EN PRATIQUE – 18 : INCIDENT DÉCLENCHEUR & CALL TO ADVENTURE

5
(1)

Nous avons commencé la liste des séquences en suivant la structure en 24 chapitres.

Chapter1: Really Bad Day

Dans les couloirs obscurs du monde universitaire, où les secrets anciens sont enfouis sous des couches de scepticisme et de doute, les talents d’archéologue de Anne sont entravés par ses défauts : une impatience ardente et une mentalité de loup solitaire qui la met souvent en porte-à-faux avec la communauté universitaire. Lorsque sa dernière proposition de recherche est rejetée sans ménagement, elle a l’impression qu’une autre porte a été claquée au nez de ses ambitions. Mais le destin semble lui réserver une autre voie.

Chapter2: Something Peculiar

Dans la faible lumière du grenier, entourée des vestiges d’une vie passée, Anne découvre par hasard une relique du passé, un portail vers une époque oubliée. Parmi les boîtes poussiéreuses et les photographies défraîchies de son grand-père décédé, elle a trouvé un texte ancien, aux pages jaunies par l’âge, aux reliures effilochées mais résistantes, murmurant les secrets d’une époque révolue.

Ce n’était pas une simple découverte ; c’était comme un cri venu du fond de la mémoire. Alors qu’elle tournait délicatement les pages, les doigts tremblants d’impatience, les yeux de Anne rencontrèrent un passage qui semblait vibrer d’une vie propre.

Les mots parlaient d’un temple caché, enveloppé dans la nuit des temps et gardé par les anciens, un lieu où des pouvoirs dépassant l’entendement sommeillaient, attendant que l’élu les réveille. L’air autour d’elle s’épaissit à mesure que le poids de sa découverte s’installe. Il ne s’agissait pas d’une simple curiosité académique, mais d’un héritage laissé par son grand-père, d’un défi transmis de génération en génération.

Anne sent l’attraction de ce destin qui la pousse à s’engager sur un chemin semé d’embûches et de mystères. Pourtant, le doute s’insinuent dans son esprit. Combien ont cherché ce temple et ont disparu, consumés par la curiosité ? Combien de ces récits ont été murmurés, avertissant des dangers qui se cachent au-delà du domaine du connu ? Mais dans le cœur de Anne, une flamme s’est allumée, une flamme de détermination, alimentée par l’héritage de son grand-père et la soif inextinguible de connaissance.

Il ne s’agit d’ailleurs plus d’une simple quête de connaissances, mais d’un voyage au cœur même des ténèbres, d’un test de volonté contre les forces qui gardent les secrets de la terre. Anne sait que le chemin à parcourir sera semé d’embûches qui mettront à l’épreuve son être même.
Mais elle savait aussi qu’elle avait en elle la force de vaincre, de découvrir les mystères du temple caché et de s’approprier les pouvoirs inouïs qu’il renferme.

Alors que le soleil descendait sous l’horizon, projetant de longues ombres à travers la fenêtre du grenier, Anne referma le texte ancien et murmura un vœu dans l’obscurité qui s’installait. Elle entreprendrait ce voyage, suivrait la carte tracée par cette destinée et affronterait tout ce qui se trouverait au bout du chemin. Sa quête ne consistait plus seulement à découvrir le passé, mais à forger son avenir, à témoigner de l’héritage de son grand-père et du lien indéfectible qui les unissait par-delà le seuil de la mort.

Chapter3 : Grasping at Straws

Dans la pénombre de son bureau encombré, les yeux de Anne parcourent fébrilement le vieux manuscrit étalé devant elle ; les murs vénérables de l’université s’étant refermés sur elle, le scepticisme de ses pairs agissant comme une force palpable la poussant vers ce moment de défi solitaire.

Elle connaissait les risques de s’aliéner ses pairs, mais les secrets du manuscrit murmuraient des promesses d’une Histoire inconnue qui surpassaient le prix de l’isolement professionnel. Le chapitre commence par Anne, qui réfléchit aux réactions désinvoltes que ses théories ont reçues de la part de la communauté académique. Leurs doutes résonnent encore dans son esprit, une cacophonie de sceptiques qui alimente sa détermination au lieu de la décourager.

Qu’ils doutent, murmure-t-elle pour elle-même, un mantra contre le flot de scepticisme. Ses doigts parcourent le parchemin séculaire et jauni, chaque symbole constituant une pièce du puzzle dont le mutisme jusqu’à présent provoquait en elle une insondable angoisse.

Le dialogue au sein du chapitre aiguise le sentiment d’isolement et de détermination de Anne. Elle se remémore une remarque particulièrement cinglante d’un collègue : Tu chasses encore des fantômes, Anne ? et formule sa réplique silencieuse : Non, je chasse l’Histoire. Ce monologue intérieur renforce sa conviction et donne le ton à sa quête solitaire.

Au fur et à mesure que la nuit s’approfondit, Anne se penche sur ses notes, dessinant des liens qui semblent danser juste au-delà de sa portée. Le chapitre plonge dans le processus de sa pensée, détaillant l’analyse méticuleuse et les sauts d’intuition qui la guident. Ici, le récit s’immerge dans les détails des indices du manuscrit, une série de symboles énigmatiques et des références à des lieux anciens qui laissent entrevoir une civilisation perdue dans le temps.

Le climax du chapitre survient avec une révélation. Anne, qui cherchait désespérément une piste, aperçoit soudain le schéma qui lui avait échappé : les références du manuscrit s’alignent avec les étoiles, indiquant un moment et un lieu précis.

C’est un moment d’euphorie, une validation de ses théories, pourtant tempéré par la prise de conscience des dangers du voyage. Cette découverte sera son moyen pour prouver sa valeur aux yeux des autres, mais c’est aussi un chemin à prendre qu’elle sait semé d’inconnus.

Grasping at Straws (que l’on peut interpréter comme À la Recherche du Moindre Indice) se termine par Anne qui s’avance dans l’obscurité du petit matin, manuscrit en main, entamant un voyage promettant d’être autant une quête de soi que de vérités historiques.

Le chapitre clôt l’acte initial de scepticisme et d’isolement, faisant passer Anne du monde académique au domaine imprévisible de l’aventure.

Ce chapitre, donc, ne sert pas seulement à faire avancer l’intrigue, mais aussi à approfondir notre compréhension du personnage de Anne, c’est-à-dire son intellect, sa résilience et sa substantielle conviction.

Il prépare le terrain pour sa transformation, d’une universitaire rejetée par ses pairs à une pionnière au seuil d’une découverte historique.

À travers le dialogue qu’elle se tient à elle-même, se remémorant même une conversation ; le développement étoffé de son personnage et une intrigue qui équilibre le cérébral avec l’aventureux, Grasping at Straws incarne l’essence du parcours héroïque à venir de Anne.

A la suite d’un brainstorming portant sur l’incident déclencheur, nous avons abouti à ceci :

SECTION BREAK: L’incident déclencheur
  1. Anne trouve un mystérieux artefact qui lui sert de clé et la met sur la voie du temple caché.
  2. Anne découvre l’entrée du temple caché, marquant un point de non-retour dans son aventure.
  3. Anne décide de partir à la recherche du temple, persuadée qu’il détient la clé d’une découverte révolutionnaire qui pourrait prouver sa valeur et combler son désir d’aventure.
  4. Le mentor de Anne lui révèle un objet de famille, une clé qui correspond aux symboles du manuscrit, ce qui incite Anne à partir à la recherche du temple.
  5. Anne trouve des preuves indéniables de l’emplacement du temple, ce qui la convainc de partir en expédition malgré les avertissements et les risques.
  6. Anne trouve des preuves de l’existence du temple, ce qui la motive à entreprendre le voyage malgré les dangers.
  7. Anne reçoit un don anonyme qui finance son expédition, marquant un tournant important dans son parcours et la confortant dans la recherche du temple.

Si l’on considère la narration et le développement des personnages dans les chapitres 1, 2 et 3, la meilleure hypothèse semble être la suivante :

3. Anne décide de partir à la recherche du temple, convaincue qu’il renferme la clé d’une découverte révolutionnaire qui pourrait prouver sa valeur et combler son désir d’aventure.

Cette prémisse résume l’essence du voyage de Anne tout au long de ces chapitres. Dans le Chapitre 1 : Really Bad Day (ce qui correspond à une très mauvaise journée pour Anne), nous voyons sa frustration initiale et son isolement au sein de la communauté académique, ce qui alimente sa détermination. Le Chapitre 2 : Something Peculiar traduit cette détermination en action, car elle découvre non seulement une piste pour gagner l’estime de ses pairs, mais aussi un lien personnel grâce à l’héritage de son grand-père. Enfin, le Chapitre 3 : Grasping at Straws, montre la détermination de Anne qui se concrétise par la décision de poursuivre le temple, malgré le scepticisme de ses pairs.

Cette prémisse met en lumière l’évolution de Anne, qui passe d’une universitaire isolée à une aventurière motivée, en insistant sur sa motivation et sur les enjeux personnels qui en découlent. Elle rend compte de la reconnaissance que Anne espère et nous prépare en tant que lectrice et lecteur à une aventure.
Cette prémisse constitue à la fois une poursuite intellectuelle et un processus émotionnel. Elle s’aligne bien sur les thèmes du défi contre le scepticisme, de l’héritage personnel et de la poursuite du savoir au-delà du domaine académique, ce qui en fait un choix complet qui reflète la complexité du personnage de Anne et de son parcours jusqu’à présent.

La séquence SECTION BREAK: L’incident déclencheur

Dans le récit construit à travers le « Chapitre 1 : Really Bad Day », le « Chapitre 2 : Something Peculiar » et le « Chapitre 3 : Grasping at Straws » qui consiste à saisir une occasion qui n’est peut-être qu’une illusion, nous avons décrit les différents états d’âme de Anne, d’une universitaire marginalisée à une exploratrice déterminée et cette exposition démontre sa profonde conviction et l’attrait transformateur de l’aventure.

Initialement isolée par la communauté académique pour ses méthodes et théories non conventionnelles, Anne tombe sur un manuscrit ancien qui laisse entrevoir un temple caché. Cette découverte allume en elle une flamme de défi et de détermination.
Puis la découverte subséquente que ce manuscrit et ce temple énigmatique sont liés d’une manière ou d’une autre à son grand-père renforce les enjeux personnels de sa quête, entrelaçant ses ambitions professionnelles avec ce besoin d’exploration inscrit dans ses gênes par l’héritage de son grand-père.

Lorsque nous atteignons Grasping at Straws, l’analyse méticuleuse de Anne et un alignement soudain et révélateur des indices du manuscrit avec les étoiles cristallisent sa résolution. Convaincue que ce temple détient la clé non seulement d’une découverte archéologique révolutionnaire, mais aussi de la validation de ce en quoi elle croit et de sa soif d’aventure, Anne décide d’entreprendre ce voyage périlleux.
A la fin de la scène, Anne se prépare pour le voyage à venir. Elle rassemble ses recherches, emballe son équipement et laisse une note pour son mentor (qu’il faudra introduire lors du Chapter2 : Something Peculiar si nous maintenons la présence de ce personnage).
C’est un adieu imprégné de volonté et aussi d’une touche de défi. « Je pars à la recherche de l’Histoire », écrit-elle, laissant inexprimé l’espoir de revenir avec suffisamment de preuves pour réduire au silence ses détracteurs.

Cette décision marque un tournant dans le récit car elle nous montre déjà que Anne à commencer sa transformation (même si elle l’ignore encore). En effet, d’une figure solitaire aux prises avec le rejet professionnel, elle devient une pionnière en quête de l’Histoire perdue.
Son choix incarne un profond changement narratif, soulignant les thèmes de la persévérance face au scepticisme, de la quête de connaissances malgré l’institution et du pouvoir transformateur d’accepter ce que son destin lui a promis jusqu’à présent.

Cette décision majeure prépare le terrain pour une aventure promettant d’être autant sur la révélation de secrets anciens que sur la quête personnelle de Anne pour la reconnaissance, l’appartenance et la réalisation de ses aspirations les plus profondes.

Nous avons jusqu’à présent un récit divisé en trois chapitres et une Section Break, chacun contribuant au développement de la protagoniste, Anne, et à son parcours d’universitaire marginalisée à exploratrice s’embarquant dans un voyage périlleux à la poursuite de vérités historiques et d’une reconnaissance personnelle.
Le premier chapitre, intitulé Really Bad Day, présente Anne comme une archéologue confrontée au rejet professionnel et au scepticisme de la communauté universitaire en raison de son impatience et de sa mentalité de loup solitaire. Le deuxième chapitre, Something Peculiar, est consacré à une découverte plus personnelle : Anne trouve un texte ancien dans les affaires de son grand-père décédé, qui est directement lié au temple mystérieux mentionné dans le manuscrit.

Cette découverte renforce non seulement sa volonté à poursuivre l’idée du temple, mais ajoute également une dimension personnelle à sa quête, puisqu’il s’agit d’un héritage laissé par son grand-père. Ce chapitre met en évidence la prise de conscience par Anne que son voyage ne sera pas seulement une poursuite académique, mais aussi un test de sa volonté et une quête d’épanouissement personnel.
Le chapitre 3 : Grasping at Straws s’intéresse à l’analyse méticuleuse du vieux manuscrit par Anne et à sa prise de conscience d’un modèle alignant les indices du manuscrit avec les étoiles, ce qui indique un moment et un lieu précis. Cette révélation valide ses théories et renforce sa détermination à entreprendre le voyage, malgré les dangers potentiels et l’isolement de ses pairs universitaires. Anne se prépare donc pour son départ, marquant une transition du scepticisme et de l’isolement à la poursuite aventureuse de la connaissance.

Je m’aperçois qu’encore une fois, j’ai anticipé sur la section suivante. Anne ne se préparera pas pour son départ dans ce chapitre 3 : je modifie la séquence en conséquence. Suivre la structure en 24 chapitres peut être contraignant, je l’avoue. Cependant, elle me permet d’assurer pour chaque séquence sa complétude et son autonomie.

La Section Break : l’incident déclencheur initie la transformation de Anne et les moments déterminants qui la poussent à s’embarquer pour le voyage. Elle met l’accent sur les thèmes de la persévérance, de la poursuite du savoir contre vents et marées et du pouvoir de transformation que représente le fait d’embrasser sa destinée. Le cheminement de Anne est décrit à la fois comme une quête de vérités historiques et comme un voyage de découverte personnel, soulignant son évolution d’une figure solitaire à une pionnière à la recherche de l’Histoire perdue.

Cette structure narrative, avec son développement minutieux du personnage et sa richesse thématique, ouvre la voie à une histoire captivante d’aventure, d’épanouissement personnel et de quête incessante de la connaissance.

Le brainstorming du Chapitre 4 : Call to Adventure
  1. À l’intérieur du temple, Anne rencontre Takumi, qui l’empêche d’abord de progresser, mais qui devient un allié, partageant ses connaissances sur les gardiens du temple.
  2. Anne décide de se rendre au temple, inspirée par la possibilité de faire fructifier l’héritage familial de découvertes révolutionnaires.
  3. En arrivant à l’endroit où se trouve le temple, Anne rencontre Takumi, qui l’empêche d’avancer et la met en garde contre les dangers et les secrets du temple.
  4. Arrivée à la lisière de la jungle, Anne est mise en garde par les locaux contre les dangers qui l’attendent, mais l’attrait de la découverte est trop fort pour qu’elle y résiste.
  5. Anne arrive à l’emplacement supposé du temple, où elle rencontre Takumi, d’abord hostile mais intrigué par sa détermination.

Deux options sont intéressantes :

  1. À l’intérieur du temple, Anne rencontre Takumi, qui l’empêche d’abord de progresser, mais qui devient un allié, partageant ses connaissances sur les gardiens du temple.
  2. Anne décide de se rendre au temple, inspirée par la possibilité de faire fructifier l’héritage familial de découvertes révolutionnaires.

L’option 1 introduit une tension immédiate et une alliance éventuelle entre Anne et Takumi, offrant des ouvertures pour le développement des personnages. Elle s’intègre sans effort dans l’arc narratif en fournissant à Anne un défi personnel qui se transforme en une association. Étant donné le caractère de Anne, telle qu’elle est décrite : une louve solitaire avec une impatience ardente et une soif de prouver sa valeur, son interaction avec Takumi peut servir de moyen pour tempérer le développement de son personnage. En effet, leur relation évolutive d’adversaires à alliés peut mettre en lumière la capacité de Anne à s’adapter, apprendre et grandir à travers cette relation, reflétant son parcours de l’isolement académique à la recherche de vérités cachées.
Cette prémisse possède aussi en elle des possibilités pour l’avancement de l’intrigue en introduisant Takumi qui détient des connaissances sur les mystères du temple, ce qui peut servir de sésame pour dévoiler les secrets de ce temple.

L’existence de gardiens et le rôle initial de Takumi comme gardien ajoutent une dimension à la narration sur les origines de Takumi, et ces gardiens énigmatiques renforcent le mystère et les dangers de la quête. En intégrant le savoir à travers Takumi, la prémisse enrichit le cadre de l’histoire, offrant l’opportunité d’explorer la signification culturelle et historique du temple. Cela s’aligne avec l’exploration narrative d’un temple caché enveloppé de mystère, donnant de la consistance au monde dans lequel Anne s’aventure. Cela sert non seulement à incorporer cet arrière-plan comme élément de l’intrigue, mais aussi à renforcer l’immersion du lecteur/spectateur dans ce monde.
Et cette prémisse reflète en effet les thèmes de la persévérance, de la collaboration et de la difficile quête de connaissance. L’interaction de Anne avec Takumi incarne l’accent mis par le récit sur l’épanouissement personnel, la valeur des alliances improbables et le pouvoir transformateur de l’acceptation de sa destinée, non pas que celle-ci soit déterminée mais la personnalité de Anne accompagnée par les décisions qu’elle a pris tout au long de sa vie la mène naturellement à connaître cette destinée-là même si elle n’en a pas encore conscience.

Et cela fonctionne assez bien avec le cœur de l’histoire, alors que Anne d’une universitaire marginalisée devient une exploratrice pionnière, soulignant l’accent mis par le récit sur le charme transformateur de l’aventure et la quête de vérités historiques.

L’option 2 offre aussi des avantages. Cette prémisse semble la plus en accord avec le récit car elle tient compte des motivations et des éléments thématiques qui animent le voyage de Anne. Les chapitres détaillent la transition de Anne alimentée par la découverte d’un manuscrit ancien qui laisse entrevoir un temple caché. Ce manuscrit, lié à l’héritage de son grand-père, allume en elle une résolution de valider le travail de sa vie et d’explorer des territoires inconnus.
Cette transformation est enracinée dans le désir de faire progresser sa carrière académique tout en honorant l’héritage familial, faisant de cette prémisse le choix le plus approprié car elle permet une transition plus fluide après Section Break : l’élément déclencheur car, en effet, l’ellipse entre l’élément déclencheur et la rencontre avec Takumi est trop profonde pour être crédible. Rien ne mûrit de ce vide : la décision d’explorer le temple n’est pas simplement un élément de l’intrigue, mais un moment d’une importance capitale dans le développement personnel et professionnel de Anne et ce moment doit apparaître et être compris par le lecteur/spectateur. Cela signifie sa rupture avec les contraintes du scepticisme académique pour embrasser un chemin d’aventure et de découverte. Cette prémisse est alors un véritable Call to Adventure.

La séquence Chapter4: Call to Adventure

Ce chapitre marque la transition de son monde ordinaire vers l’extraordinaire, motivée par sa découverte et l’héritage de sa famille.

En cet instant où les premières lueurs de l’aube commencent leur tendre assaut sur l’horizon, jetant une lumière dorée sur la vaste étendue de la ville en éveil, Anne s’est retrouvée dangereusement perchée aux confins d’un immense inconnu inexploré.

Les semaines précédentes s’étaient transformées en un tableau frénétique de préparation, transformant son bureau autrefois serein en une mer tumultueuse de cartes, de textes anciens et d’équipements archéologiques les plus avant-gardistes, comme par magie.

C’est la découverte du manuscrit de son grand-père qui a allumé en elle ce brasier, ce désir puissant de parcourir les mille chemins tracés par ces explorateurs célèbres dont elle a hérité non seulement du sang, mais aussi d’une curiosité insatiable.

Cette quête, selon elle, dépasse le simple aspect personnel ; elle lui faisait signe avec le dangereux chant des sirènes de l’aventure, qui font écho au poids de l’Histoire elle-même. Dans le sanctuaire silencieux de ses préparatifs, les actions de Anne portent la marque d’un soin méticuleux, d’une métamorphose enfin de la vie cloîtrée d’une érudite à l’esprit aventureux d’une exploratrice. Chaque objet qu’elle a délicatement emballé et placé dans ses bagages n’est pas seulement un instrument pour sa survie, mais un symbole, une déclaration de sa détermination à affronter ces épreuves qui se cachent dans les plis de la terre.

Pourtant, malgré sa certitude, son esprit affronte une tempête.. Dans le cocon de sa propre détermination, le scepticisme autrefois blessant de ses pairs s’est estompé dans un recoin de sa conscience. Anne, dont l’esprit s’est émancipé des chaînes de l’approbation académique, est poussée en avant par une conviction inébranlable, une croyance aussi solide que les manuscrits anciens qu’elle chérit et que sa quête a une signification qui dépasse de loin les éloges éphémères de ses contemporains.

Cette aventure, comme elle la perçoit, n’est pas seulement un périple à travers des paysages inconnus, mais un pèlerinage de justification. C’est l’occasion pour elle de démontrer que ses théories, loin d’être les rêveries éphémères d’un esprit trop imaginatif, sont en fait la pierre de Rosette prête à déchiffrer un chapitre jusqu’ici inexploré de l’histoire de l’humanité. Pourtant, elle est là, au bord du précipice de cette nouvelle aube, et Anne peut sentir l’ampleur de l’héritage qu’elle porte.
Son grand-père, dont la présence avait été aussi importante dans sa vie que les anciennes reliques qu’elle recherche, assumait maintenant le rôle de son mentor fantôme, sa mémoire guidant ses pas. Dans sa main, le manuscrit va au-delà de sa forme physique, devenant plus qu’un simple outil pour l’orienter vers le temple mystérieux ; il devient le canal par lequel l’esprit audacieux de l’exploration de sa famille s’écoule en elle.

Ce lien a renforcé sa détermination, donnant à son entreprise un but qui dépasse les simples limites de la gloire personnelle, inscrivant sa quête dans la fresque sacrée d’une odyssée familiale qui a traversé les générations. Alors que le moment du départ se déroule, il n’est pas enveloppé d’adieux bruyants aux joues tachées de larmes, ni de grandes déclarations, mais plutôt d’une tranquillité qui semble presque conspiratrice.
Anne, dans la douce étreinte de la pénombre de l’aube, s’est glissée hors de vue, sa silhouette se fondant parfaitement dans la brume matinale, comme si elle était un fantôme né du souffle tranquille de la terre.

Son voyage la mène vers une terre énigmatique et vierge, dont on chuchote dans les salles vénérées des universités comme d’un simple mythe, une légende qui passionne les cœurs de ceux qui osent rêver. Ce temple, dont la rumeur dit qu’il possède le pouvoir énigmatique de modifier la réalité même de l’Histoire, apparaît tel un spectre, un fantôme archéologique qui a, jusqu’à présent, échappé à l’emprise du monde.

Alors que l’avion prend de l’altitude, se libérant de l’étreinte de la terre, Anne se retrouve le regard hypnotisé par le kaléidoscope en contrebas qui s’éloigne, vue à travers le petit hublot qui lui sert encore de portail vers le monde.

En elle, les pensées s’agitent telle une mer tumultueuse d’anticipation se mêlant à des embruns d’appréhension. Le voyage qui s’annonce devant elle est chargé d’inconnu, un périple d’innombrables incertitudes. Pourtant, l’appel à l’aventure est clair et irrésistible.
C’est un hommage à la volonté indomptable de l’esprit humain, une quête éternelle non seulement de connaissance, mais aussi d’une compréhension plus véritable des mystères qui nous entourent. À ce moment charnière, à ce seuil entre le connu et l’abîme de l’inconnu, le récit de Anne se transforme comme un phare dans la nuit illuminant le chemin de toutes les âmes intrépides qui abritent des rêves plus grands que la vie elle-même.

C’est, au fond, un véritable saut vers l’accomplissement de sa destinée. Alors que la vue en-dessous se transforme en un mélange indiscernable de terre et de ciel, l’aventure de Anne vers le cœur des ténèbres commence. Sa quête, bien que visant ostensiblement à dévoiler les mystères ésotériques qui sommeillent à l’intérieur du temple, est en réalité un pèlerinage à la recherche de la quintessence même de son être.

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile

Average rating 5 / 5. Vote count: 1

No votes so far! Be the first to rate this post.

Cet article vous a déplu ?

Dites-nous pourquoi ou partagez votre point de vue sur le forum. Merci

Le forum vous est ouvert pour toutes discussions à propos de cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.