CAMPBELL : ESSAI D’EXEGESE – PART 6

0
(0)

THE HERO WITH A THOUSAND FACES

Part 1: THE ADVENTURE OF THE HERO
1. The call to adventure

Or we have the case—from a very different portion of the world—of an Arapaho girl of the North American plains. She spied a porcupine near a cottonwood tree. She tried to hit the animal, but it ran behind the tree and began to climb. The girl started after, to catch it, but it continued just out of reach. “Well” she said, “I am climbing to catch the porcupine, for I want those quills, and if necessary I will go to the top.” The porcupine reached the top of the tree, but as she approached and was about to lay hands on it, the cottonwood tree suddenly lengthened, and the porcupine resumed his climb. Looking down, she saw her friends craning up at her and beckoning her to descend; but having passed under the influence of the porcupine, and fearful for the great distance between herself and the ground, she continued to mount the tree, until she became the merest speck to those looking from below, and with the porcupine she finally reached the sky.

Ou bien nous avons le cas – dans une partie très différente du monde – d’une jeune fille Arapaho des plaines d’Amérique du Nord. Elle aperçut un porc-épic près d’un peuplier. Elle essaya de frapper l’animal, mais celui-ci courut derrière l’arbre et commença à grimper. La jeune fille se mit à courir après, pour l’attraper, mais il continua juste hors de sa portée.
“Eh bien, dit-elle, je grimpe pour attraper le porc-épic, car je veux ces piquants, et si nécessaire, j’irai jusqu’au sommet.” Le porc-épic atteignit le sommet de l’arbre, mais alors qu’elle s’approchait et s’apprêtait à poser les mains sur lui, le peuplier s’allongea soudainement, et le porc-épic reprit son ascension. En regardant en bas, elle vit ses amis qui tendaient le cou vers elle et lui faisaient signe de descendre ; mais ayant passé sous l’influence du porc-épic, et craignant la grande distance qui la séparait maintenant du sol, elle continua à grimper sur l’arbre, jusqu’à ce qu’elle devienne un minuscule point pour ceux qui regardaient d’en bas, et avec le porc-épic elle atteignit enfin le ciel.

Le Call to adventure est donc la première étape d’une série de 17 qui constitue le parcours héroïque d’un héros ou d’une héroïne car Joseph Campbell pensait héros & héroïne lorsqu’il écrivait par souci d’économie héros.
Néanmoins, il faut reconnaître que la description des différents moments de ce parcours héroïque sied mieux aux hommes qu’aux femmes.

Cet appel à l’aventure (Call to adventure) est bien plus qu’une simple invitation à vivre quelque chose d’apparemment palpitant. En effet, c’est au cours de cette première étape que le héros et l’héroïne découvriront qu’il existe un monde caché plein de possibilités.
Dans cette première partie du monomythe, nous rencontrons notre héros, notre homme du destin, à la fois poussé par la nécessité d’un fatalisme et le libre-arbitre du hasard, et sommes témoins de son appel à vivre une aventure.

L’appel à l’aventure dans le hero’s journey peut être en effet le fruit du hasard, voire d’une erreur ou d’un acte manqué révélant un conflit inconscient tel que définit par Freud, qui introduit le héros ou l’héroïne dans un monde de possibilités qu’ils ignoraient, guidé par des forces mystérieuses qu’ils apprendront à comprendre au cours de leur périple.

Le héraut

Le héraut, personnage (souvent improbable) qui révèle le destin du héros et de l’héroïne et les pousse à agir, est un élément fréquemment utilisé dans la mythologie. Le héraut représente notre subconscient, où se cachent toutes nos peurs les plus sombres.
Il nous oblige à affronter ce que nous ne voulons pas affronter. En tant que tel, le héraut est souvent une figure grotesque ou désagréable, comme une grenouille ou une bête hideuse, ou encore une figure voilée et par là même mystérieuse ou inconnue.

Le héros et l’héroïne sont fascinés par l’arrivée du héraut (Herald). Celui-ci représente la première manifestation consciente du monde de l’inconscient. Le monde que le héros connaît devient soudainement dépourvu de valeur ou d’intérêt. C’est une illustration de l’expérience universelle de la sortie de l’enfance et de l’entrée dans les épreuves et les aventures de notre vie d’adulte.
C’est un aspect important de l’appel à l’aventure dans le parcours du héros et de l’héroïne qu’il faut comprendre comme la prise de conscience soudaine qu’il existe autre chose que ce que notre vécu, nos expériences et nos habitudes ont fait de nous.

Parfois, le héraut révèle que le destin ultime du héros est de mourir, mais dans d’autres cas, le héros peut être appelé à suivre un but supérieur ou à permettre à l’humanité un grand éveil spirituel. Cet éveil a lieu lorsque nous mettons enfin de côté les idées, les points de vue et les stratégies qui ont été implantés en nous et que nous nous éveillons à ce que nous sommes vraiment et à tout ce dont nous sommes capables et que nous ignorions.
Cette prise de conscience est douloureuse mais nécessaire. En termes psychologiques, le héros est appelé à un éveil de soi, au cours duquel il sera confronté à ses peurs et à ses désirs les plus refoulés.

Mais ce voyage dans l’inconnu représente toujours une mort et une renaissance symboliques du héros (et dans certains mythes fondateurs religieux, comme la crucifixion et la résurrection du Christ, une mort et une renaissance littérales).
Le héros a dépassé ses anciens idéaux et son ancienne conscience car il doit s’en défaire pour qu’un nouvel éveil puisse avoir lieu et qu’un nouveau seuil puisse être franchi.

La jeune indienne Arapaho

Dans l’article précédent, nous avons abordé la bête glatissante, un extrait des légendes arthuriennes cité par Joseph Campbell. Nous y avons vu que cette bête servait de héraut.

Un jour, une jeune fille Arapaho voit un porc-épic près d’un arbre. Cherchant ses piquants, elle tente de le capturer ou de le tuer, mais il s’enfuit et grimpe le long d’un arbre. La jeune fille poursuit le porc-épic jusqu’au sommet de l’arbre, mais lorsqu’elle atteint le sommet, l’arbre s’allonge et le porc-épic continue de grimper, hors de sa portée.

Ses amis la supplient de redescendre en lieu sûr, mais il est trop tard : la jeune fille est maintenant dans sa quête, sous l’influence du porc-épic (son héraut). Elle continue à poursuivre le porc-épic, très haut dans les nuages, devenant à peine visible pour ceux d’en bas. La poursuite du porc-épic est le premier pas de la jeune fille dans cette aventure qu’est sa vie et son devenir.

Merci de faire un don. 

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

Cet article vous a déplu ?

Dites-nous pourquoi ou partagez votre point de vue sur le forum. Merci

Le forum vous est ouvert pour toutes discussions à propos de cet article

Laissez un commentaire ou Ouvrez un sujet dans le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :