UN PERSONNAGE TRANSFORMÉ

0
(0)

Raconter une histoire, c’est dire une transformation. Un changement de perception de soi signifie une sorte de mort du connu, du quotidien, d’un familier rassurant. Ainsi, nous traçons le parcours de la peur à l’amour, de l’innocence à la sagesse, ou de la victime au vainqueur.

La transformation est un processus qui effraie, car franchement, en tant qu’êtres humains, nous n’aimons pas le changement – pas même le changement positif. En fait, nous craignons souvent de ne pas mériter ce que nous désirons. Ainsi, tout changement nous oblige à nous confronter à nos vieilles croyances qui menacent notre statu quo.

À un certain niveau, notre propre histoire a peut-être commencé par la pensée vertigineuse Et si ?. Et s’il était possible d’avoir le grand amour, de fuir cette vieille ville poussiéreuse, de devenir son propre patron ou de trouver une paix intérieure ?

Le bonheur

En tant qu’autrices et auteurs, nous comprenons que si tout ce qu’il se passe au dénouement est que notre protagoniste atteint son objectif, notre lecteur ou notre lectrice seront profondément déçus.
Parce qu’en fin de compte, ils ne se soucient pas vraiment de savoir si le protagoniste obtient ce qu’il veut (ce n’est que l’intrigue). Ce qui les intéresse vraiment, c’est de savoir s’il obtiendra ou non ce dont il a besoin, ce qu’il lui manque pour être vraiment heureux ou heureuse.

Comment arriver au moment du climax à résoudre ce dilemme qui préoccupe tant le personnage principal de manière satisfaisante pour le lecteur et la lectrice ?
Commencez avec la fin de votre récit dans votre esprit. Sachez déjà comment l’arc dramatique de votre personnage principal se dénouera. Il suffit simplement d’imaginer notre héros ou notre héroïne transformé(e).

En imaginant cela, l’arc dramatique du personnage principal n’est plus une énigme et nous œuvrons alors progressivement à l’amener vers le changement de perception qui le caractérise après le climax (c’est-à-dire la résolution du dilemme, votre message) et qui nous est alors montré dans le dénouement comme conséquence.

Le vrai problème de votre héros ou de votre héroïne est intérieur. C’est leur refus d’accepter la vraie réalité de leur situation personnelle. En imaginant votre personnage transformé, et en développant une relation plus spécifique avec ce qu’il sera à la fin de l’histoire, vous devenez capable de créer les étapes nécessaires de ce mouvement d’un état à un autre.

Vous nous dites apprécier Scenar Mag. Merci pour cela. Aidez-nous à persévérer à vos côtés par vos dons. MERCI

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

Cet article vous a déplu ?

Dites-nous pourquoi ou partagez votre point de vue sur le forum. Merci

Le forum vous est ouvert pour toutes discussions à propos de cet article

Laissez un commentaire ou Ouvrez un sujet dans le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :