bien jugé si ses aptitudes et les exigences de la tâche qu’il se propose d’accomplir sont bien en phase ?
En d’autres termes, est-ce qu’il est vraiment capable d’accomplir la tâche ? Est-ce que l’effort sera récompensé ?

Peut-être que la tâche est une chimère, qu’elle n’est pas réalisable (par quiconque d’ailleurs). Ou peut-être qu’elle requiert que le personnage ait besoin d’améliorer ses capacités avant de s’attaquer à elle.

Work pourrait être ainsi un questionnement permanent (donc du doute) sur sa place dans le monde. Une conscience emplie ou abrutie de certitudes erronées ou empruntées justifie bien mal une existence.

Attempt

Attempt consiste à s’appliquer à faire quelque chose dont on ne sait pas si l’on en est capable. Lorsque les exigences d’une tâche semble être hors de la portée d’un personnage, celui-ci peut très bien décider de s’atteler à la tâche malgré tout.

Cependant, il peut arriver qu’il perde de vue le but de la tâche qu’il s’est proposé de faire ou bien qu’il ne soit pas vraiment sûr des progrès qu’il a réalisé dans l’accomplissement de la tâche et qu’il s’acharne à continuer alors qu’il a déjà atteint le but.
Pourquoi s’acharner pour rien ? et dans le même temps, pourquoi un millionnaire se bat-il pour gagner toujours plus ?

Synonymes :
– Tentative.
– Une entreprise incertaine. Dans le but de trouver des réponses essentiellement.
– Une activité spéculative. On n’est vraiment pas certain du résultat. Cela peut permettre d’ajouter du suspense dans une scène ou une séquence.
– Un effort inutile. Attempt pourrait ne brasser que du vent. Ne pas s’emmurer dans ces certitudes permet de garder les yeux ouverts. Mais si pour cela, cette ouverture d’esprit ne renvoie qu’un sentiment de vacuité, on sue bien mal.
– Une prise de risque mal calculée, un peu désespérée.

Attract

Attiré ou être attiré par quelque chose. Gardez à l’esprit que nous sommes dans la classe Present, c’est-à-dire dans l’ici et maintenant du personnage.
Work, Attempt, Attract et Repel (ci-dessous) sont des actions qui se produisent dans le présent de la narration. Et indéniablement, ils sont influencés par les événements du passé.

Attract définit aussi l’engagement d’un personnage dans une tâche. Jusqu’à quel point est-il impliqué dans cette tâche ?
Toutes les tâches ne se ressemblent pas. Certaines sont plus attrayantes que d’autres. L’attirance d’une tâche peut s’expliquer par divers facteurs qui ne se contredisent pas : l’urgence, le plaisir (la routine par exemple pourrait ne procurer aucun plaisir)…

Les tâches sont donc logiquement hiérarchisées. En fonction de la situation présente qu’il décrit, l’auteur doit judicieusement choisir les tâches qui seront les plus adéquates à l’état d’esprit actuel de son personnage.
S’il veut conforter chez son lecteur une impression juste de celui-ci.

Gardez aussi à l’esprit que la signification du mot tâche est très large. Ce peut être trouver un cadeau d’anniversaire, se rendre à son travail ou à un rendez-vous, tuer le héros…

Une chose attrayante porte une promesse en elle, une récompense quelconque.
Lorsqu’un personnage s’efforce de réussir quelque chose, il y aura sur son chemin de nombreux voiles qui masqueront ce que lui réserve de faire un pas de plus vers l’obtention de son objectif. Chaque voile (chaque obstacle) devra être soulevé (surmonté) pour découvrir ce qui se trouve après, c’est-à-dire le futur.

Si l’on considère qu’un personnage est un projet en devenir, en somme, il a été, il est et il sera, pour découvrir ce qu’il sera, il lui faut bien arracher les voiles qui occultent son futur.
Et lorsque cela est fait, il devient ce futur. Présent et futur sont étroitement dépendants. Pour devenir un être meilleur (futur), il lui faut surmonter les obstacles qui tentent de le dévier de ce devenir.

En somme, plus l’obstacle est difficile à surmonter (et les obstacles augmentent en intensité au fil de l’intrigue) et plus la récompense qu’il induit sera attirante.
Mais comme cet accessit, cette rémunération n’est pas connue (qui connaît de quoi sera fait son futur ?), l’attirance se reporte sur l’obstacle lui-même.

Et plus cet obstacle est puissant, plus l’imminence de la récompense se fait sentir.

Repel

Littéralement une répulsion. C’est-à-dire que l’on est poussé à fuir quelque chose ou bien que quelque chose pousse à nous fuir.
Pour garder l’analogie des voiles qui masquent l’objectif d’un personnage au cours de son aventure, ce personnage ne peut connaître son devenir tant qu’il n’a pas déchiré chacun des voiles qui obstrue ce futur.

Pourquoi le personnage n’abandonne-t-il pas devant les difficultés ? Si c’est le protagoniste, on peut tabler sur sa détermination à aller jusqu’au bout de son désir. D’une façon plus globale, on peut supposer que le défi que représente un obstacle est suffisamment attrayant pour inciter le personnage à continuer.

D’autres fois, par contre, le personnage peut prendre conscience du danger ou de la perte ou de quoi que soit d’autre de négatif à persister dans sa démarche actuelle. C’est ce sentiment de répulsion que décrit Repel.
Une petite voix glisse dans l’oreille du personnage qu’elle ferait demi tour si elle était lui. Et le personnage est suffisamment lucide pour entendre cette petite voix qui lui fait comprendre qu’il vaut mieux ne pas cracher contre le vent.

Cependant, il n’y a aucune certitude que ce qui se cache derrière le voile représente quelque chose de vraiment désagréable. Cet aspect négatif pourrait tout aussi bien être un leurre pour décourager les personnages les moins tenaces.

Dans le prochain article, nous examinerons les variations du type Progress de la classe Universe.

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter

Average rating / 5. Vote count:

Nous sommes désolés que cet article ne vous a pas été utile

Aidez-nous à améliorer cet article

error
Merci de soutenir Scenar Mag. Votre aide nous est indispensable

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de