LA COMEDIE ET SES SOUS-GENRES

0
(0)

Catégoriser une histoire outre le fait que l’esprit humain aime donner un sens aux types d’histoires que l’on rencontre au quotidien peut aussi aider un auteur à découvrir de nouvelles façons de conter.
Par contre, il ne faudrait pas que l’auteur décide trop tôt du type de comédie qu’il souhaite aborder au risque de se donner à lui-même des limitations qui étoufferont sa muse.
D’un autre côté, si l’auteur décide délibérément de fusionner plusieurs genres pour en faire une histoire hybride et cependant originale (l’originalité peut s’obtenir par différents moyens), il est préférable qu’il est un minimum de connaissances dans les genres qu’il abordera.
Des titres comme Shaun of the dead ou Happiness Therapy de David O. Russell adapté du roman The Silver Linings Playbook de Matthew Quick font un mélange heureux des zombies et du drame familial et ont rencontré succès critique et commercial.
Par contre, l’inverse est aussi vrai : Target (2012) de Timothy Dowling et Simon Kinberg, d’après une histoire de Timothy Dowling et Marcus Gautesen et dirigé par McG n’a pas eu l’accueil espéré.

Vous remarquerez souvent que le terme de comédie vient rarement seul. Tout dépends comment évoluera votre histoire et du type de voyage que vous allez offrir à vos personnages et en particulier à votre protagoniste.
Le type d’aventure qui attend votre héros décidera alors s’il s’agit d’une comédie romantique ou d’une comédie dramatique ou bien une combinaison quelconque. Mes meilleurs amies de Kristen Wiig et Annie Mumolo par exemple oscille entre la comédie romantique et la comédie dramatique. C’est l’évolution de l’histoire qui en fin de compte oriente le genre au fur et à mesure du déroulement de celle-ci. Nous suivons l’histoire d’Annie qui tente de prendre en charge l’organisation du mariage de sa meilleure amie tout en devant gérer sa propre estime de soi plutôt négative.
Inclus dans le développement de l’histoire sans en être un pivot central, il y a la relation qu’entretient Annie avec un officier de police. Lorsqu’Annie parvient finalement à se pardonner à elle-même et réussit à changer le regard déplorable qu’elle porte sur le monde, elle est alors prête à entamer une relation qui ne soit pas autodestructive avec un homme qui prend soin d’elle au lieu de l’utiliser.

D’autres histoires clairement catégorisée dans d’autres genres peuvent parfois insérer une ligne dramatique flirtant avec la comédie ou l’un de ses sous-genres. Si votre histoire se prête à greffer un personnage qui évoluera dans un univers de comédie alors que le genre retenu est le drame, pourquoi s’en priver ?
Si l’un de vos personnages a, par exemple, une femme qui soit un vrai tyran, qui lui bouffe littéralement la vie, et si l’intrigue principale porte davantage l’accent sur une séparation douloureuse de votre protagoniste, vous pourriez si cela ne ruine pas toute votre histoire permettre à ce personnage de trouver l’amour alors que votre héros connaît les affres d’une séparation. Traitée sur le ton de la comédie, cette histoire d’amour pourrait venir contraster la perte d’un amour chez votre personnage principal. La comédie, intelligemment utilisée, peut venir renforcer le drame, véritable propos de l’histoire.

La classique comédie romantique

Toute entière basée sur une rencontre (élément fondateur de la comédie romantique qui n’est pas pour autant un incident déclencheur, à notre avis), deux personnages (de sexes opposées ou non) après de nombreuses tribulations largement émotionnelles finissent par être ensemble. Ces histoires content la rencontre avec une âme sœur et la guérison totale de cicatrices laissées comme autant de traces des échecs sentimentaux du passé des personnages.

Quand Harry rencontre Sally ou Pretty Woman ont été ce genre de rencontres qui ont établi les standards de la comédie romantique classique. La fin de telles histoires est évidemment prévisible mais ce n’est pas cela qui compte. Ce qui compte, c’est l’entre-deux entre la rencontre initiale et le dénouement.

Quels sont les éléments dramatiques usuels d’une comédie romantique ?

  • Il est consacré autant d’espace dans l’histoire à l’un comme à l’autre des deux personnages phares même si l’un d’entre eux est défini comme le protagoniste (celui qui fait avancer l’intrigue) et que l’autre puisse être l’antagoniste. Dans ce cas, au moment du climax, vaincre l’antagoniste revient à asseoir définitivement la relation entre les deux personnages dans un confortable Happy Ending.
  • La famille, les amis ou n’importe quelle relation de l’un ou l’autre des personnages agissent soit comme alliés soit comme saboteurs de cet amour naissant.
  • La biographie des deux personnages centraux de l’histoire révèle des conflits intérieurs : une mauvaise estime de soi, de l’amertume, une peur de l’échec… qui expliquent leur problématique personnelle avec un amour sincère et véritable.
  • Ces failles dans la personnalité des deux personnages peuvent être comblées par les aspects positifs et opposés qu’ils se découvrent mutuellement. Cela facilite l’écriture des arcs dramatiques des deux personnages ainsi que celle de la ligne dramatique de leur relation qui est indépendante des arcs dramatiques personnels.
  • Malgré des conflits ouverts au cours de l’intrigue, ils finissent pas surmonter les difficultés et apprennent grâce à celles-ci à s’apprécier puis à s’aimer.
  • C’est ainsi qu’il y a toujours un gros Happy Ending.
La comédie dramatique

Contrairement à la comédie romantique qui se fonde sur une rencontre, la comédie dramatique met en scène un protagoniste avec un problème. Ce problème l’empêche de former une relation durable avec quiconque, même avec quelqu’un qui ne serait pas contre d’avoir une telle relation.

Souvent dans la comédie dramatique, la faille dans la personnalité du protagoniste se situe autour d’une perte ou d’un profond isolement, une solitude poussée à son paroxysme. Le défi pour ce protagoniste consiste alors à apprendre à avoir une meilleure relation avec lui ou elle-même.
Avoir de meilleures relations dans le futur de ce protagoniste devient comme une sorte de récompense pour le travail émotionnel qu’il a entrepris sur lui-même tout au long de l’histoire.

Le sexe des protagonistes n’influe pas particulièrement sur les histoires mais les filles principalement aiment à découvrir leur véritable nature lorsqu’elles se prennent en charge en affrontant leurs conflits internes (ce qui se matérialise en problèmes extérieurs).
Woody Allen affectionne ce type de relations lorsque ses personnages principaux se lancent dans un voyage de découverte de soi en réponse aux titillements d’autres personnages.

L’être cher ou l’autre moitié si vous préférez est celui qui cause généralement les problèmes. Mais cet être cher peut aussi se rencontrer dans la famille ou les amis.
In her shoes de Susannah Grant par exemple où une sœur est la cause du ressentiment de la protagoniste. Mes Meilleures amies déjà citée où la perte d’une amie (qui va se marier) lance une spirale glissante pour la protagoniste qui va de Charybde en Scylla.

Quels sont les éléments dramatiques usuels d’une comédie dramatique ?

  • Tout est fait pour que le protagoniste reçoive le maximun d’empathie du public. C’est ainsi que l’histoire est essentiellement contée par son point de vue, sa perspective singulière sur les événements.
  • Les conflits internes en rapport très souvent avec l’estime de soi apportent des problèmes de respect de soi et d’incapacité à aimer (ou du moins à faire des rencontres amoureuses).
  • Les conflits externes concernent le travail, la famille, les amis, les enfants ou même tout ce qui sort de l’ordinaire.
  • L’histoire ne se termine pas nécessairement par une union bien que cela soit souvent le cas.
La comédie familiale

La comédie familiale est un rejeton de la comédie dramatique et comme son nom le suppose, elle se concentre sur les problèmes que la famille crée ou déclenche pour le protagoniste.
Elle peut concerner aussi des blessures ou des non-dits depuis longtemps enfouis qui remontent enfin à la surface de la manière la plus déplaisante qui soit. La famille est la principale source de conflits dans ce type d’histoire où vous ne pouvez pas vivre sans elle et où vous ne pouvez pas vivre avec elle.

Le mode opératoire de la comédie familiale se sert de la famille c’est-à-dire de tout ce qui ressemble à une famille, pas nécessairement celle du protagoniste. En fait, le concept même de famille est la raison des cauchemars que va vivre le protagoniste.

La famille Tennenbaum ou la série des Mon beau-père en sont des exemples parlants.
Maman, j’ai raté ma vie de  Dan Fogelman se greffe sur le genre du Road Movie ou Golden Fleece tel que le conçoit Blake Snyder (et qui à notre préférence). Cette histoire conte l’aventure d’un fils et de sa mère sur les routes. Ce voyage leur permettra de mettre en branle des dynamiques depuis longtemps cachées ou désactivées ce qui les mènera à une meilleure compéhension l’un de l’autre et à la fin du voyage, ils s’apprécieront comme jamais ils n’auraient pu le faire avant cette aventure.

En fin de compte, le parti-pris des auteurs qui se lancent dans une comédie familiale est que les relations familiales sont la source de toutes les conflictualités et avec un message sous-jacent autour du besoin de relations familiales saines pour bien aborder la vie et peut-être même lui donner un sens.

Quels sont les éléments dramatiques usuels d’une comédie familiale ?

  • Un protagoniste qui a besoin de changer sa vie ou d’établir une nouvelle relation avec quelqu’un. Souci : votre protagoniste a une famille ou le personnage avec lequel votre protagoniste souhaite avoir une relation ont une famille qui est pour eux un véritable cauchemar. Postulat : votre protagoniste ne peut tout simplement pas se débarrasser de cette famille envahissante.
    Vous remarquerez aussi que les membres de cette famille ont souvent aussi besoin de changer leur vie ou tout simplement de changer (ce n’est pas parce qu’ils ne sont pas les protagonistes d’une histoire qu’il leur est interdit de posséder leur propre arc dramatique).
  • Bien qu’au cœur de la problèmatique du personnage, la famille n’est pas non plus portée au pinacle. Selon le message de l’auteur, le dénouement de l’histoire propose soit une séparation d’avec la famille pour que votre héros puisse enfin vivre sa vie loin de l’influence de celle-ci sur son libre-arbitre ; soit par l’acceptation que l’unité familiale est la seule voie possible qui peut donner un sens à la vie.
    Tanguy de Étienne Chatiliez et Laurent Chouchan offre même les deux alternatives : on peut assumer sa vie dans le respect de la famille (comme dit Odile : Des gens qui assument leur famille).
  • Et s’il y a un aspect amoureux et romantique (en intrigue secondaire), les membres de la famille accepteront que le protagoniste en profitent pleinement et de rester dans l’ombre de cette relation amoureuse sans interférer.

Des variantes ont vu le jour.
Les histoires d’amitié entre hommes
L’amitié est traitée comme dans les comédies romantiques. Une rencontre pourrait être à l’origine d’une grande amitié mais des conflits internes viennent entraver la bonne marche des choses.
Le protagoniste a souvent une faible estime de lui-même souvent à cause d’une problématique dont il n’a pas conscience sur le sujet de la masculinité. Il pourrait être un perdant, très loin donc des canons du héros romantique.

Rien n’interdit la mise en place d’une liaison amoureuse avec un troisième personnage créant parfois un triangle amoureux. Il s’avère cependant que cette relation amoureuse a des répercussions sur l’amitié naissante à l’origine de l’histoire et permet au protagoniste qui souffre de troubles relationnels de se rapprocher des deux autres personnages. La relation amoureuse renforce ainsi l’amitié.

Parfois, ce schéma est utilisé par un groupe qui à travers une expérience commune qui va en rapprocher les membres leur permettre de découvrir un peu plus sur qui ils sont vraiment. C’est le cas dans Very Bad Trip de Jon Lucas et Scott Moore dirigé par Todd Phillips.

Les éléments dramatiques à retenir pour ce type d’histoires :

  • Le protagoniste est un homme et plutôt honnête, du moins pas compliqué dans sa tête. Il n’a pas conscience qu’il a un problème qui l’empêche de lier des amitiés durables.
  • L’autre personnage avec lequel une amitié pourrait être possible présente des traits de caractère différents et soit opposés, soit manquants chez le protagoniste.
    C’est en fait la confrontation de ces caractéristiques psychologiques opposées ou bien la prise de conscience par le protagoniste de traits de caractère qui lui manque et qu’il voit cependant chez l’autre qui vont lui permettre d’évoluer et de devenir meilleur.
  • L’arc dramatique du protagoniste aboutit à une véritable amitié, voire à rendre inséparables les nouveaux amis.
  • Les relations amoureuses sont reléguées en intrigue secondaire mais restent liées à l’intrigue principale comme facteur de renforcement de l’amitié naissante.

Les histoires d’amitié entre femmes
Ce type de comédie rend hommage aux femmes en les sortant de leur confinement à jouer les victimes, le love interest ou le méchant antagoniste d’un pauvre héros romantique (ou non d’ailleurs).
In her shoes est un excellent exemple d’histoire qui célèbre les besoins des femmes et l’amitié entre filles. Particulièrement l’amitié, d’ailleurs, sans romance compliquée en intrigue secondaire.
Le schéma de déploiement de telles histoires se calque sur celui de l’amitié entre hommes. Il est à noter aussi que les activités auxquelles elles se livrent ne sont plus le seul apanage des hommes.

Les couples impossibles
Ce type d’histoire repose sur une sorte d’entente tacite entre deux personnages. Il n’y a pas de message sous-jacent concernant une romance ou la sexualité. Le mariage de mon meilleur ami de Ronald Bass en est un bon exemple. Julianne et Michael sont amis depuis toujours et se sont fait la promesse que s’ils ne s’étaient pas mariés à l’aube de leurs 28 ans, ils se marieraient ensemble. A l’approche de la date fatidique, Michael annonce à Julianne qu’il va se marier mais avec une autre. Julianne se découvre alors des sentiments pour Michael et va tout faire pour saboter ce mariage. Notez que même s’il semble y avoir une idée de romance, elle n’a cependant aucune importance dans l’intrigue.
Le concept de ce type d’histoire où des couples que tout devrait rapprocher mais sans jamais y parvenir met en avant toutes les tribulations qu’une amitié sincère peut causer. Cette amitié est l’alpha et l’omega de l’intrigue. C’est elle qui amène dans l’intrigue toutes les difficultés et épreuves que les personnages auront à subir.

Les éléments dramatiques usuels sont :

  • Deux personnages avec des traits de caractère opposés ou bien un groupe d’amis présentant des personnalités différentes sont réunis.
  • Malgré les conflits aussi bien internes qu’externes, les personnages finissent les meilleurs amis du monde ou du moins ils apprennent de leurs épreuves à se respecter mutuellement.
  • Le dénouement ne mène pas nécessairement à une belle histoire d’amour ou d’amitié et les personnages peuvent suivre des chemins différents bien que leur amour ou leur amitié aient pu être renforcés par leur aventure.

Merci de laisser un commentaire, une appréciation afin de nous aider à améliorer le contenu de Scenar Mag

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

Cet article vous a déplu ?

Dites-nous pourquoi ou partagez votre point de vue sur le forum. Merci

Le forum vous est ouvert pour toutes discussions à propos de cet article

Laissez un commentaire ou Ouvrez un sujet dans le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :