UNE RELATION NÉGATIVE

0
(0)

Décrire une relation, c’est s’intéresser au cœur de celle-ci, c’est-à-dire ce que l’un des membres de la relation ressent pour l’autre. Bien sûr l’amour est une belle chose. Dramatiquement parlant néanmoins, auteurs et autrices ne peuvent aller loin avec une telle relation.
Les choses deviennent plus passionnantes lorsque nous abordons une relation mettant en œuvre des émotions négatives.

Des émotions négatives

La trahison est souvent convoquée dans une relation. On a confiance en l’autre, on croit en lui et soudain l’autre se justifie en affirmant que nous méritions ce qu’il nous a fait. Rejeter le blâme sur l’autre est en effet une réponse émotionnelle facile qui nous décharge du poids de la culpabilité.

Un mensonge n’est pas une trahison. Il est certainement l’un des moyens de la trahison mais il y a des cas où, de toute évidence, le méchant de l’histoire trahit le héros ou l’héroïne, ou lorsque l’ami trahit le personnage principal. Nous avons également des situations où notre personnage principal doit faire des choix moraux et éthiques qui aboutissent à une trahison.

Dans Jurassic Park il y a cette cette idée que l’un des employés œuvrait en fait dans les coulisses pour voler le matériel génétique et le vendre à quelqu’un d’autre. Cette trahison est devenue un point important de l’intrigue mais n’est pas l’intrigue et, une fois révélée, a mis les autres personnages en danger.

Dans tous les genres, vous avez des personnages qui semblent travailler ensemble, et puis l’un se retourne contre l’autre. Ce qui est intéressant avec une trahison, c’est qu’elle ne se communique pas à la lectrice et au lecteur. Ce n’est pas une émotion qui se diffuse jusqu’au lecteur/spectateur.

On ne s’investit pas émotionnellement dans le personnage qui trahit car n’importe quelle raison ou cause peut justifier son acte sans que nous en soyons particulièrement émus mais cela provoque néanmoins une réponse émotionnelle excitée par un personnage secondaire et qui n’aura pas d’importance dans le déploiement de l’intrigue.
Nous sommes choqués par la trahison de l’employé, nous sommes satisfaits qu’il en fut puni mais tenter de le comprendre, d’éprouver une quelconque compassion pour sa situation personnelle qui explique son geste n’est pas utile.

Car cette trahison particulière est une promesse d’une intrigue à venir. Peut-être devrions-nous d’abord définir un peu nos termes, car réfléchissons à ce que signifie réellement une trahison et pourquoi elle a cette valence morale.

Trahir, c’est rompre un serment. Il y a une confiance entre deux personnages ou une attente de confiance qui a été brisée d’une manière qui cause du tort à l’autre. Ce n’est pas une simple déception dont les effets ne durent pas. Une déception n’est pas une trahison.

Il y a un préjudice durable que vous avez causé à cause de cette trahison car celle-ci est un choix conscient. On ne trahit pas par accident. On peut trahir ses principes. On peut trahir la promesse intérieure qu’on s’est faite à soi-même. Une trahison est souvent aussi la révélation d’un secret ou d’une nature que vous ne vouliez pas dévoiler.

Les trahisons sont une perversion intéressante de la dynamique du pouvoir. Très souvent, les personnes qui trahissent ne sont pas des personnes de pouvoir. Les personnes d’autorité ont rarement besoin de trahir celles qui leur sont inférieures.
Le contexte est celui d’un déséquilibre de pouvoir, cela ne fonctionne pas toujours ainsi, mais quand c’est le cas, les trahisons peuvent être particulièrement savoureuses, car la personne puissante ne l’a pas vu venir. Si c’est un méchant, on est très enthousiaste. Si c’est une bonne personne, émotionnellement, le transfert est fort et nous sommes affectés.

La trahison est une violation du sentiment de justice ou d’équité auquel nous aspirons. Être trahi par l’ami est l’expression ultime de la trahison. Elle nous laisse désarmé. Et c’est un sentiment puissant qui se communique aisément.

La raison pour laquelle un coup de poignard dans le dos fonctionne est qu’un faux ami en est le bras. La méfiance ne s’est jamais installée. Vous étiez vulnérable face à cette personne parce que vous l’avez laissée s’approcher de vous.

Le sentiment d’abandon

Vous devez absolument définir toutes les relations clés de votre scénario. Et pour qu’une relation résonne, elle doit comporter un conflit central, quelque chose qui n’est pas résolu. S’il n’y a pas quelque chose qui doit être résolu, la relation sera incomplète. Considérez les relations comme des récits autonomes qui rayonnent autour du récit central.
Votre héros combat des monstres tout en cherchant de l’or. C’est l’intrigue. Mais il peut avoir besoin de son fils comme guide, un fils qui ne l’a jamais respecté après que le héros ou une héroïne auront abandonné leurs familles il y a longtemps déjà. Lectrices et lecteurs seront plus intéressés par la résolution des relations que par l’intrigue elle-même.

Considérez Rick dans Casablanca. Lorsqu’il est confronté à l’altruisme de Lazslo, Rick se rend compte qu’il est simplement jaloux parce qu’Ilsa l’a abandonné à Paris pour être avec un homme qui est une meilleure version de lui-même. L’ego de n’importe quel homme serait blessé par cela.

Il y a une infinité de situations où l’on ressent une telle amertume : et c’est encore une émotion négative.

La peur ou encore une insatisfaction qui va naturellement à l’encontre du principe de plaisir, l’anxiété parce que l’autre n’est pas ou plus capable de nous rassurer, la culpabilité ou la frustration parce que le pardon est difficile à donner, la honte que l’on peut éprouver dans le comportement de l’autre.. sont des émotions négatives dont il faut se demander les causes lorsqu’un personnage ressent de tels malaises dont la source est l’autre. Qu’est-ce que l’autre a apparemment fait pour que le personnage se sente ainsi ? Quelles ont été les dynamiques de la relation ? Comment en est-on arrivé à cette situation conflictuelle entre deux êtres ?

Nous pouvons créer une relation et l’utiliser comme point de départ d’une nouvelle idée de récit dans le récit qui se concentre sur cette relation et sur la façon dont elle a évolué. Et, bien sûr, nous avons aussi commencé à créer deux personnages qui ont leur propre profondeur.

Aidez-nous par vos dons à persévérer dans notre effort à vous donner le plus d’informations pertinentes pour tous vos projets d’écriture. Merci

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

Cet article vous a déplu ?

Dites-nous pourquoi ou partagez votre point de vue sur le forum. Merci

Le forum vous est ouvert pour toutes discussions à propos de cet article

Laissez un commentaire ou Ouvrez un sujet dans le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :