D’AUTRES COUCHES POUR VOTRE PERSONNAGE

0
(0)

Dans l’article précédent, nous avons passé en revue quelques modèles pour définir la personnalité au cœur d’un personnage (Core Temperament). Si vous hésitez encore sur un type de personnalité pour le personnage dont vous avez quelques contours en tête, considérez un type vers lequel vous tendez le plus pour le moment et commencez à travailler à partir de celui-ci.

Si le doute vous étreint encore, prenez votre temps et relisez les articles mentionnés. Ou bien comme il est d’usage avec les archétypes, considérez des traits de caractère de l’un ou l’autre type, assemblez-les car, comme dans la vie réelle, nos personnages de fiction sont des personnes complexes.
Gardez en tête que de construire une personnalité authentique  – et qu’elle soit ou non révélée dès l’acte Un parce que l’arc dramatique de ce personnage spécifique serait peut-être de l’autoriser à rencontrer sa vraie nature – consiste à connaître qui est réellement cette personne (bien qu’elle soit un être de fiction) et comment elle se comporte réellement.

Développez votre personnage avant l’écriture du scénario

Ne vous précipitez pas sur le processus d’écriture de votre histoire. Travaillez tous les personnages qui interviendront dans cette histoire. Il sera plus facile d’écrire l’action (dans les didascalies car ce sont elles qui content votre histoire – plus que les dialogues) en ayant tout votre casting sous la main.

Passez du temps à relire les descriptions soit des personnalités comme le propose le modèle Myers-Briggs ou la technique de l’ennéagramme, soit des traits qui permettent vraiment de caractériser un personnage comme le propose la théorie narrative Dramatica.
Prenez des notes, faites ressortir les détails. Par exemple, si dans la description d’un personnage, vous précisez qu’il manque un bouton à sa chemise, c’est un détail qui sera significatif pointant peut-être sur le sentiment de négligence que vous souhaitez faire éprouver à votre lecteur concernant ce personnage en particulier. Vous devez être prédictif envers votre lecteur. C’est-à-dire que vous visez ce qu’il doit éprouver, vous recherchez une réaction bien spécifique en lui.

Et si vous perdez de vue votre personnage sous les détails, faites une pause. C’est dans les moments de repos que l’esprit se montre souvent fort créatif.
Le Core Temparement est le fondement. Les fondations seront solides. Les couches successives qui permettent de réaliser totalement un personnage permettent d’ailleurs à cette personnalité de s’exprimer à travers elles.

C’est une approche holistique. Ce ne sont pas les couches qui importent. Ces éléments nous servent à construire un personnage qui sera perçu comme un tout par le lecteur.
Ces couches ajoutent un arôme particulier à la personnalité mais cette personnalité n’est pas modifiée. Deux personnages différents pourraient d’ailleurs partagés la même personnalité. Ce qui les différenciera seront ces couches spécifiques.

Des attributs physiques et naturels

Comme dans la vie réelle, la première perception que nous avons d’un personnage est son apparence. Son sexe, la couleur de sa peau, son âge supposé, sa corpulence, sa façon de s’habiller, son charme…

En fiction, ces attributs sont le premier élément de différenciation. Considérez deux personnages qui (pour faire court) sont tous deux introvertis. Ils sont donc censés partagés une même personnalité. Seulement l’un deux est un vieillard et l’autre une jeune fille.
Si le lecteur passe suffisamment de temps avec eux, il comprendra certainement qu’ils sont tous deux des êtres introvertis mais cette similarité ne sera pas immédiatement perçue.

Parce que toutes les conditions ne sont pas réunies pour nous permettre de saisir ce qui anime ces deux personnages au cœur. Cependant, vous ne pouvez négliger leur apparence. Prenez comme exemple le Dude de The Big Lebowski.
Sa toute première apparition est tellement chargée de sens que nous ne pouvons pas nous tromper sur ce personnage (à moins que l’intention de l’auteur soit de nous abuser).

Les attributs physiques sont une première approche extérieure du personnage. Cette extériorité est tout aussi vitale dans l’élaboration d’un personnage que l’approche éminemment intérieure de sa personnalité.
Les attributs naturels sont à considérer comme des aptitudes ou une faculté innée à faire certaines choses. En fait, il est plus simple d’envisager tous ces attributs comme des traits accidentels : naître garçon ou fille, dans une famille croyante ou athée, pauvre ou riche… Les talents et les dons sont aussi accidentels. C’est-à-dire que l’un possédera un don qu’un autre ne possédera pas.

Des traits distinctifs

Il n’est pas question ici de débattre sur les notions d’essence ou d’existence qui préoccupent beaucoup les philosophes. Mais seulement d’attributs particuliers donnés à la naissance et qui ont participés aux expériences de la vie de ces personnages (avant que nous fassions leur connaissance au cours de l’histoire).

Par exemple, un personnage qui aurait une tendance à être très organisé pourrait avoir voulu se tatouer un symbole géométrique sur le poignet comme un rappel de ne jamais se laisser déborder par ses émotions. Et c’est aussi un indice pour le lecteur qui peut interpréter ce symbole.
Un personnage qui serait un compétiteur né pourrait vouloir être toujours tiré à quatre épingle croyant que cela lui procure une certaine emprise sur les autres. Ou bien, s’il est issu d’un milieu ouvrier et modeste, vouloir marquer ainsi son refus de ses origines.

Ces traits distinctifs démontrent  comment la personnalité authentique du personnage s’ajuste et s’exprime dans les détails. Demandez-vous à quoi ressemble votre personnage et pourquoi (surtout pourquoi d’ailleurs).
Et puis, il y a aussi ce qui ne se voit pas de prime abord chez un personnage. Ce sont des caractéristiques qui influencent fortement le comportement d’un personnage. Quelqu’un qui possède un don particulier comme une voix de ténor par exemple n’est pas quelque chose que nous ayons en commun avec beaucoup d’autres. Mais nous pouvons épouser une semblable personnalité. La question est donc de savoir comment cette personnalité que nous partageons s’ajustera et s’adaptera à ce talent particulier.

Nous découvrirons une autre couche dans le prochain article.

Soutenez et Encouragez Scenar Mag par vos dons. Nous sommes en ligne depuis 2014. Nous faisons sincèrement notre possible pour vous aider dans tous vos projets d’écriture.
Chaque année, le coût de Scenar Mag est difficile à supporter. Mais nous tenons bon grâce à VOUS. Merci

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

Cet article vous a déplu ?

Dites-nous pourquoi ou partagez votre point de vue sur le forum. Merci

Le forum vous est ouvert pour toutes discussions à propos de cet article

Laissez un commentaire ou Ouvrez un sujet dans le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :