TENTONS D’EXPLIQUER BEATS

5
(1)

Considérons le beat comme un temps. Un récit est divisée en plusieurs séquences et chacune de ces séquences comporte elle-même 1, 2 ou 3 temps. Les scènes ne sont pas différentes, qu’elles soient d’une pièce de théâtre ou d’un film, elles se constituent d’unités d’action momentanées appelées temps.

La fonction première d’un temps dans l’écriture d’un scénario est de faire avancer l’intrigue et de susciter chez le lecteur/spectateur la curiosité nécessaire de deviner ou d’anticiper (et c’est une fonction de notre esprit) la suite du récit. D’une manière générale, ce battement (ou beat) est la plus petite unité qui poursuit l’objectif le plus simple.

Il existe toutes sortes d’action : un geste, une expression faciale sont des actions et lorsqu’ils s’inscrivent dans le cours du récit, ils sont des temps du récit qui font sens.

Quelques moments

Il y a des moments dans un récit où le personnage exprime un bref moment subtil de prise de conscience de ce qu’il s’est passé. À l’aide des informations dont il dispose, le personnage accomplit une action qui peut être aussi une réaction pour indiquer qu’il a pris une décision à la suite de l’incident.

Une histoire comporte une intrigue qui propose à un personnage diverses situations qui sont le résultat d’événements. Ce personnage doit alors réagir en conséquence pour donner un sens à cet événement. Il ou elle exprime son point de vue, ses désirs et ses sentiments à l’aide de temps forts dans ces événements. Parfois, ces temps sont suffisants pour interagir avec les personnages secondaires ou pour faire avancer l’intrigue. psychoseUne scène emblématique dans laquelle un personnage doit réagir et donner un sens à un événement choquant est la scène de la douche du film classique d’Alfred Hitchcock Psychose (de 1960). Dans cette scène, le personnage de Marion Crane prend une douche lorsqu’elle est soudainement attaquée et assassinée. Le personnage et le lecteur/spectateur sont tous deux en état de choc, et la sœur de Marion, Lila Crane, doit plus tard réagir à cet événement et tenter de comprendre ce qu’il s’est passé alors qu’elle investigue sur la disparition de sa sœur. Cette scène est connue pour son caractère intense et inattendu, et joue un rôle central dans l’intrigue du film.

Une autre scène célèbre est tirée du film Le sixième sens, réalisé par M. Night Shyamalan. Dans ce film, le Dr Malcolm Crowe doit réagir de manière à donner un sens aux événements qu’il vit. Le scénario tourne autour d’un jeune garçon, Cole Sear, qui prétend voir les morts et communiquer avec eux. Le Dr Crowe, psychologue pour enfants, tente d’aider Cole et, tout au long du récit, il doit faire face aux événements surnaturels dont il est témoin et trouver un moyen de leur donner un sens. Le film est connu pour ses moments dramatiques et émotionnels lorsque les personnages réagissent aux événements inhabituels de leur vie.

Il y a aussi les déterminations. Ces moments apparaissent très tôt dans un récit et tendent à décider de la ligne de l’intrigue. Ils découlent du souhait du personnage de changer de statut ou d’essayer quelque chose de différent. Par exemple, Comment se faire des amis en une semaine est un désir ou une décision prise au début du récit qui détermine l’ensemble de l’intrigue. Ces temps de décision sont également de petits gestes et des pauses qui ont un impact sur l’écriture du scénario. En scénarisation, les temps sont des unités d’action ou bien des moments au sein d’une scène qui aident à définir le rythme des mouvements qui s’y déroulent et la progression émotionnelle de l’histoire. De petits gestes ou actions peuvent en effet être utilisés comme temps pour transmettre des informations, des émotions ou développer un personnage.

De petits gestes, comme un personnage qui tapote nerveusement des doigts ou qui serre les poings, peuvent indiquer son état émotionnel. Ces gestes deviennent des signes (ou beats) qui montrent au lecteur/spectateur ce que le personnage ressent, sans qu’il soit nécessaire d’avoir recours à un dialogue explicite. Par exemple, si un personnage consulte sa montre à plusieurs reprises, cela peut indiquer de l’impatience ou de l’anxiété. Nous pourrions faire une analogie de beats avec les notes d’une mélodie qui contribuent au flux narratif et à la tonalité émotionnelle. Elles peuvent être utilisées pour faire la transition entre les scènes ou même les plans. Une respiration profonde d’un personnage ou un bref moment de silence peuvent signaler le passage d’une séquence à une autre par exemple. Ces temps permettent de contrôler le rythme du scénario. Les petits gestes peuvent être porteurs d’une signification symbolique ou cachée. Par exemple, un personnage qui ajuste subtilement son alliance peut indiquer des problèmes conjugaux ou une infidélité sans le dire explicitement. Ces actions subtiles (qui sont autant de beats) créent un discours latent qui suscite l’interprétation de la lectrice et du lecteur.

L’intersubjectivité comme autant de moments

Les interactions entre les personnages représentent autant de moments du récit. Tout au long de l’intrigue, un personnage rencontre divers antagonismes et alliés qui ajoutent une nouvelle dimension et une nouvelle direction à la narration. Même un échange mineur de dialogue peut avoir un impact considérable sur le déroulement de l’intrigue. Ces interactions ont même le pouvoir de changer le dénouement. tempsPulp Fiction est un exemple de dialogue mineur ayant une influence majeure sur l’histoire. Dans ce film, Jules Winnfield a une conversation avec son partenaire Vincent Vega dans la toute première scène du film. Au cours de cet échange, Jules récite un verset de la Bible, Ezekiel 25:17, avant d’exécuter un homme. Ce dialogue constitue un moment emblématique et établit Jules comme un tueur à gages qui se croit investi d’une mission divine. Tout au long du scénario, Jules continue de faire référence à ce passage biblique, qui devient un motif récurrent.

L’échange apparemment insignifiant de dialogues dans cette scène initiale ne donne pas seulement une certaine impression du personnage de Jules, mais a également une influence majeure sur l’ensemble de la narration et de l’évolution des personnages. Il contribue à l’exploration thématique du film sur la rédemption, le destin et la moralité, et il façonne les décisions et les actions de Jules et des autres personnages au fur et à mesure que l’intrigue progresse. Cet échange de dialogue apparemment insignifiant au début du film devient un élément central de la structure et de la signification de toute l’histoire.

Posé ainsi, un beat correspond aux prises de décision de l’autrice ou de l’auteur façonnant leur discours.

Concrétiser les beats

Une feuille de route peut être dessinée pour décrire les moments d’une séquence ou d’une scène. C’est une sorte de schéma que l’autrice et l’auteur utilisent pour condenser leur récit. Elle est courte et concise, avec des puces au lieu de longues phrases. Ces puces sont les temps qui ajoutent les points d’émotion et d’autres points cruciaux du scénario. C’est une liste de toutes les actions et émotions, pauses et gestes qui doivent être exécutés dans les scènes.

Cette beat sheet est un outil utilisé en scénarisation pour décrire les moments et les événements clés d’un scénario. Il aide les scénaristes à planifier la structure de leur histoire. Voici un exemple simple de beat sheet pour une comédie romantique hypothétique.

Acte Un : L’exposition

  • Séquence d’ouverture : Nous voyons notre personnage principal, Anne, une chef talentueuse mais surchargée de travail dans la cuisine d’un restaurant.
  • Incident déclencheur : Le restaurant est en difficulté et son propriétaire menace de le fermer si Anne ne parvient pas à redresser la situation.
  • Monde ordinaire : Anne est célibataire et concentrée sur sa carrière, mais elle ressent la pression.

Acte Deux : La confrontation

  • La rencontre : Anne rencontre Bastien, un charmant critique gastronomique, au marché.
  • Le conflit : Bastien rédige une critique cinglante du restaurant.
  • Une articulation : Anne décide de confronter Bastien, ce qui donne lieu à une dispute houleuse qui devient virale sur les médias sociaux.
  • Un nouvel objectif : Anne et Bastien décident de collaborer à la création d’un nouveau restaurant afin de prouver les talents culinaires de la jeune femme.

Acte Trois : Vers le dénouement

  • Obstacles & défis : Anne et Bastien se heurtent à divers obstacles pour ouvrir leur restaurant, notamment des problèmes de financement, des divergences créatives et des conflits personnels.
  • Point médian : Anne et Bastien s’embrassent passionnément, révélant leurs sentiments romantiques l’un pour l’autre.
  • Crise : Leur restaurant fait l’objet d’une inspection sanitaire désastreuse juste avant l’ouverture.
  • Climax : Anne, Bastien et leur équipe s’unissent pour sauver le restaurant, en satisfaisant aux exigences de l’inspection et en organisant une soirée d’ouverture réussie.
  • Issue du climax : Anne et Bastien s’avouent leur amour et décident de vivre ensemble. Le restaurant devient un succès.

Dénouement

  • Anne et Bastien sont heureux de gérer leur restaurant ensemble, partageant un rire dans la cuisine. Le couple partage un dîner romantique dans leur restaurant.

Il s’agit d’une beat sheet simplifiée. Dans la pratique, ces schémas peuvent être beaucoup plus détaillés, chaque étape étant décrite en une ou deux phrases. Ils servent de feuille de route aux scénaristes pour organiser les principaux moments de l’histoire, les arcs dramatiques des personnages et les développements de l’intrigue dans un scénario. N’oubliez pas que la structure et le contenu d’une telle composition peuvent varier en fonction des besoins spécifiques de l’histoire et des préférences du scénariste.
Une telle beat sheet peut être écrite pour une scène qui est alors décomposée en ses moments.

Donner une forme

Une scène se construit en différents temps. Les temps existent par eux-mêmes comme de serrer les poings mais ne font sens qu’en regard de la scène où ils apparaissent. Si l’on considère que beat signifie action, alors celle-ci aura un début, un milieu et une fin car un personnage poursuit un simple objectif dans une action. Par exemple, dans une scène, un personnage cherche à obtenir quelque chose de son interlocuteur qui se refuse à le lui donner. Les différentes étapes pour tenter de convaincre l’autre seront alors décrites en autant de mouvements ou temps ou beat.

Merci

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile

Average rating 5 / 5. Vote count: 1

No votes so far! Be the first to rate this post.

Cet article vous a déplu ?

Dites-nous pourquoi ou partagez votre point de vue sur le forum. Merci

Le forum vous est ouvert pour toutes discussions à propos de cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.