LE HEROS ET SES FAILLES : NECESSITE

0
(0)

Pourquoi est-il nécessaire d’assigner des failles dans la personnalité du héros ?
Parce que ce sont ces défauts qui vont précisément créer du trouble dans ses relations avec les autres personnages.

Si tout le monde s’accorde dans une histoire, aucun conflit ne sera possible. Le frottement entre les diverses personnalités génère de l’énergie et de la tension.
La négligence d’un personnage qui vient se frotter à l’idée de perfection d’un autre ou encore une inflexibilité qui vient heurter le libre-arbitre sont quelques sources de conflit qui accrochent le lecteur.

De plus, ces relations conflictuelles aiguisent les enjeux personnels des personnages.
Ajoutez du conflit est un des outils les plus efficaces de l’auteur.

Le contraste en tant que puissance conflictuelle

Deux personnages qui possèdent des qualités (positives ou négatives) opposées ont une tendance naturelle au conflit.
L’auteur doit nourrir ses scènes avec cette opportunité que lui offre ses personnages.

Reprenez la scène du repas dans American Beauty. Le frottement qui s’insinue lentement entre Lester, Carolyn et Jane génère une énergie vitale qui fascine le lecteur.
Si une scène s’y prête, insufflez-lui cette énergie dont elle a tant besoin.

Les relations au cœur du récit

Les relations entre les hommes sont importantes dans la vie réelle, pour ne pas dire cruciales. La nature humaine se manifeste beaucoup dans sa relation aux autres.
Les personnages de fiction doivent posséder tout autant cette qualité.

C’est dans ses relations avec les autres personnages qu’un héros peut faire avancer l’histoire. Isolé, il ne pourra établir les ramifications dont il a besoin pour élucider son objectif mais aussi pour s’accomplir pleinement.
Le héros est un personnage en devenir. Au début de l’histoire, il lui manque quelque chose. Il est incomplet.

On attend de lui qu’il agisse, c’est certain. Mais la solution à cette incomplétude du personnage (en fiction, du moins) réside dans sa relation à autrui.
Que serait-il advenu de Chuck Noland sans son compagnon d’infortune Wilson (Seul au monde) ?

Même un personnage qui aide le héros peut entretenir avec lui un débat difficile. Comme John McClane et sa femme ou Rose et sa mère dans Titanic.
Des points de vue opposés, des attributs opposés sont un terrain fertile pour l’imagination de l’auteur.

Des personnalités conflictuelles

Une scène sera optimisée (et donc bien plus efficace) si deux personnages viennent s’y confronter. Dans le cas contraire, elle sera bien ennuyeuse.
Planifiez vos scènes pour qu’au moins deux personnalités à défaut d’être antagonistes s’accrochent au moins sur un point de désaccord.
Et ce point de désaccord sera à trouver parmi leurs traits de caractère les plus à même d’aller à l’encontre l’une de l’autre.

Vous avez donc besoin d’un personnage qui se posera en contraste dans certaines situations. Si le héros, par exemple, est quelqu’un d’organisé alors il sera bon d’inventer un personnage qui sera écervelé parmi les caractéristiques de son mode d’être.
Alors que le héros incite à l’action, l’autre personnage pourrait tenter de calmer le jeu, de temporiser.

Ainsi lorsque ces deux personnages sont présents dans une scène, leurs traits opposés se confrontant, la scène gagne immédiatement en tension dramatique.

Des traits spécifiques

Afin de ne pas être prévisibles dans leurs comportements, il est préférable que les personnalités qui vont s’affronter le fassent sur des terrains inhabituels.

Un contraste entre un personnage responsable et un autre totalement irresponsable manque de surprise.
Supposons que votre héros au cours de son enfance en soit venu à détester son beau-père qu’il trouvait arrogant.
Maintenant, au cours d’une réunion importante (pour la suite de l’histoire), votre héros se retrouve en présence d’un personnage qu’il ne connait pas et qui montre tous les signes d’une arrogance semblable à celle de son beau-père.

Si votre héros parvient à garder son calme, et surtout si l’information sur son passé n’est pas encore passée auprès du lecteur, vous allez imposer une qualité qui ne correspond pas à votre protagoniste.

La scène sera plus significative et plus efficace sur le lecteur si votre héros et cet arrogant personnage entre en conflit ouvert. Le lecteur pourra comprendre plus tard les raisons qui ont poussé votre héros à réagir si inconsidérément car cela va lui nuire pour la suite immédiate de l’histoire.
Mais il sera cependant en phase avec lui-même. Son comportement ne sera pas incohérent tout en en faisant profiter la scène.

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

Cet article vous a déplu ?

Dites-nous pourquoi ou partagez votre point de vue sur le forum. Merci

Le forum vous est ouvert pour toutes discussions à propos de cet article

Laissez un commentaire ou Ouvrez un sujet dans le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :