Dramatica

DRAMATICA : LA THEORIE EXPLIQUEE (15)

Nous avons analysé Autant en emporte le vent selon la théorie Dramatica dans l’article précédent.
Faisons de même avec Fenêtre sur cour dans cet article.

Retrouvez le sommaire de
DRAMATICA : LA THEORIE EXPLIQUEE

LES PERSONNAGES COMPLEXES DANS 
FENETRE SUR COUR

S’il y a quelque chose qui peut être vue comme typique chez Hitchcock, ce doit être l’importance qu’il accorde au thème.

Fenêtre sur cour ne fait pas exception. Comme avec Autant en emporte le vent, le plaisir de l’histoire provient en grande partie de ce qui se passe entre les lignes.
Mais contrairement à Autant en emporte le vent, les personnages dans Fenêtre sur cour sont relativement complexes.

A première vue, il peut sembler qu’il y ait beaucoup de personnages, c’est-à-dire avec les voisins et les autres. Il y a le compositeur qui essaie de vendre son premier succès. Il y a Miss Cœur Solitaire qui n’a jamais de rendez-vous galant. Nous voyons beaucoup Miss Torso faire ses exercices devant sa fenêtre ouverte. Au-dessus, il y a le couple avec le chien et bien sûr,  Lars Thorwald le meurtrier.

Plus éminents, bien sûr, sont Jeff et les personnages qui ont accès à son appartement : sa petite amie Lisa ; Doyle, l’enquêteur ; Stella, l’infirmière.
Il est important de noter que Thorwald se rend aussi dans l’appartement de Jeff vers la fin de l’histoire et qu’il est le seul voisin à l’avoir fait.

Les cinq premiers

La finalité des personnages est de montrer comment les aspects du Story Mind gère un problème.

A propos du Story Mind, nous vous invitons à lire ou relire :
DRAMATICA : LA THEORIE EXPLIQUEE (3)

Et c’est ce qui détermine que les voisins ne sont pas des personnages objectifs. A part Thorwald, ils ont tous leurs propres petites histoires mais interagissent entre eux de manière périphérique quand c’est seulement le cas.

Concernant les personnages objectifs, lire ou relire :
DRAMATICA : LA THEORIE EXPLIQUEE (6)
Nous ne saurions trop vous conseiller de ne pas hésiter à lire et relire les articles que nous vous indiquons. La théorie Dramatica n’est pas des plus simples à comprendre mais l’effort à fournir est largement justifié en terme d’effet pratique lors de vos propres processus d’écriture.

Leurs histoires particulières rehaussent l’atmosphère thématique de l’histoire globale mais n’avancent ni ne clarifient l’intrigue.
Concernant la notion d’atmosphère thématique, vous pouvez la comprendre comme la charte graphique d’une bande dessinée ou d’un site web mais appliquée à la narration.

Par exemple, si vous écriviez une histoire post-apocalyptique, celle-ci serait teintée de toute cette ambiance particulière à ce genre particulier. De même, si vous vous laissiez tenter par une comédie romantique.

Si nous éliminons tous les voisins qui n’interagissent pas, nous ramenons notre liste concrètement à 5 personnages :
Jeff, Lisa, Doyle, Stella et Thorwald.

Si Fenêtre sur cour est bien écrit, nous pouvons nous attendre à ce que les 16 éléments de motivation soient répartis parmi ces 5 personnages. Voyons si c’est le cas.

 Les éléments des cinq premiers

Rappel :
Dramatica distingue 8 personnages archétypaux :

  1. Protagoniste
  2. Antagoniste
  3. Gardian
  4. Contagonist
  5. Reason
  6. Emotion
  7. Sidekick
  8. Skeptic

Chacun de ces huit personnages archétypaux s’assemblent par paires qui fonctionnent par contraste :

  1. Protagoniste & Antagoniste
  2. Gardian & Contagonist
  3. Reason & Emotion
  4. Sidekick & Skeptic

Chacun de ces personnages (que Dramatica nomme Personnages Objectifs) possède une motivation.
Cette motivation se constitue de deux critères :

  • L’approche qui se manifeste par les actions qu’ils accomplissent dans l’histoire et que Dramatica dénomme et reconnaît comme Action
  • Les décisions qu’ils prennent et qui peuvent mener ou non à des actions. Mais quoi qu’il en soit, ces décisions orientent l’arc dramatique du personnage ou au minimum le positionne par rapport aux autres. Dramatica nomme et reconnaît ces décisions comme Decision.

Ainsi, les motivations se définissent ainsi :
[Action et Decision sont comme des contenants dramatiques qui attendent que vous les remplissiez d’une valeur. On peut les voir aussi comme des qualités, des attributs, des caractéristiques, des propriétés qu’il faut assigner d’une valeur pour pouvoir les qualifier.
Lorsque vous avez qualifié une caractéristique (par exemple en attribuant à Action la valeur Pursue), il faut maintenant illustrer cette valeur par une situation, des circonstances, des actions et des réactions des personnages… Posés différemment, vous mettez en scène la valeur retenue]

Protagoniste

Action : Pursue
Le protagoniste poursuit un objectif. Le protagoniste traditionnel est le moteur de l’histoire. Il est celui qui force l’action.

DecisionConsider
Le protagoniste insiste très fortement auprès des autres personnages à considérer la nécessité de réaliser l’objectif.

Antagoniste

Action : Prevent
L’antagoniste essaie physiquement (du moins, le lecteur perçoit les effets manifestes de l’action de l’antagoniste) d’empêcher ou d’éviter la réalisation de l’objectif du protagoniste.

Decision : Reconsider
L’antagoniste encourage les autres personnages à reconsidérer la tentative de réaliser l’objectif.

Guardian

ActionHelp
Guardian est un personnage qui aide le protagoniste dans ses efforts à atteindre l’objectif. D’une manière générale, il aide à toutes sortes d’efforts qui vont dans ce sens.

DecisionConscience
Guardian représente la conscience. Cette conscience se fonde sur le point de vue moral de l’auteur.

Contagonist

ActionHinder
Le Contagonist entrave les efforts pour réaliser l’objectif.

DecisionTemptation
Il représente la tentation vers la mauvaise approche ou un mauvais chemin à prendre.

Reason

Action : Controlled
Ce personnage est très calme ou très contrôlé dans ses actions.

DecisionLogic
il prend ses décisions sur une base logique ne laissant jamais interférer ses émotions dans ses raisonnements.

Emotion 

Action : Uncontrolled
Ne contrôlant pas ses actions, ce personnage agit en quelque sorte frénétiquement, sur le coup de ses émotions.

DecisionFeeling
Ce personnage répond avec ses émotions ne se souciant point du point de vue pratique. C’est un être à fleur de peau.

Sidekick

Action : Support
Le sidekick est un personnage qui supporte. Il n’aide pas comme pourrait le faire le Guardian. Le sidekick apporte un soutien moral, essentiellement. Mais il lui arrive aussi assez souvent de donner un coup de main aux efforts du protagoniste ou de l’antagoniste. Tout dépend de quel côté il se situe.

DecisionFaith
Ce personnage est presque naïf dans la fidélité qu’il apporte. Sa foi dans l’objectif, dans le protagoniste, dans la réussite… est vraiment inébranlable.

Skeptic

Action : Oppose
Skeptic s’oppose à tout
Decision Disbelief
Skeptic ne croit en rien. Il doute de tout : des moyens d’action, de la sincérité des personnages, de la vérité…

Voir :
DRAMATICA : LA THEORIE EXPLIQUEE (9)
pour de plus amples détails

Rapportons à Fenêtre sur cour

Qui représente Faith ? indiscutablement, Jeff.  Il maintient sa croyance dans le fait qu’un meurtre a été commis face aux objections de tous les autres personnages. Ni Lisa, ni Stella ne parviennent à le faire changer d’avis.
Thorwald dénie cette assertion par le simple fait de ses actions et Doyle ne sera pas convaincu tant qu’une preuve irréfutable ne se fasse jour.

En fait, Doyle personnifie Disbelief même s’il aide (Help) Jeff à obtenir des informations auxquelles il ne pourrait autrement accéder. Lisa en vient à accepter la possibilité tout comme Stella.
Thorwald connaît déjà la vérité mais Doyle ne sera jamais convaincu tant qu’il ne verra pas la preuve de ses propres yeux.

De plus, Doyle se base sur Logic pour étayer son Disbelief. Il n’acceptera pas l’affirmation de Jeff sans argument logique.
Alors Jeff est-il Feeling ? Non. Jeff ne néglige pas la logique (Logic) dans ses considérations ; simplement, il ne peut pas apporter un raisonnement logique à ses assertions.

Jeff incite les autres à considérer (Consider) ce qu’il sait ou ce qu’il suspecte.
Lisa, par ailleurs, agit continuellement de manière impulsive sans se soucier d’aucune logique, illustrant ainsi parfaitement la caractéristique de Feeling.

Si Jeff est Consider, nous nous attendons à ce que son némésis (autre nom pour l’antagonisme) Thorwald cherche à ce que les autres personnages reconsidèrent leurs positions (Reconsider) et c’est ce qu’il fait.
Les actions apparemment innocentes de Thorwald sont une force constante qui pousse Jeff (et les autres) à reconsidérer leurs points de vue et position (Reconsider).

Tout ce que nous voyons de lui est qu’il agit méthodiquement pour mener à bien son plan, quel qu’il soit. C’est cette approche méthodique de Thorwald qui en fait aussi un personnage qui contrôle sa situation (Controlled).Il ne perd pas de temps ni d’énergie sur quoi que ce soit d’autre que la tâche immédiate alors que Jeff se perd dans les méandres de tout ce qu’il observe même si cela interfère avec son objectif de l’emporter sur Thorwald.
Jeff illustre pleinement l’élément Uncontrolled (comme s’il ne pouvait mettre en ordre ses idées. Son raisonnement est pollué par de nombreuses données qui le font diverger de son objectif final).

Même si Lisa supporte Jeff (Support) dans sa quête, elle s’arrange pour contrecarrer ses efforts (Hinder) à travers des distractions et des changements de sujet lors de leurs conversations. Clairement, elle le tente d’abandonner à poursuivre (Pursue) son idée insensée.

Par contraste, Stella, l’infirmière de Jeff, s’oppose à ses efforts (Oppose) tout en lui procurant une  sorte de philosophie morale (ou Conscience) à chacun de ses commentaires.
Et, bien sûr, Thorwald préférait éviter tout cela (Prevent).

Liste des caractéristiques

Si nous prenons une forme légèrement différente, nous pouvons arranger les cinq personnages en tête de colonnes et lister leurs caractéristiques sous chacun d’eux.

Dramatica

Le jeu de motivations des cinq personnages

En assignant les noms des personnages aux quaternités des caractéristiques de motivation, nous obtenons :

Dramatica

En utilisant la grille ci-dessus, nous pouvons prédire les principaux conflits (considérez que les conflits peuvent être de simples divergences de vue ou d’approche d’un problème) simplement en notant quels personnages sont en positions dynamiques (c’est-à-dire lié en diagonal) et les sujets ou thèmes (les éléments de motivation) sur lesquels chacune des paires ainsi conçues divergera.

En résumé, le jeu des 16 éléments de motivation offre un outil précieux pour comprendre les éléments fondamentaux des personnages objectifs et comment ils se répartissent pour créer à la fois des personnages archétypaux et des personnages complexes.

La grille ci-dessus a été conçue selon la division : Pilotes & Passagers de l’histoire.
Chacun des pilotes et des passagers décompose ensuite la motivation qui les anime en action et décision.
Voir les chapitres précédents pour de plus amples détails

DRAMATICA : LA THEORIE EXPLIQUEE

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter

Average rating / 5. Vote count:

Nous sommes désolés que cet article ne vous a pas été utile

Aidez-nous à améliorer cet article

error

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de