LE DEVELOPPEMENT DE VOTRE PERSONNAGE – PART 2

0
(0)

Les relations
Votre personnage principal entretient des relations. Même dans Seul au monde de William Broyles Jr., Chuck a un seul compagnon d’infortune et c’est un ballon de volley-ball.
Cependant, il existe des relations qui se noue dans l’adversité. Lorsque que c’est le cas, le protagoniste a plusieurs options pour dénouer ou résoudre cette relation problématique.
Il peut changer le statut de cette relation afin qu’elle s’établisse sur des bases saines ou être changé par la relation. Un exemple est celui de Pretty Woman et de la relation qu’entretiennent Edward Lewis et Vivian. Une relation qui leur permet de mettre de l’ordre dans leur vie respective et qui évolue en un conte de fées, tous deux tombant amoureux l’un de l’autre alors qu’au début de l’histoire, leurs univers fondamentalement différents les opposaient.
Le protagoniste peut aussi ou accepter ou refuser la relation.
A lire :
LE CONFLIT DANS LES DUOS

Trois points importants

1) Apprenez à connaître votre personnage
Plus vous passerez de temps avec vos personnages (en d’autres mots, plus vous les étudierez), plus vous en apprendrez sur eux.
Plus en saurez sur eux, et mieux vous comprendrez leurs processus de pensée. Si vous écrivez par exemple sur un délinquant juvénil, il est préférable que vous ayez saisi comment il fonctionne sinon, il aura les plus grandes difficutés à être crédible.
Dès que vous avez une idée assez précise du cheminement de leurs pensées, vous pouvez en inférer leurs comportements dans chaque situation où vous les placerez.
Gardez à l’esprit que les quelques exemples d’adversité que nous avons décrit dans le chapitre précédent sont destinés essentiellement à faire progresser le héros de l’intérieur. Cette dynamique interne est à rechercher avant même de leur fixer un objectif extérieur qui devient ainsi un prétexte à l’évolution individuelle du personnage principal.

2) Déterminez ce qui doit changer chez votre personnage
Le personnage principal évolue au même titre que votre histoire. Vous avez créé une personnalité pour votre personnage. Avant de vous lancer dans l’écriture du script, choisissez parmi les éléments qui constitue la personnalité de votre personnage celui qui doit changer. Mais vous devez avoir de bonnes raisons car vous devrez expliquer pourquoi ce trait dans la personnalité de votre personnage doit changer. N’écrivez pas de choses gratuites. Vous devez rendre légitimes et justifiées les actions et l’évolution de vos personnages.

3) Montrez les contradictions de vos personnages
Souvenez-vous de Ernst Stavro Blofeld, créateur du SPECTRE et obsédé par la mort de James Bond, on le voit caressé tendrement un chat angora blanc ce qui dénote de l’amour et de l’affection chez lui. Ces contradictions apparentes ajoutent une dimension nouvelle et inattendue chez un personnage qu’il soit le héros ou non de votre histoire.

La fabrication du personnage

Il est important de créer un personnage qui soit en adéquation avec votre histoire. Vous ne pouvez pas assembler des éléments disparates et espérer transmettre un message. Il est important que votre héros réagisse aux événements de manière significative pour votre intrigue. C’est ainsi qu’il se créera chez le lecteur une compréhension ou  une préhension du problème du héros tel un objet que le lecteur va s’approprier.

La fabrication d’un personnage commence par définir quelques traits de sa personnalité et de mettre en forme une vague idée de ce à quoi il ressemble. Les sources auxquelles vous avez puisé l’idée ou le désir d’un personnage sont multiples : réel ou de fiction, vous avez toujours la capacité de tirer profit de données existantes pour créer et non pas recréer un personnage qui vous soit unique.
A lire :
UNE DISTANCE A EVITER AVEC LE PERSONNAGE

Votre personnage est devenu un individu qui agit et réagit conformément à sa personnalité. Si au cours de l’intrigue, il devait faire des choses qui ne lui correspondent pas, qui ne soient pas logique avec sa psyché, il vous faut alors réévaluer ce moment de l’intrigue pour le rendre plus conforme à la logique du personnage.
Si cet évènement s’avère indispensable pour faire avancer l’intrigue, il vous faut alors compléter la psychologie de votre personnage en montrant dans une scène antérieure à l’évènement qui vous pose problème que ce personnage a la capacité de réagir tel qu’il le fait à cet évènement.

Les dialogues distinguent vos personnages

Un part importante de la création d’un personnage est de l’autoriser à prononcer des dialogues qui le distinguent des autres personnages. Leur passé est à l’origine de leur manière de s’exprimer. Ne cherchez pas plus loin pour leur placer des mots et des phrases dans la bouche.
En règle générale, les dialogues doivent adopter un style lapidaire autant que possible. Des dialogues qui s’éternisent ralentissent le rythme, dans ce cas, faites en sorte qu’un autre personnage coupe par ses interventions ce début de monologue.

La personnalité de vos personnages a un impact sur leur manière de s’exprimer. Un personnage dont une des caractéristiques est la timidité s’exprimera peu et ne cherchera certainement pas la confrontation ou à blesser par ses propos. Un autre investi d’une quelconque autorité aura un ton sec et des propos péremptoires.

L’âge de vos personnages influe aussi sur ce qu’ils disent et la façon dont ils le disent. Habituellement, parmi votre Dramatis personae (l’ensemble de vos personnages), les âges sont différents. Cela est nécessaire pour permettre à un lecteur d’identifier plus facilement et plus rapidement les fonctions de chacun de vos personnages et d’éviter toute confusion entre eux.
Pour vous aider à mettre en place cette Dramatis personae, approchez dans votre vie de tous les jours le plus de personnes possibles. Idéalement, elles devraient être d’horizons différents (âge, classe, situation personnelle ou professionnelle). Découvrez leurs points de vue sur différents sujets, retenez leurs expressions lorsque vous abordez un sujet particulier. Ainsi, vous collecterez des informations précieuses à la fois pour travailler les dialogues de vos personnages mais aussi pour parfaire l’incarnation de ceux-ci.
A lire :
LES 4 METHODES POUR UN DIALOGUE EFFICACE
DIALOGUES : LES CONSEILS DE WILLIAM C. MARTELL

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

Cet article vous a déplu ?

Dites-nous pourquoi ou partagez votre point de vue sur le forum. Merci

Le forum vous est ouvert pour toutes discussions à propos de cet article

Laissez un commentaire ou Ouvrez un sujet dans le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :