VOTRE SCENARIO ETAPE PAR ETAPE (2)

0
(0)

Melanie Anne Phillips, co-créatrice de Dramatica, a mis à disposition du public en libre-accès son ouvrage Write Your Novel Step By Step. Dans cette série d’articles, nous vous en proposons la traduction (annotée par nos soins le cas échéant).

Sommaire :
VOTRE SCENARIO ETAPE PAR ETAPE

Cet article termine l’étape 1 et expose l’étape 2.
Il y a aussi une rupture logique lorsque ce qui se produit au début n’a aucun lien logique avec ce qui se passe à la fin (comme si pour le Golden Spike, les voies étaient à deux kilomètres l’une de l’autre).

Note de traduction : Le Golden Spike est la cérémonie qui corresponds au raccordement ferroviaire entre le Central Pacific et le Union Pacific le 10 mai 1869.

 Il y a des personnages qui sonnent faux, des conflits irrésolus et des émotions exprimées qui semblent venir de nulle part. Vous pourriez trouver une inconsistance thématique ou même manquer le thème complètement.

Et ainsi, le travail commence luttant pied à pied contre chacun des problèmes énumérés ci-avant tout en essayant de faire en sorte que tout s’accorde harmonieusement. A la fin de la phase de développement, vous aurez ajouter des détails et de la richesse à votre histoire et réussit à faire fonctionner toutes les parties de concert comme une machine bien huilée mais ce ne fut probablement pas facile ni plaisant.

Finalement (Dieu merci), vous avez tous les points de fuite bouchés et une couche de peinture fraîche sur le tout. Vous connaissez votre histoire par cœur.
Mais pas vos lecteurs. En effet, vous réalisez que bien que vous pouvez voir le début, la fin et tout ce qui se produit entre les deux en un coup d’œil, en une seule fois, les éléments de votre histoire se présenteront à vos lecteurs en une progression séquentielle de révélations. Vous réalisez aussi que, quoique inconsciemment, vous êtes tombés sur la phase Trois : l’exposition.

Vous connaissez votre histoire, mais comment allez-vous la déployer pour les autres ? Où commencez-vous ? Allez-vous utiliser des flashbacks ou peut-être des flash forwards ?

Note de traduction : Le flashback consiste à montrer des événements passés dans le présent de la narration alors que le flash forward montre des événements futurs.

Allez-vous les induire en erreur ? Gardez-vous le mystère ? Allez-vous tout expliquer en une seule fois ou placerez-vous des indices le long du chemin ?

Il y a une infinité de techniques pour révéler la totalité de votre histoires. Plusieurs peuvent être utilisées simultanément et chacune ajoute son grain de sel particulier au voyage. Comme dans une parade où chaque groupe a une position déterminée pour créer le plus grand impact. Et lorsque vous avez imaginé tout cela, vous êtes prêt à écrire et à débuter la phase de narration.

La narration, c’est tout simplement mots et style. Que vous écriviez un roman, un scénario ou une pièce, il y a des manières d’expression et des conventions  pour communiquer spécifiques au média choisi, mais à l’intérieur de celui-ci, il y a plein de place pour manœuvrer artistiquement.

Avant que nous lâchions le bébé, nous, auteurs, décalons, substituons, polissons jusqu’à (presque à regret) le laissions aller, tout comme un père ou une mère préparant son enfant pour aller à l’école. Finalement, comme le dit Léonard de Vinci :
« L’art n’est jamais fini, juste abandonné« .

Donc, l’inspiration, le développement, l’exposition et la narration sont les quatre phases du développement d’une histoire par lesquelles passent pratiquement tous les auteurs pour aller du concept à l’achèvement.

Dans l’étape 2, nous explorerons la phase Une : L’inspiration pour découvrir des astuces, des trucs et des techniques pour trouver des idées pour vos personnages, votre intrigue, votre thème et votre genre.

ETAPE 2 : SORS DE MA TETE

Dans cette étape, nous commencerons avec la première phase : l’inspiration et apprendrons à faire place nette et à établir une bonne base pour tout le travail à venir.

Lorsqu’ils débutent un nouveau roman (ou un nouveau scénario), les auteurs font souvent face à l’un de deux problèmes initiaux qui les gênent dès le départ. L’un est que parfois vous avez un concept pour une histoire mais vous ne savez pas quoi faire avec. En d’autres termes, vous savez sur quoi vous voulez écrire mais les personnages et l’intrigue vous échappent.
L’autre est que votre tête est emplie d’idées à ras bord mais vous n’en avez pas la moindre pour assembler le tout en une seule histoire cohérente.

Heureusement, la solution à ces deux problèmes est la même. Dans chaque cas, vous devez vous vider l’esprit de ce que vous savez déjà de votre histoire pour faire de la place à ce que vous aimeriez savoir.

Si votre problème est un concept sans contenu, l’écrire vous aidera à vous concentrer sur votre réflexion. En fait, une fois que votre idée pour un roman (ou un scénario) est hors de votre tête et sur papier ou un écran d’ordinateur, vous commencez à la voir objectivement, pas seulement subjectivement.

Souvent, avoir juste un regard extérieur sur votre idée aiguillonera d’autres idées qui n’étaient pas apparentes lorsque vous la ruminiez seulement. Et à tout le moins, cela clarifiera ce que vous désirez créer.

Si, par ailleurs, toutes ces petites idées, notions ou concepts qui ont suscité l’idée qui pourrait devenir un livre (ou un scénario) tourbillonnent en un maelstrom chaotique… les écrire fera de la place dans votre esprit pour commencer à organiser ce matériel par sujet, catégorie, séquence ou élément structurel.

Pour ceux qui déborde d’idées, la peur d’oublier toutes ces idées merveilleuses ou de perdre trace des connections ténues et multiples entre elles fait que nous les tournons et retournons dans notre tête, les rappelant sans cesse à notre mémoire. Ainsi, on tourne en rond à la poursuite de notre créativité.

En écrivant chaque chose qui vous vienne à l’esprit, non pas comme une histoire en soi, mais comme ces aperçus fragmentés dans l’ordre où ils se présentent d’eux-mêmes, vous serez capable de les laisser aller, un par un, jusqu’à ce que votre processeur mental se soit éloigné de la surcharge et que vous puissiez commencer à assembler votre matériel en un début de prototype d’histoire.

Que vous soyez en proie à l’un ou l’autre de ces problèmes, ne tentez pas de façonner une histoire à part entière au cours de cette phase où vous notez vos notions. Cela ajouterait seulement un fardeau inutile à vos efforts qui entraverait votre progression et vous laisserait probablement frustré par le processus intimidant de voir votre histoire finie avant même que vous l’ayez développée.

Bien sûr, avant que vous écriviez, vous avez besoin de cet aperçu général pour vous orienter vers les mots « THE END ». Mais cela vient après. Pour le moment, dans cette étape, écrivez juste votre concept central et/ou toutes ces inspirations éphémères avec lesquelles vous jonglez dans votre tête.

Dans l’étape 3, nous examinerons quoi faire avec ce que vous avez écrit…

A lire :
VOTRE SCENARIO ETAPE PAR ETAPE

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

Cet article vous a déplu ?

Dites-nous pourquoi ou partagez votre point de vue sur le forum. Merci

Le forum vous est ouvert pour toutes discussions à propos de cet article

Laissez un commentaire ou Ouvrez un sujet dans le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :