L’INCIDENT DECLENCHEUR ET LE « CALL TO ACTION »

0
(0)

Bien que proche, le Call to Action n’est pas l’incident déclencheur.
L’incident déclencheur et le Call to Action sont deux moments différents qui entrent dans la structure de votre récit et même dans celle de vos scènes.
Ils sont différents parce qu’ils ont des fonctions différentes. Cet article vous explique lesquelles.
L’incident déclencheur est le moment par quoi tout arrive. Sans lui, vous n’avez pas d’histoire.
Il n’est pas obligatoire que votre héros soit présent au moment de cet incident. Il pourrait même très légitimement ne pas en être conscient. Quoi qu’il en soit, c’est pourtant cet incident déclencheur qui sera à l’origine d’une chaîne d’événements qui aspirera votre héros dans votre histoire.

Un changement

L’incident déclencheur correspond à un changement important dans la vie de votre héros. C’est un changement radical qui brise le statu quo qu’était sa vie à ce moment de l’histoire.

meanGirlsDans Lolita Malgré Moi de Mark Waters (2004), l’incident déclencheur est le retour aux Etats-Unis de Cady et de ses parents. Ce qui implique pour la jeune fille qu’elle va devoir fréquenter un lycée alors que jusqu’à présent, elle n’avait suivi que des cours par correspondance.

basicInstinctBasic Instinct de Paul Verhoeven (1992) montre dès le début que Catherine assassine la rock star. Il s’agit de l’incident déclencheur car sans cet assassinat dont l’enquête sera confiée à Nick (le héros de l’histoire), il n’y aurait pas d’histoire. L’incident déclencheur a donc eu lieu en l’absence du protagoniste.

Le Call to Action est une forme dérivée de l’incident déclencheur mais elle en est différente par deux faits : elle implique immédiatement le protagoniste et doit être montrée.
Le Call to Action est l’appel sans hésitation de l’aventure. Ce peut être un coup de téléphone, une affiche dans la rue.. qui déclenche tout.
Dès que le message est délivré, le héros est appelé à l’aventure car son monde douillet, son monde normal s’écroule tout autour de lui.
Le héros se retrouve dans une position où il doit prendre une décision difficile à la suite de ce qu’il vient de lui arriver. Cette décision sera le point de non retour de l’acte Un, un point majeur qui oriente l’intrigue vers une autre destination. Le héros n’aura pas d’autre choix que de s’y conformer jusqu’à la fin de l’histoire puisque cette décision définit l’objectif, le problème que le héros devra résoudre.

L’incident déclencheur et le Call to Action peuvent se succéder dans les cas où l’incident déclencheur annonce un changement majeur dans la vie du héros mais ne provoque pas encore de réaction de la part de celui-ci.
Le héros hésite peut-être encore ou bien tous les éléments de l’intrigue ne sont pas en place et ce sera alors le Call to Action qui initiera l’engagement du héros dans l’histoire et le lancera dans la poursuite de son objectif.

On trouve généralement le Call to Action à la fin de la première séquence lorsque la description du monde actuel du héros (le statu quo avant le bouleversement) sera terminée et le héros se mettra à glisser sur la mauvaise pente jusqu’à la fin de l’acte Un.

Et sans incident déclencheur ?

theTrumanShowThe Truman show de Peter Weir (1998) ne propose pas d’incident déclencheur. Nous voyons Truman mener à bien sa vie avec ses amis, sa femme, ses voisins. Puis il y a cette rencontre avec ce clochard qu’il reconnaît être son père. Mais cela ne fixe pas d’objectif pour Truman. Il a toujours eu envie de voyager, de découvrir d’autres choses mais ce n’était pas réellement un problème pour lui. Il n’avait pas d’injonction à réaliser ce désir.
Mais cette rencontre avec son soi-disant père lui mettra en tête des doutes qui vont le tarauder jusqu’à l’obliger à chercher des réponses jusqu’à la fin du premier acte. Cette rencontre est le Call to Action.

Les comédies romantiques aussi utilisent assez souvent le Call to Action. Il s’agit d’une rencontre non prévue.  Et à la suite de cette rencontre, il n’est fixé aucun objectif pour le protagoniste, aucun problème à résoudre mais cependant, une envie de se revoir, de renouveler la rencontre jusqu’à la fin de l’acte Un où effectivement un objectif se déclarera.
Cet envie de se revoir est initiée par la toute première rencontre qui est alors non pas un incident déclencheur mais un Call to Action pour le protagoniste de cette romance.

alien_alienAlien (1979) de Ridley Scott offre un incident déclencheur au moment où l’équipage du Nostromo sort de son hibernation pour enquêter sur un signal en provenance d’une lune. Cependant, l’intrigue n’est toujours pas lancée à ce moment-là. C’est seulement lorsqu’un des membres est attaqué par une créature que le Call to Action intervient.
En effet, la question que se pose l’équipage est s’il faut faire pénétrer cette créature dans le Nostromo pour apporter les premiers soins à la victime. Cette décision qui se situe à la fin du premier acte oriente l’intrigue et crée l’objectif pour Ripley qui consiste à se débarrasser de cet alien.

En conclusion, vous avez le choix pour mettre en place l’objectif des héros entre un incident déclencheur ou le Call to Action ou encore par une combinaison des deux où l’incident déclencheur prépare le Call to Action, c’est-à-dire le moment, ce tournant majeur à partir duquel votre héros entrera de plain-pied dans l’intrigue.

Scenar Mag a besoin de vous. Soutenez cette initiative. Aidez-nous  à partager avec vous le plus d’informations possibles gratuitement. Aidons-nous mutuellement. Merci

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

Cet article vous a déplu ?

Dites-nous pourquoi ou partagez votre point de vue sur le forum. Merci

Le forum vous est ouvert pour toutes discussions à propos de cet article

Laissez un commentaire ou Ouvrez un sujet dans le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :