CRIME THRILLER : DESCRIPTION DU CRIME

5
(1)

Lorsque vous décidez d’introduire un criminel dans votre histoire, sachez que ceux-ci ont des habitudes, des techniques et des comportements types.
Tous les criminels ont un mode opératoire qui justifie que leurs crimes peuvent être classés d’après un certain nombre de caractéristiques qui déterminent leur signature.

Cet article se propose de vous présenter ces modèles comportementaux criminels afin que vous puissiez toucher juste lorsque vous les décrirez dans vos propres histoires.
Des études statistiques permettent de comprendre différents modes opératoires de criminels et délinquants. Elles sont cependant plus efficaces à décrire des crimes contre la personne, des abus de confiance et des vols avec effraction.

Notez les points suivants :

Le type de propriété volée fournit un excellent indice sur la personnalité du criminel. Un vol à l’arraché ou le piratage industriel ne sont pas commis par le même personnage. Ce sont deux types de personnalité, deux biographies différentes.

S’il y a des témoins, une description verbale est habituellement l’indice le plus important pour connaître l’identité du délinquant. Et si ce personnage a déjà été arrêté, les enquêteurs possèdent une fiche anthropomorphique.

La scène de crime fait l’objet d’une attention particulière et revient systématiquement dans les thrillers qui décrivent les demandes de rançon, les prises d’otages, les enlèvements, les casses et les actes de violence.
Certaines histoires présentent même des scènes de crime datant de plusieurs années. La scène de crime permet de mettre en avant certaines qualités de l’enquêteur et du délinquant aidant en cela à les caractériser.

Le vol de propriétés n’est pas la seule motivation des criminels. D’autres agressions avec des modèles types sont souvent aussi commises par des psychopathes : le meurtre, le viol…

Le moment du crime est aussi un élément important du modèle. L’exact moment est difficile à établir mais l’enquêteur s’efforce toujours de déterminer l’heure du crime dans des limites raisonnables.

Certains défauts de personnalité du criminel peuvent être mis en évidence sur la scène de crime. Il peut avoir bu et mangé dans la vaisselle de sa victime, volé des objets sans valeur autre que totémique.
Souvenez-vous du fan dans Bodyguard qui a souillé le lit de Rachel en pénétrant par effraction dans sa chambre. Faire une recherche sur les idiosyncrasies de délinquants vous aidera à construire votre personnage en montrant des détails révélateurs sur sa personnalité.

Par ailleurs, les enquêteurs bénéficient de ces statistiques criminels. Il est crédible qu’un mode opératoire sur d’anciens crimes correspond au crime sur lequel un enquêteur travaille actuellement. Par recoupement (il faut cependant que les éléments de comparaison soient suffisamment similaires entre les deux crimes), un crime sous investigation peut être relié à un crime vieux de plusieurs années et réciproquement, un crime non résolu peut trouver des réponses à la lumière d’un crime récent.

La recherche de similarités parmi d’autres directions de l’enquête peut permettre d’innocenter un personnage injustement accusé sans être forcé de passer par des deus ex machina pour sortir l’intrigue d’une éventuelle impasse.

Les statistiques que maintiennent les enquêteurs peuvent aider à forger le caractère d’un criminel en permettant de découvrir au fil de l’enquête des crimes dont les modes opératoires soigneusement analysés et classés peuvent lui être attribués.
Ainsi, cela permet de se rapprocher du criminel et de prévoir ses prochaines victimes. Les statistiques autorisent le profilage des criminels que vous pouvez utiliser pour construire votre propre criminel.

Lorsque les statistiques ne sont d’aucun recours, une observation des scènes de crime peut cependant révéler tout autant d’informations à compiler que si elles étaient déjà renseignées.

Imaginons ceci :

  1. Deux meurtres ont eu lieu à quelques semaines d’intervalle.
  2. Les meurtres ont eu lieu tous deux dans la cuisine. Les victimes ont été retrouvées allongées sur le carrelage.
  3. L’enquête a abouti à la garde à vue de trois suspects. Tous trois sont sortis de prison il y a peu.
  4. Aucune preuve désignent avec certitude la culpabilité de l’un deux.
  5. Aucun mode opératoire spécifique ne ressort des crimes et aucune statistique n’est disponible qui permettrait d’identifier un modèle comportemental pouvant éventuellement orienté l’enquête vers l’un des suspects.

Cependant, les enquêteurs notèrent un point commun entre les deux scènes de crime : plusieurs couches de papier toilette recouvraient la lunette de la cuvette des toilettes.
Lorsque les enquêteurs étudièrent le profil psychologique des suspects, ils se rendirent compte que l’un d’entre eux avait un trouble obsessionnel compulsif, une véritable phobie des germes.

En prison, il avait été noté par les gardiens qu’il recouvrait de plusieurs couches de papier toilette ses sanitaires ou prenaient toutes sortes de précautions pour assurer la propreté des lieux.

Donc, en l’absence de données statistiques officiels, il est possible d’identifier un délinquant par un comportement erratique mais qui prend du sens dès qu’il se répète.

Depuis 2014, vous nous dites nous apprécier, que nous vous sommes utiles. Merci pour cela. Vous le savez, Scenar Mag, c’est d’abord une volonté de partage. Vous n’êtes pas toujours d’accord avec nos articles. Mais notre volonté de vous écrire des articles de qualité nous anime toujours.
Et c’est pourquoi il est important que nous continuions ainsi à vous être utile, à vous aider dans tous vos projets d’écriture.  Gratuitement. Nous ne faisons pas de publicité afin de ne pas polluer votre lecture. Vos dons sont nos seuls revenus et 100 % de vos dons vont au fonctionnement de Scenar Mag. Votre soutien financier demeure indispensable. Devenez donateur de Scenar Mag (quelques euros suffisent). Merci

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile

Average rating 5 / 5. Vote count: 1

No votes so far! Be the first to rate this post.

Cet article vous a déplu ?

Dites-nous pourquoi ou partagez votre point de vue sur le forum. Merci

Le forum vous est ouvert pour toutes discussions à propos de cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.