THRILLER : ACCROCHEZ LE LECTEUR

0
(0)

Thriller et Suspense devraient attirer l’attention des lecteurs dès la première page, affirme Christina Kaye, autrice elle-même de thrillers et de récits de suspense. Il n’y a pas vraiment un abîme de différences entre le thriller et le suspense, le suspense se démarque parce qu’il se déploie plus lentement mais quel que soit le rythme qui les anime, Thrillers et Suspense devraient accrocher lecteurs et lectrices très rapidement.

Ce qu’il ne faudrait pas faire

Christina Kaye commence par quelques mises en garde :

  • Ne commencez pas votre histoire par un dialogue. C’est assez déstabilisant pour le lecteur, car il n’a aucune idée de qui parle, de qui ou de quoi on parle. Je ne pense pas que Christina Kaye interdit ici la présence d’un narrateur. C’est bien au dialogue qu’elle se réfère et du débat qu’il sous-entend.

  • Ne commencez pas votre histoire avec une ouverture cliché (ou même un prologue cliché si l’ouverture véritable se définit en une scène 1 venant après un prologue).
    Par exemple, se réveiller d’un rêve ou d’un coma, s’observer dans un miroir et manifestement être la proie d’un drame intérieur que le lecteur ne peut comprendre et donc accepter lorsque le récit débute.
    Christina Kaye ne conseille pas non plus d’ouvrir le récit par la description d’un lieu, du moins en matière de Thriller, sans que l’attention ne soit intentionnellement concentrée sur un personnage (ou un groupe de personnages apparemment liés par quelque raison). Ce sont les personnages qui s’inscrivent dans le lieu et non le lieu qui imprègnent les personnages. On comprend vite que nous sommes dans un tribunal par exemple. Il est alors inutile de parcourir le palais de justice pour aboutir finalement à la salle du tribunal où nous nous concentrerons sur un personnage. Il faut être économe.

Ce qu’il faudrait faire

Christina Kaye propose une ouverture en deux mouvements pour accrocher son lecteur :

  1. L’incident déclencheur doit se trouver assez tôt dans l’acte Un. Dans le cas du Thriller, il serait bon qu’il provoque aussi un étonnement chez le personnage principal et chez le lecteur. En d’autres termes, l’incident déclencheur laisse une question sans réponse à la fin de l’acte Un.
    Prenons l’exemple d’un détective qui reçoit une jeune femme qui vient lui signaler que quelqu’un la suit et qui lui demande de la protéger. Lorsque le détective demande son nom à la jeune femme, il paraît surpris. Manifestement, ce nom lui évoque quelque chose mais cette information sera retenue pour plus tard. Nous ne saurons que plus tard pourquoi le détective s’est troublé lorsque la jeune femme lui a dit son nom.

  2. Pour ajouter au suspense, ne concluez pas une scène. Par exemple, la jeune femme de l’exemple précédent est assise seule dans une salle. Le détective l’observe à travers la classique vitre des fictions policières. Le récit a fait en sorte que nous savons que la conversation que le détective s’apprête à avoir avec la jeune femme sera révélatrice d’informations importantes concernant le déroulement de l’intrigue à venir.
    Mais nous nous arrêtons là et passons à une autre scène comme peut-être une analepse qui pourrait nous expliquer ou nous donner quelques éclaircissements sur les raisons de l’étonnement du détective lorsque la jeune lui donna son nom. Donc, et singulièrement dans le cas du Thriller, faites en sorte que l’exposition des personnages ou de la situation pose plus de questions qu’elle ne donne de réponses.

Fondamentalement, faites de votre mieux pour convaincre votre lecteur et votre lectrice que chaque fois qu’ils atteignent la fin d’une séquence, ils doivent simplement continuer à lire pour obtenir des réponses, conseille Christina Kaye.

 

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

Cet article vous a déplu ?

Dites-nous pourquoi ou partagez votre point de vue sur le forum. Merci

Le forum vous est ouvert pour toutes discussions à propos de cet article

Laissez un commentaire ou Ouvrez un sujet dans le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :