DES PERSONNAGES SECONDAIRES BIEN DEVELOPPES

0
(0)

Une histoire originale et un personnage central à cette histoire ne sont pas chose suffisante pour avoir une histoire complète. Pour ce faire, il va vous falloir des personnages secondaires aussi complexes que peut l’être votre protagoniste.
Il vous faudra aussi bien penser aux relations que votre héros entretiendra avec vos personnages secondaires.
Votre personnage principal n’est pas le plus important des personnages d’une histoire. Tous les personnages le sont.
Comme dans le monde réel, les relations que nous avons avec les autres aident à nous définir, à dire au monde qui nous sommes.
Ne pas décrire la complexité des relations du héros mène souvent à des personnages qui sonnent creux.

Un contraste du personnage principal

Un moyen efficace est de créer un personnage secondaire qui viendra contraster votre personnage principal. Un peu comme dans une peinture où on emploie des teintes contrastées pour faire ressortir une émotion ou une signification, nous recherchons le même effet entre le personnage principal et le personnage secondaire avec lequel il est en relation.

Par exemple, la dynamique entre Luke Skywalker et Han Solo crée entre Luke (le héros de cette histoire) et Han Solo un lien puissant auquel le lecteur peut se connecter.
George Lucas s’est servi de deux archétypes qui existaient depuis longtemps. Luke est le héros archétypal, Han est le lancier et a imaginé pour chacun d’eux un trait de caractère particulier.
Luke est un idéaliste ingénu, Han est un cynique égoïste. Et grâce à cette dichotomie entre les deux personnages, une tension dramatique bénéfique s’installe naturellement.

Notez qu’il n’y a aucun antagonisme entre les deux, seulement des désaccords sur les manières de procéder ou de voir les choses. Lorsqu’il s’agit de s’échapper de l’Etoile Noire, un objectif qu’ils poursuivent tous deux, leurs prises de tête concernant la meilleure manière de faire ajoutent une couche à la narration.

Arrivés au climax de l’histoire, leurs différences et désaccords renforcent encore le lien qui soudent fermement la saine relation entre eux lorsqu’il s’agit de lutter contre le même ennemi.
Luke Skywalker et Han Solo sont de grands personnages qui se suffisent à eux-mêmes mais ce qui les rend si attachants, si inoubliables est bien la relation qui les unit, une relation qui aurait été affaiblie si leurs différences de caractères n’avaient servi à les rapprocher.

Une amitié sincère et inexpugnable basée sur les différentes entre les deux personnages.
Une amitié sincère et inexpugnable basée sur les différentes entre les deux personnages.

Par la relation que le personnage secondaire entretient avec le personnage principal, il aide à mettre en place les processus de compassion, d’identification du lecteur avec ce personnage principal.
Mais le personnage secondaire aide aussi à la mise en place de l’intrigue dont les péripéties feront évoluer l’arc dramatique du personnage principal.

Un personnage secondaire au service de l’émotion

Michael Corleone, par exemple, découvre qu’il a été trahi par son jeune frère Fredo. Ce dispositif dramatique sert deux buts : l’un est résolument tourné vers l’action, l’autre est d’ordre émotionnel.

Du point de vue de l’action, c’est la tentative d’assassinat de Michael qui est décrite. Émotionnellement, le lecteur assiste à la lente et inexorable descente de Michael en chef de bande froid et impitoyable. On assiste ainsi à la lente maturité de Michael qui fera de lui le nouveau Parrain.
Lorsque, vers la fin de l’histoire, Michael Corleone exécute son frère, on sait alors que sa transformation est complète.

L'arc dramatique de Michael Corleone est profondément impacté par un personnage secondaire.
L’arc dramatique de Michael Corleone est profondément impacté par un personnage secondaire.

Et l’imagination des auteurs ne se borne pas à opter pour un personnage physique. D’autres players (comme les nomme Dramatica) peuvent aussi être de la partie.

Un accompagnement

C’est le cas de la balle de volleyball avec laquelle Chuck Noland s’est fait un compagnon d’infortune : Wilson.
Vous noterez à ce propos que les personnages secondaires accompagnent le héros dans sa quête, qu’ils partagent ses moments d’infortune mais ils sont toujours au mieux les témoins de ses victoires car le héros doit être seul pour accomplir son ultime objectif.

Si le personnage secondaire est intégré dans une B Story, alors celle-ci verra sa résolution avant le climax de l’histoire où le héros affrontera face à face l’adversité, combat duquel sera déterminé la réalisation ou non de son objectif.

Wilson est le lien émotionnel et vital qui a permis à Noland de tenir pendant les quatre années où il a vécu seul sur cette île. Wilson est la seule source de réconfort et d’amitié qu’il lui fut permis d’espérer.
L’intérêt dramatique de la création de Wilson est qu’il permet au lecteur de comprendre par quoi passe Chuck Noland. Wilson est le dispositif dramatique par lequel le processus de compassion et d’identification des sentiments de Noland est engagé. Sans Wilson, Chuck Noland ne pourrait pas communiquer.

L'importance d'accompagner le héros est cruciale pour l'histoire
L’importance d’accompagner le héros est cruciale pour l’histoire.
Renforcer le thème

Un usage plus difficile du personnage secondaire est lorsque celui-ci est chargé de supporter le thème.
Par exemple, La couleur des sentiments (2011) adapté de l’œuvre de Kathryn Stockett par Tate Taylor.
Après avoir été licenciée de son emploi, Minnie se fait engager comme domestique par Celia Foote. Les deux femmes se lient d’amitié. Cette liaison est importante pour le récit car Minnie est noire, Celia est blanche et l’arène où se joue cette histoire est le Mississippi des années 1960.
Le thème de La couleur des sentiments est l’intégration raciale.

Le statut social, la couleur de la peau sont des éléments qui apparemment différencient les deux femmes. Cependant, l’amitié inattendue entre Celia et Minnie peut s’expliquer par le fait que Celia, bien que mariée à un homme riche, est plus ou moins exclue du cercle que sa position sociale aurait dû lui permettre d’intégrer.
En effet, elle est issue d’une famille de la classe ouvrière et a épousé l’ex petit ami de la précédente patronne de Minnie ce qui fait d’elle une parvenue aux yeux des autres membres de la caste.

La ligne dramatique de la relation entre Minnie et Célia bien que secondaire à la ligne dramatique principale du récit (la relation entre Skeeter et Aibileen) non seulement comble les différences supposées entre blancs et noirs mais est aussi le miroir de la ligne dramatique principale.
C’est-à-dire cette relation entre Aibileen et Skeeter qui décrit leur collaboration et leur complicité sur l’écriture de ce futur best-seller qui va remettre en cause l’ordre établi.

laCouleurDesSentiments_celiaMinnie

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

Cet article vous a déplu ?

Dites-nous pourquoi ou partagez votre point de vue sur le forum. Merci

Le forum vous est ouvert pour toutes discussions à propos de cet article

Laissez un commentaire ou Ouvrez un sujet dans le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :