PROTAGONISTE : MOTEUR NARRATIF

5
(1)

Les protagonistes sont responsables de l’avancée de l’histoire vers son but ultime. Si les protagonistes ne sont pas explicitement déterminés ou bien si le but de l’histoire n’est pas évident, fortes seront les chances que l’intérêt de votre lecteur pour votre histoire s’estompe.
En effet, lorsqu’une histoire semble vagabonder sans réel but, bien souvent, la raison en est que le protagoniste est mal défini ou bien que le Story Goal n’est pas explicitement déterminé.

Par définition, un protagoniste n’a qu’une chose en tête : atteindre son objectif, c’est-à-dire le Story Goal.
Lorsque le protagoniste et le personnage principal sont intégrés dans le même personnage (la plupart du temps, c’est ainsi que cela se passe), le risque de confusion dans l’esprit du lecteur est moindre. Mais vous pourriez avoir une histoire où le personnage principal n’est pas le protagoniste.

Lorsque que quelque chose ne va pas avec une histoire, beaucoup d’auteurs ont tendance à réécrire des choses qui fonctionnaient peut-être déjà.
Par exemple, lorsqu’au cours du second acte, l’histoire semble monotone ou que son rythme chute, un auteur pourrait être incité à faire faire à son personnage principal des actions qui ne lui correspondent pas ou qui n’auraient aucun sens avec l’histoire dans son ensemble (ce que la théorie narrative Dramatica nomme une histoire complète, sans lacune, sans incohérence).

Pour savoir où l’on va, il est nécessaire de déterminer si le personnage principal est ou non un protagoniste.
A partir du moment où l’incident déclencheur se produit, l’équilibre actuel du monde est bouleversé. Avant la fin du premier acte, le protagoniste se lancera dans l’action et tentera de rétablir l’équilibre du monde en résolvant le problème majeur de l’histoire. Cet effort fourni par le protagoniste consiste donc à atteindre le Story Goal.

Le Story Goal

Pour déterminer qui est le protagoniste, il est donc nécessaire de fixer un but. Alors que n’importe lequel de vos personnages pourraient avoir ses propres objectifs, le Story Goal est un but qui concerne tous les personnages.

Ce Story Goal doit présenter un problème quelque peu universel qui ne se contente pas de simplement lier les personnages entre eux mais qui doit aussi porter le thème ou la prémisse de votre histoire. Le thème devra donc être clair et bien défini.

Dans Terminator, le problème existe parce qu’une machine à forme humaine a été envoyée dans le passé pour tuer Sarah Connor.
Empêcher le Terminator de tuer Sarah est le Story Goal. Cet objectif est défini au moment même où le Terminator apparaît. C’est l’incident déclencheur qui bouleverse l’ordre naturel des choses et l’objectif est donc de rétablir cet ordre.
terminatorSarahConnorLe personnage qui prend à sa charge la réalisation de l’objectif est Reese. Reese est donc le protagoniste parce qu’il est celui qui poursuit le Story Goal. Il est celui qui doit empêcher le Terminator de tuer Sarah.

Sarah est le personnage qui nous guide dans cette histoire. C’est à travers ses yeux que nous expérimentons cette histoire. Elle est donc le personnage principal.
On ne peut la considérer comme se donnant corps et âme à atteindre l’objectif. Elle cherche seulement à rester en vie. Ce n’est qu’au cours du troisième acte qu’elle prend en charge le Story Goal lorsque Reese n’est plus en mesure de l’assumer.

Le protagoniste est en quelque sorte le moteur narratif. Il doit être dans la poursuite de son objectif dans tous les actes, y compris dès le premier acte. Lors de la réécriture, assurez-vous que votre protagoniste ne faillit pas à cette règle.

Dans Bienvenue à Zombieland, le problème existe parce que les zombies ont envahi le monde. Le Story Goal est de trouver un endroit sûr et il s’avère que c’est un parc d’attractions. Le parc d’attractions en lui-même a d’ailleurs peu d’importance, voir à ce sujet notre article sur le Golden Fleece.
zombieland
Ce sont les filles Wichita et Little Rock qui ont pris à leur charge le Story Goal. Ce sont en effet elles qui emmènent la petite troupe vers le parc d’attractions.

Columbus, le personnage principal, n’est pas vraiment convaincu que le parc d’attractions est la solution à son problème de survie. Il ne cherche qu’à rester en vie pour retrouver ses parents dans l’Ohio. C’est un objectif personnel qui n’est pas partagé par l’ensemble des personnages.
Tout au long du roadmovie, du moins jusqu’à ce que les filles soient en danger dans le parc, il se comporte davantage comme un passager dans cette histoire plutôt qu’un élément moteur de l’intrigue. Il a ses propres problèmes à surmonter et en particulier sa timidité.

Malgré son succès en salles, Bienvenue à Zombieland souffre cependant de ne pas avoir de protagonistes forts. C’est ainsi que lorsqu’ils atteignent la demeure de Bill Murray vers la fin de l’acte Deux (et malgré que l’intervention de Bill Murray est réellement hilarante), l’histoire se fige soudain.
Plus aucun personnage ne poursuit le Story Goal. On ne sait plus où veut aller l’histoire, on se demande même si le parc d’attractions ou les parents de Columbus sont encore d’actualité. C’est comme si nous avions été brutalement arraché à l’histoire.

Ce qu’il est important de maintenir dans une histoire, c’est la tension dramatique. Si au moins l’un des personnages avait toujours été dans l’état d’esprit du Story Goal, alors la tension se serait maintenue et l’histoire dans son ensemble serait plus forte.

Participez, s’il vous plaît, à la pérennité du site Scenar Mag. Aidez-nous à continuer à partager nos connaissances avec vous. Quelques euros suffisent pour nous aider.

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile

Average rating 5 / 5. Vote count: 1

No votes so far! Be the first to rate this post.

Cet article vous a déplu ?

Dites-nous pourquoi ou partagez votre point de vue sur le forum. Merci

Le forum vous est ouvert pour toutes discussions à propos de cet article

Laissez un commentaire ou Ouvrez un sujet dans le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :