BIEN ÉCRIRE SON CLIMAX

Le climax est le début du dénouement. La progression de l’histoire a mené logiquement à ce moment crucial pour le protagoniste. Tout au long de l’intrigue, vous avez préparé votre lecteur à cet événement. Il s’y attend et le climax est là pour répondre à ses expectations.

Voyons ce que requiert le climax pour être efficace.
Continuer la lecture de BIEN ÉCRIRE SON CLIMAX

LE CONFLIT ATTIRE L’ATTENTION

Si les 10 premières pages du scénario (après celles éventuellement consacrées à un prologue ou séquence d’ouverture) ne parviennent pas à susciter l’intérêt du lecteur, les choses vont se compliquées pour tenter de l’accrocher par la suite.

Le conflit est un élément clé sur lequel l’auteur devrait au moins donner quelques indices dès son acte Un. Car le conflit est actionnel. Il soulève aussi des questions et le lecteur attend qu’on lui réponde.
Continuer la lecture de LE CONFLIT ATTIRE L’ATTENTION

HISTOIRE : CE QUI S’EST PASSÉ AVANT

Dans un projet d’écriture, avant de s’attaquer derechef à la page blanche, on réfléchit (ou bien l’on rêve) quelque peu à l’environnement que nous allons mettre en place.
C’est-à-dire son histoire, son étendue, ses conditions.

Lorsque l’histoire se déroule sur un fond de guerre, par exemple, il est bon que l’auteur ait quelques idées sur les moments politiques qui ont précédé l’entrée dans la guerre. Même si ces moments ne seront jamais mentionnés dans le corps de l’histoire s’ils ne sont pas importants aussi pour le lecteur.
La capacité de décrire des événements complexes peuplés par des personnages tout autant alambiqués exige que l’auteur sache pourquoi ces événements se sont produits et qui sont ces gens qui sont impliqués en eux.
Continuer la lecture de HISTOIRE : CE QUI S’EST PASSÉ AVANT

LES SCÈNES D’ACTION

L’action peut être autre chose qu’un personnage courageux mais peut-être pas sans reproche sauvant des flammes une vieille dame trop faible pour s’en extraire elle-même.
L’action est surtout quelque chose de plus personnel.

La seule exigence que requiert une scène d’action, c’est qu’elle dépende en partie d’un mouvement à travers l’étendue que vous avez mise en place pour cette scène particulière et en partie de la durée de cette scène d’action. En effet, la durée a un rôle important parce qu’elle aide le lecteur à croire qu’il participe à l’action.
Continuer la lecture de LES SCÈNES D’ACTION

L'art de conter en images.