Dramatica

DRAMATICA : LA THEORIE EXPLIQUEE (10)

Dans cet article, continuons l’étude des éléments de motivation.

Lire la traduction complète de la théorie Dramatica ICI :
DRAMATICA : LA THEORIE EXPLIQUEE

Les 16 éléments de motivation dans Star Wars
Les éléments des personnages de Star Wars

Voyons comment ces 16 éléments de motivation s’ajustent avec les personnages que nous avons vus jusqu’à présent.
Nous indiquons par souci de simplicité les termes anglais utilisés par Dramatica. Nous vous conseillons la lecture de notre article DRAMATICA : LA THEORIE EXPLIQUEE (9) pour une explication détaillée de ces termes.

En tant que protagoniste, Luke semble en effet être à la fois celui qui poursuit (un but, c’est une motivation que Dramatica nomme Pursue) et celui qui encourage, qui presse les autre à considérer la nécessité d’atteindre le but (terminologie Dramatica : Consider)
Nous devons aider la princesse !

L’empire veut définitivement empêcher Luke de réussir (Prevent) et le pousse ainsi que tous les autres à reconsidérer le bien-fondé de ses actions (Reconsider) :
Reviens sur ta décision ou tu mourras

Obi Wan personnifie la conscience (terminologie Dramatica : Conscience) de Luke (en charge de le former tel un précepteur) tout en aidant Luke quand celui-ci à des problèmes (Help).

Darth, par ailleurs, représente clairement la tentation du tentant côté sombre de la Force (Temptation) tout en entravant les progrès de Luke (Hinder), les avancées des Rebelles et même ceux de l’empire lui-même.

R2D2 et C3PO sont toujours loyaux (Faithful) et apportent un soutien indéfectible (Support) et Han est l’éternel incrédule (c’est le mécréant qui permet souvent de relancer le débat ou d’argumenter autour de votre thème ou de votre message. Terminologie Dramatica : Disbelief) et opposant (non pas à toute forme d’action, davantage aux idées des autres. Dramatica : Oppose).

Chewbacca agit à fleur de peau, selon ses sentiments (Feeling) et se comporte d’une manière imprévisible (Uncontrolled) alors que Leia est extrêmement maître d’elle-même (Controlled) et mue par la logique et le raisonnement (Logic).

Les attributions de caractéristiques aux différents personnages semblent bien fonctionner.

Dramatica

Les 16 éléments de motivation dans Le Magicien d’Oz
Les éléments archétypaux des personnages de Oz

Dorothée est à la fois PursueConsideration. Toto est FaithfulSupport. Le lion peureux est clairement Disbelief & Oppose et Glinda est Conscience & Help.
C’est ici que de décomposer les 8 personnages archétypaux en 16 caractéristiques nous apporte des solutions.

Les échanges entre le bûcheron en fer blanc et l’épouvantail

Lorsque nous observons l’épouvantail, il apparaît manifester de la logique (Logic) mais son approche, plutôt que d’être sous contrôle est plutôt erratique (Uncontrolled).
De manière similaire, bien que le bûcheron en fer blanc soit certainement Feeling, son attitude repose sûrement sur la maîtrise de soi (Controlled).

 Dramatica

Les caractéristiques de motivation se subdivisent en Decision et Action (Action peut être compris comme Approche, Attitude).

Les deux archétypes (Reason) et (Emotion) possèdent des éléments qui orientent

  1. leurs décisions ; respectivement la logique ou raisonnement (Decision Element Reason : Logic) et leurs émotions ou sentiments (Decision Element Emotion : Feeling)
  2. et des éléments qui déterminent leur approche dans l’histoire (Action Element) (leurs actions, leurs comportements, leurs attitudes ou postures) c’est-à-dire pour Reason et Emotion la maîtrise ou non d’eux-mêmes (respectivement Control et Uncontrolled).

Concernant Le Magicien d’Oz alors que l’épouvantail (Scarecrow) et le bûcheron de fer blanc (Tin Man) possèdent des éléments de décision (Decision Element) identiques à ceux de l’arrangement archétypal de Reason et Emotion, les éléments qui définissent leur approche sont inversés (l’épouvantail est Uncontrolled alors que l’archétype Reason est normalement Control ET le bûcheron de fer blanc est Control alors que l’archétype Emotion est normalement Uncontrolled.

Apparemment, l’épouvantail et le bûcheron en fer blanc ont échangé leurs caractéristiques : Logic s’associe avec Uncontrolled et Feeling s’associe à Control.
Dans un sens, chacun de ces personnages contient maintenant deux éléments qui sont en conflit l’un avec l’autre.

L’approche (Action Element) ne reflète pas leurs décisions (Decision Element). Cela crée deux personnages très intéressants qui ont un degré de profondeur additionnelle en eux : une sorte de frottement interne, une incohérence ou un conflit. C’est ce type d’arrangement qui commence à rendre les personnages plus complexes.

Le magicien et la sorcière

Et en ce qui concerne le magicien et la sorcière ? Qu’est-ce qui les fait s’écarter des modèles archétypaux ? Pourrait-il y avoir une inversion similaire d’éléments ?
Il s’avère qu’il y a effectivement inversion mais pas exactement la même.

Pour correspondre à l’archétype du Contagonist, le magicien aurait dû être Temptation & Hinder.
Pour être antagoniste, la méchante sorcière aurait dû être Reconsideration & Prevent.

Mais plutôt que d’échanger un élément d’approche (Action Element) par un autre Action Element, la sorcière assume les deux approches (à la fois celle de l’antagoniste et du Contagonist) et le sorcier se retrouve avec les deux éléments (ou caractéristiques) de décision (Decision Elements) de l’antagoniste et du Contagonist.

Christian, un lecteur de Scenar Mag, passionné par la théorie narrative Dramatica,  ajoute que la méchante sorcière se caractérise ainsi seulement par son approche (Prevent & Hinder) et que le magicien est tout de Decision : Reconsideration & Temptation.

Dramatica

Les éléments du Magicien d’Oz en quaternité

Lorsque nous plaçons ces informations en une quaternité, elles ne s’alignent pas d’une manière simple :

 Dramatica

Chacun a toujours deux caractéristiques, cependant.
Les arrangements ne sont pas archétypiques pour tous les personnages du Magicien d’Oz. En conséquence, les noms des rôles archétypaux ont été omis là où ils ne s’appliquent pas.
Correspondance entre l’anglais et le français :
Wizard : Magicien
Wicked Witch : La méchante sorcière
Tin Man : Le bûcheron de fer blanc
Scarecrow : L’épouvantail

Les 16 éléments de motivation dans Les Dents de la mer

Brody en tant que protagoniste est évidemment Pursue et certainement avec sa cloche d’alarme et son sifflet, il est aussi Consideration.
Comme s’il cherchait à convaincre du danger et qu’il n’est pas paranoïaque.

Hooper incarne la conscience de Brody et l’aide dans son objectif (Conscience & Help).
Ce qui ne signifie pas que le chef Brody n’a pas de conscience, bien au contraire. Mais la conscience appartenant au domaine de l’intelligible, il est difficile de montrer autrement qu’en l’incarnant la conscience d’un personnage.

Le maire entrave nettement notre protagoniste (Hinder) et déverse de nombreuses tentations (ou justifications dans ce cas) pour lui faire abandonner sa quête (Temptation).

Il va sans dire que le requin force à reconsidérer le bien-fondé du but (Reconsideration) et n’hésite pas à sortir de ses sentiers battus pour empêcher le chef Brody d’ajuster ses habitudes alimentaires (Prevent).

La femme de Brody est son supporter fidèle (Faithful & Support).
Hooper complète ses fonctions en ajoutant le rôle de Logic bien qu’il soit très Uncontrolled dans son approche comme cela est démontré par la variété de dispositifs électroniques qu’il emploie sans succès apparent.

Quint fonctionne clairement avec ses sentiments (Feeling)  mais son approche est très simple et sous contrôle (Controlled).
Le maire, quant à lui, nous donne en plus Disbelief & Oppose.

Dramatica

Notez que le maire incarne à la fois les fonctions du Contagonist et du sceptique (Skeptic), que Hooper personnifie l’archétype du gardien ou mentor (Guardian) auquel se greffe deux caractéristiques supplémentaires et conflictuelles (Uncontrolled et Logic) et que Quint est seulement caractérisé par deux éléments (Control et Feeling) qui normalement ne s’accordent pas et qu’il ne se réfère à aucun archétype dans sa construction.
En conclusion, un archétype n’est pas une obligation pour l’auteur.

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter

Average rating / 5. Vote count:

Nous sommes désolés que cet article ne vous a pas été utile

Aidez-nous à améliorer cet article

error
Merci de soutenir Scenar Mag. Votre aide nous est indispensable

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de