CHANGEMENT ET ÉVOLUTION

5
(1)

Changement et évolution sont les définitions de l’expression arc dramatique. Un arc dramatique qui entre dans le portrait de tout personnage.

D’une manière ou d’une autre, que le personnage principal (connu aussi comme le protagoniste) se plie aux circonstances, change de point de vue sur le monde et sur lui-même, affermit une personnalité qui oscillait dangereusement entre doute et hésitation ou qui épouse radicalement une nouvelle personnalité, il connaît nécessairement cet arc dramatique car cette transformation n’est pas immédiate mais progressive.

Tandis que l’antagoniste a tendance à rester sur ses positions car il n’est pas celui qu’on doit convaincre.
Pour Lajos Egri, les prises de décision d’un personnage mettent en mouvement d’autres décisions d’un adversaire. Ainsi, une décision, en entraînant une autre, entraîne l’intrigue vers ce qui la motive, c’est-à-dire la démonstration de la prémisse.

Puisqu’un personnage se construit autour d’une motivation et d’un changement, les décisions qu’il prend sont alors justifiées selon cette finalité. Syd Field, l’un des tous premiers auteurs sur le sujet de l’écriture scénaristique, s’inspire largement des idées de Egri concernant l’arc dramatique. La transformation d’au moins le personnage principal est donc devenu une telle évidence que le terme pompeux d’arc transformationnel fut inventé par Dara Marks.

Un arc émotionnel

Syd Field insiste sur cette possibilité qu’un personnage doit changer au cours de son aventure et qu’avant l’écriture de celle-ci, il est bon d’identifier, de définir et d’articuler cette transformation qui sera essentiellement un arc émotionnel. Par exemple, un personnage est dans une certaine situation psychique lorsque débute le récit (il ne parvient pas à faire un deuil par exemple) puis au cours de ses pérégrinations et tribulations, il apprend progressivement à accepter cette perte d’un être aimé et sa situation psychique a effectivement changé. Dorénavant il accepte la mort même si le souvenir de l’autre demeure douloureux.

Syd Field conseille de considérer les différents points ou indices qui, reliés, dessinent la courbe de cet arc émotionnel que connaît le personnage. Vous le constatez, point de théorie ici sur la raison d’être de cet arc dramatique, seul compte de le décrire.

Tout comme Lajos Egri avant lui, Syd Field n’explique pas le pourquoi d’un arc dramatique.
structureA travers son modèle structurel, il devine un arc dramatique qui s’imposerait de lui-même par les différents moments de l’intrigue mais quant au mécanisme exact de cet arc, point de discussion. L’arc dramatique est un phénomène qui se manifeste de façon collatérale au développement de l’intrigue.
Les points d’appui de l’arc émotionnel sont identiques à ceux de l’intrigue qui consiste en événements à des moments précis qui affectent alors la situation psychique du personnage qui change alors comme conséquence d’un événement précis.

Les développements des personnages sont essentiellement contenus et déplacés dans les limites de l’intrigue, plutôt que de définir leur propre structure. Certes, l’incident déclencheur, l’exposition, la confrontation et le dénouement appartiennent au personnage principal mais Field ignore les motivations et les nuances de l’aspect psychologique des personnages qui sont un sujet entièrement à part des différents moments structuraux de l’intrigue.

personnage
Linda Seger

Linda Seger en revanche insiste presque exclusivement sur la création du personnage. Ainsi, les choix de celui-ci sont d’une importance capitale. Si un personnage subit des changements majeurs dans le présent de la narration, il y a souvent besoin d’informations sur son passé pour aider à clarifier ses actions et ses décisions : le passé d’un personnage est une source de conflit et de contradiction par rapport au désir qui le préoccupe dans le présent ; la reconnaissance des changements majeurs nécessaires à la construction d’un personnage s’inscrivent clairement dans le cadre d’une transformation ou d’un arc dramatique ; et enfin, une référence aux décisions du personnage en tant qu’élément vital de la révélation de son caractère et de ses motivations.

Pour Linda Seger, le principal défi des autrices et des auteurs est d’explorer les difficultés du choix et de comprendre les tendances du personnage et l’attractivité des différents choix possibles. Linda Seger met en avant le dilemme qui agite le personnage et le déconstruit en trois éléments : un choix, une décision et des conséquences.

Soutenez Scenar Mag : Faites un don, s’il vous plaît. Merci

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile

Average rating 5 / 5. Vote count: 1

No votes so far! Be the first to rate this post.

Cet article vous a déplu ?

Dites-nous pourquoi ou partagez votre point de vue sur le forum. Merci

Le forum vous est ouvert pour toutes discussions à propos de cet article

Laissez un commentaire ou Ouvrez un sujet dans le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :