C’EST QUOI UNE HISTOIRE ?

Une histoire a un effet particulier sur le lecteur. Elle crée en lui le désir d’en savoir plus, de savoir ce qui va se passer ensuite. Une histoire a la particularité de captiver l’esprit de votre lecteur, autrement dit, elle l’accroche.
Comment votre histoire peut-elle accrocher votre lecteur ? C’est ce que nous allons vous expliquer dans la suite de cet article.
Une histoire…
1) décrit comment ce qui arrive…
2) affecte quelqu’un…
3) qui poursuit un but difficile et…
4) comment cette personne change en conséquence.

Le point 1) Ce qui arrive est l’intrigue.
Le point 2) Quelqu’un est votre protagoniste.
Le point 3) Le but est le problème soulevé par l’histoire (Story Goal). C’est la question que pose votre récit et qui devra trouver une réponse à la fin de celui-ci.
Le point 4) La personne change est le propos de votre histoire. Ce n’est pas le thème. La transfiguration de la personnalité de votre protagoniste est l’objectif de votre histoire.

Consultez nos articles sur l’Outer Journey et l’Inner Journey ainsi que ceux de Michael Hauge afin de bien comprendre pourquoi lors de votre travail d’écriture, vous devrez apporter une attention particulière à l’intériorité de vos personnages pour que votre histoire soit complète et ainsi satisfaisante.

Une œuvre dramatique nécessite un conflit. Sans conflit, pas d’histoires. Votre protagoniste doit confronter et surmonter les obstacles que vous, l’auteur, placerez sur son chemin.

Pour expliquer notre propos, nous allons prendre un exemple donné dans le cours Writing Fundamentals :
Mon roman est à propos d’une jeune comédienne débutante qui ne pouvait pas croire que son père ne l’ait jamais aimée.
Il était un acteur célèbre et tout ce qui comptait pour lui était son travail. Il a toujours été absent pendant son enfance (il n’a pratiquement jamais assisté à l’un de ses anniversaires ou lorsqu’elle était elle-même sur les planches). Et pire, il commençait à avoir tous ces rôles en or pour hommes mûrs, mais il l’avait rendu si peu sûre d’elle-même, si anxieuse qu’elle ne pouvait pas du tout trouver d’engagement.

Cette histoire souffre de quelques problèmes sérieux. Pour les identifier, reprenons les quatre points que nous avons cités plus haut.

1) Qu’arrive-t-il dans cette histoire ?

Rien. Il n’arrive rien dans cette histoire. Où est l’action ? On apprend que la jeune comédienne manque cruellement de confiance en soi et que c’est probablement dû à son père. Mais bon sang ! Que se passe-t-il dans cette histoire ?
Il n’y a pas d’intrigue, donc, pas d’histoire.

2) Le protagoniste

Par définition, un protagoniste est un personnage qui agit. Ses actions permettent de faire avancer l’intrigue.
Que fait notre jeune comédienne dans cette histoire ? Rien. Elle n’agit pas. Elle est posée là à attendre… Et attendre quoi ?
Si un protagoniste ne crée pas d’événements, s’il ne réagit pas aux événements (confrontation, obstacles), s’il ne peut être relié à rien de l’intrigue (si tant est qu’il y en est une), il n’est pas un protagoniste et donc il n’y a toujours pas d’histoire.

3) L’objectif

Votre protagoniste doit avoir un objectif, un véritable objectif, impérieux. Un but pour lequel il est prêt à tout risquer et dont l’urgence est palpable.
Peut-on deviner l’objectif de notre jeune comédienne ? Quel est son but dans cette histoire ? Qu’est-ce qui la motive à agir maintenant, immédiatement ?
Le but du protagoniste (généralement le personnage principal de l’histoire) est le problème que décrit votre récit à travers le protagoniste.
Si vous ne fixez pas de but à atteindre pour votre protagoniste (et un but très sérieux pour lui car les enjeux sont importants), vous n’avez pas d’histoire. Elle n’intéressera pas votre lecteur car il ne pourra pas  s’identifier à votre personnage (par empathie).
Notre jeune comédienne n’a pas de but, donc l’histoire ne pose aucune question, ne soulève aucun problème.
S’il n’est décrit aucun problème dans cette histoire, alors ce n’est pas une histoire.

4) Le protagoniste doit changer

Le protagoniste doit changer. Cela ne fait aucun doute. Il suit un arc dramatique et cet arc doit le mener à un changement crucial de sa personnalité.
La comédienne de notre récit précédent ne semble pas suivre d’arc dramatique. D’ailleurs, rien ne pourrait lui faire voir les choses sous un autre jour dans cette histoire puisqu’il ne s’y passe rien.
En d’autres mots, cette jeune comédienne n’est pas du tout intéressante et nous avons les plus grandes difficultés à nous identifier à elle.

Maintenant, nous procédons à la réécriture de notre histoire :
Mon histoire est celle d’une jeune comédienne débutante dont le père, un acteur célèbre, a fait tout ce qu’il pouvait pour saper sa carrière. Sa plus grande crainte est qu’il est raison et qu’elle se ridiculise elle-même.
Elle est sur le point d’abandonner quand son agent l’envoie sur une dernière audition. Un jeune réalisateur à la mode cherche une inconnue pour tenir le premier rôle dans son prochain film.
Persuadée que si elle obtient le rôle, elle pourra finalement montrer à son père qu’elle a ce qu’il faut, elle se surpasse et décroche le rôle.
Mais bientôt, elle découvre que la vie sous les feux des projecteurs change profondément une personne réalisant que sous la bravade de son père, il y a un homme inquiet qui est probablement juste aussi anxieux et inquiet qu’elle-même.

1) Qu’arrive-t-il dans cette histoire ?

Une jeune comédienne décroche contre toute attente le premier rôle dans un film puis découvre que la célébrité ne lui apporte pas du tout ce qu’elle avait envisagé.

2) A qui cela arrive-t-il ?

Une jeune comédienne débutante qui se retrouve confrontée à une vie qu’elle n’avait pas du tout envisagée.

3) Quel est son but ?

Prouver à son père qu’elle peut réussir.

4) Qu’y a t-il de changé chez elle ?

Pour la première fois de sa vie, elle comprend son père. Elle comprend par où il est passé et dont il veut la préserver. Elle comprend que son père l’aime. Elle éprouve une véritable empathie pour son père.
Et cette empathie est ressentie aussi par le lecteur qui peut s’identifier à la fois au père et à sa fille.

Lorsque tous les éléments de l’histoire sont en place, il est alors plus facile pour l’auteur de créer les fondations sur lesquelles il pourra bâtir une histoire intéressante avec des conflits et des personnages attachants.

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter

Average rating / 5. Vote count:

Soyez le premier à voter pour cet article

Nous sommes désolés que cet article ne vous a pas été utile

Aidez-nous à améliorer cet article

error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.