VOTRE SCENARIO ETAPE PAR ETAPE (28) : L’INTRIGUE

0
(0)

VOTRE SCENARIO ETAPE PAR ETAPE
de Melanie Anne Phillips.

Nous abordons la traduction du quatrième chapitre consacré à l’art de conter. Nous débutons avec l’étape 86.

Traduction complète de Write Your Novel Step By Step ICI
VOTRE SCENARIO ETAPE PAR ETAPE

CHAPITRE 4 : L’ART DE CONTER

SECTION UNE : L’INTRIGUE

Notez que Melanie Anne Phillips ne distingue pas entre histoire et intrigue (plot). Nous emploierons alors le terme intrigue même si nous avons convenu sur Scenar Mag que l’acte Deux est essentiellement l’intrigue.

Etape 86 : L’intrigue dans l’acte Un

Au cours de l’exposition, vous avez créé des situations et des manières particulières pour révéler les éléments de l’histoire à vos lecteurs. Ici, dans ce chapitre consacré à l’art de conter, vous allez travailler l’ordre dans lequel chacune de ces situations entrera en jeu.

Un bon moyen d’organiser votre matériel en séquence est de le diviser en actes. Bien que le nombre d’actes peut varier, il y en a habituellement au moins trois.

L’acte Un introduit le problème de l’histoire et l’objectif, le protagoniste, l’antagoniste et le personnage principal (si celui-ci n’est pas le protagoniste), le thème qui recouvre le tout et le message sous-jacent et établit les contours du genre unique du roman (ou du scénario).

L’acte Deux développe les détails de tout le matériel introduit dans l’acte Un. Il  initie aussi de nouvelles connections entre les éléments de l’intrigue et entre les personnages.
De plus, des difficultés, des obstacles et des revirements inattendus
– compliquent les efforts pour atteindre le but,
– embrouillent la quête du personnage principal vers son objectif personnel,
– élèvent les enjeux en regard des problèmes thématiques
– et enrichissent l’atmosphère sécrétée par le genre.

L’acte Trois amène toutes les tensions dramatiques qui furent amplifiées par les difficultés de l’acte Deux en conjonction.
Concrètement c’est une série de conflits menant à la fin à un climax global sur lequel des articulations concluent sur une conclusion passionnée (en interne, sur le plan personnel) et logistique (par la réalisation concrète du but à atteindre) de tout ce qui s’est passé.

A la suite de l’acte Trois, on trouve une situation finale ou une série de moments dans lesquels
– les aboutissements individuels de chaque problème soulevé dans l’intrigue,
– les objectifs personnels et les problèmes de chaque personnage,
– une confirmation du message thématique et les éléments spécifiques du genre
sont tous traités, amenés à leur conclusion et absous (en quelque sorte).

Par habitude, nous commençons ce chapitre sur l’art de conter par l’intrigue. Nous suivrons l’intrigue à travers les trois actes et la conclusion puis nous continuerons en développant les séquences des actes pour vos personnages, votre thème et votre genre.

La première étape pour créer le déroulement de votre intrigue est de récupérer dans tout le matériel que vous avez déjà développé tous les éléments de l’intrigue que vous aimeriez voir apparaître dans le premier acte de votre roman.

En regard de l’intrigue, l’acte Un concerne la mise en place (le setup). Il établit la façon des choses lorsque le problème commence. Il introduit le problème, établit l’objectif et ses exigences ainsi que les conséquences si l’objectif n’est pas atteint.

Beaucoup d’histoires incluent un voyage ou une quête qui mène à un but. Dans de telles histoires, le premier acte concerne la découverte de la nécessité et de la nature de la quête (qu’elle soit logistique (dans le but d’obtenir quelque chose) ou  personnelle et passionnée, l’acceptation de la quête et les préparations pour embarquer. L’acte un se conclut alors avec les derniers préparatifs et une réaffirmation de la nécessité de la quête en rappelant aux lecteurs les conséquences possibles.

Dans toutes les histoires, à la fin de l’acte Un, vos lecteurs doivent comprendre de quoi parle l’histoire, ce qui doit être atteint et comment les efforts à cet égard sont censés se dérouler.

Gardez à l’esprit que dans une fiction, vous pourriez  avoir l’intention de duper vos lecteurs en leur faisant croire que l’objectif est une chose alors qu’il se révélera plus tard en être une autre.

Aussi, l’intrigue de beaucoup d’histoires incluent un teaser au tout début de l’acte Un. Le teaser est une accroche émotionnelle destinée à piéger l’intérêt naissant et à attirer vos  lecteurs dans votre livre (ou votre scénario). Presque tous les épisodes des séries télévisées commencent avec un teaser pour empêcher l’audience de changer… de chaîne.

Les teasers peuvent ou non avoir un rapport avec l’histoire en général. Parfois ils ne sont qu’un festival de vibrantes émotions ou orientés vers l’action,  ils ne sont rien d’autre que du divertissement ce qui ajoute peu à la structure de l’histoire sur le point de commencer.

Dans tous les cas, à la fin de l’acte Un, vos lecteurs doivent avoir le sentiment qu’ils ont compris de quoi parle l’histoire et la direction qu’elle apparaît prendre.

Pour cette étape, reprenez votre matériel d’exposition de l’intrigue obtenu lors du chapitre sur l’exposition (les étapes 66  à 85) et listez les points de l’intrigue (ou les situations des points de l’intrigue) que vous souhaiteriez révéler à vos lecteurs davantage vers le début de votre roman (ou de votre scénario) plutôt que dans le milieu ou à la fin.

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

Cet article vous a déplu ?

Dites-nous pourquoi ou partagez votre point de vue sur le forum. Merci

Le forum vous est ouvert pour toutes discussions à propos de cet article

Laissez un commentaire ou Ouvrez un sujet dans le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :