RETOUR SUR L’INCIDENT DÉCLENCHEUR

0
(0)

Un incident déclencheur ne peut survenir que de deux façons : par hasard (et c’est probablement l’un des très rares cas où le lecteur accepte la survenue du hasard dans une histoire) ou bien il est causé par quelques événements précédents (qui peuvent avoir eu lieu avant le début de l’histoire).

En d’autres termes, soit l’incident déclencheur est une coïncidence, soit il est le fruit d’une décision.
Dans ce dernier cas, le personnage principal peut être à l’origine de cette décision. Il a fait un choix qui a provoqué l’incident déclencheur, c’est-à-dire l’événement très spécial qui va bouleverser sa vie.
Pour Robert McKee, l’incident déclencheur ne peut donc survenir que par accident ou bien par choix.

Le lecteur assiste à l’incident déclencheur

L’intrigue centrale de l’histoire doit être initiée par l’incident déclencheur. Et il est nécessaire que celui-ci se déroule devant les yeux du lecteur.
Néanmoins, certaines histoires dérogent à cette règle. Dans le cas de Juno par exemple, Juno attend un enfant lorsque l’histoire débute. C’est cet événement qui nourrit l’intrigue à venir.

Quant aux intrigues secondaires qui possèdent elles aussi leur propre incident déclencheur, ce dernier n’a pas d’obligation a être explicitement montré. Pour McKee cependant, il existe deux raisons essentielles à ce que l’incident déclencheur qui lance l’intrigue principale soit montré.

Lorsque le lecteur assiste à l’élément déclencheur, il peut se formuler la question dramatique majeure de l’histoire : principalement, que va faire le héros ? Comment les choses vont-elles tourner ?
Par exemple dans Les dents de la mer, l’attaque du requin soulève la question qui maintient l’attention du lecteur jusqu’au dénouement : le shérif tuera-t-il le requin ?

Ainsi l’incident déclencheur sert d’accroche. Mais l’incident déclencheur est aussi une promesse. Par cet incident, l’auteur annonce à son lecteur qu’il y aura dans le cours de l’histoire un événement très important avant le dénouement.
Cet événement sera la confrontation avec la plus puissante des forces antagonistes mises en œuvre par l’histoire. A partir de l’incident déclencheur, ces forces sont mises en mouvement et prendront de la force et se préciseront au cours de l’intrigue.

L’incident déclencheur anticipe le climax. L’auteur doit donc sérieusement penser et son incident déclencheur et son climax. Deux points structuraux qui lui permettront d’élaborer tout le reste de l’histoire.
Dans Les dents de la mer, lorsque le shérif découvre les restes humains après l’attaque du requin, cela crée une sorte de message subliminal dans l’esprit du lecteur qui anticipe déjà la confrontation directe entre le shérif et le requin. Ayant ainsi implanté le climax dans l’esprit du lecteur par l’incident déclencheur, l’auteur ne peut faire autrement que de mettre en place cette confrontation directe.


 

 

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

Cet article vous a déplu ?

Dites-nous pourquoi ou partagez votre point de vue sur le forum. Merci

Le forum vous est ouvert pour toutes discussions à propos de cet article

Laissez un commentaire ou Ouvrez un sujet dans le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :