ÉCRIRE L’AUTRE

0
(0)

L’existence d’un personnage est jetée dans un environnement fictionnel. Autrices et auteurs explorent l’âme humaine. Des traits de personnalité, des comportements, des attitudes, des postures, des manières d’exister peuvent interpeller et donner l’envie d’écrire alors que ces caractéristiques humaines nous sont étrangères.

Chaque individu, chacun d’entre nous, possède des attributs qui le rendent unique. Considérez par exemple deux êtres observant exactement le même événement au même moment dans les mêmes conditions : demandez-leur de vous décrire cet événement, la relation que chacun d’entre eux en fera sera presque identique.
Presque seulement car les expériences vécues, les choses innées ou acquises, les points de vue sur les choses : chaque individu est différent. En jouant sur cette différence, en jouant sur des regards différents, chaque personnage apporte quelque chose de distinctif.

S’inspirer de la vraie vie

Un personnage ne sort jamais tout à fait du néant. Il est emprunté à des personnes réelles, des personnalités historiques (d’après le sérieux des historiens ou sous l’œil amusé des ragots) et même d’autres personnages d’autres auteurs et autrices.
La base d’un personnage peut être archétypale puis améliorée par des traits qui accuseront une dissemblance. Peut-être même qu’une introspection pourrait vous amener à explorer une partie de vous-mêmes à travers un de vos personnages.

La fiction use de l’exagération pour traduire des sentiments. Forcer le trait chez les personnages manque certainement de réalisme, mais c’est aussi un moyen de toucher le lecteur et la lectrice dans le but avoué d’instiller en eux l’expérience vécue par le personnage.

Pour parer à un personnage plus vrai que nature avec le risque qu’il ne soit pas accepté par le lecteur/spectateur, on utilise parfois une antithèse, c’est-à-dire que le sentiment exacerbé est opposé à un même sentiment atténué, réel, familier ; habituellement chez un autre personnage ou bien en un conflit intime.
Par exemple, un personnage excessivement pieux pourrait se montrer cruel en rejetant l’amour que les siens lui donnent ; cet amour temporel est bien plus proche de nous en tant qu’êtres humains que l’amour extatique procuré par une espèce de révélation qui n’ait pas accessible à la plupart d’entre nous.

Notons aussi que l’exagération peut être un moyen d’expliquer le passé traumatique d’un personnage.

Merci de nous soutenir dans notre sincère volonté de vous aider dans tous vos projets d’écriture. Faites un don. Merci

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

Cet article vous a déplu ?

Dites-nous pourquoi ou partagez votre point de vue sur le forum. Merci

Le forum vous est ouvert pour toutes discussions à propos de cet article

Laissez un commentaire ou Ouvrez un sujet dans le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :