LA NATURE DU DÉSIR

0
(0)

En explorant la nature du désir dans votre récit, il est important de comprendre que vous êtes un artiste, un créateur, un artisan des mots qui pose ses mots comme le peintre impressionniste ses couleurs sur la toile et que vous n’avez pas le droit à l’erreur dans ce processus créatif essentiellement subjectif. Vous ne maniez pas des mots pas plus que le peintre impressionniste ses couleurs. Vous inventez des concepts ou plutôt, vous synthétisez, combinez, réunissez des concepts.

Tout ce que vous écrivez appartient ou vous mène à ce qui appartient ultimement à votre histoire.

Si vous avez l’impression que votre scénario manque de dynamisme, ou que vous ne montrez pas de mouvement à travers le conflit et l’action, c’est-à-dire, par exemple, lors d’une scène où deux interlocuteurs tentent de convaincre l’autre avec ses propres arguments (situation conflictuelle donc), l’un des deux personnages, voire les deux, sortira de la scène en étant changé (soit que les arguments de l’autre lui ont dessillé les yeux, soit il se renforcera dans ses propres convictions), dit autrement, quand la scène en question ne servirait pas à préparer un mouvement futur mais existerait en soi comme situation conflictuelle, interrogez-vous sur la nature de ce que veut votre protagoniste (si c’est lui qui est présent dans cette scène).

Vous découvrirez probablement que la véritable nature de ce désir est différente de l’idée que vous vous en faites.

Penser les situations conflictuelles

Votre protagoniste est en conflit avec d’autres personnages. À travers ce conflit (ou cette tension), il rencontre des obstacles croissants. Juste au moment où il semble qu’il obtiendra ce qu’il veut, un autre problème surgit.

La vie est ainsi. On essaie toujours d’obtenir quelque chose (soit se le procurer, soit s’en débarrasser).

Trouver l’ordre dans le chaos. Donner un sens. Vaincre le dragon. Être vu. Voir la lumière. Et pourtant, nous découvrons une fois de plus que la vraie liberté vient de l’intérieur. Ce n’est que lorsque votre protagoniste accepte la réalité de sa situation qu’elle devient autre et possible.

Le désir peut être trompeur mais si nous le lions à un besoin, sa quête prend du sens. Imaginons une jeune fille (voilà la princesse des contes de fée sur le seuil de sa féminité), son désir est celui d’un corps et non d’une vie encore à venir ; si, surgissant de sa profondeur, elle reconnaît le besoin pressant d’être aimé, et Phèdre reconnaîtra en Hippolyte son besoin et non son désir, car l’amour véritable n’est pas un sentiment mais une vérité.

Le désir se clôt sur un dilemme. Par exemple, un personnage est insatisfait de sa vie actuelle consistant entre des allers-retours entre son travail et chez lui.
Alors, il décide de passer ses soirées à fréquenter les endroits les plus sordides de la cité afin d’y trouver de quoi donner de la consistance à cette vie creuse. Mais cela ne fonctionnera pas. Son dilemme ne peut être résolu qu’en acceptant que la véritable appartenance à un univers ou à un autre ne peut venir que de l’intérieur, que de l’acceptation de sa propre douleur et de sa solitude plutôt que de la recherche d’une validation par des vices extérieurs.

Pour créer un profil convaincant, donnez à votre protagoniste un désir puissant. Remarquez la fausse croyance qu’il se fait à partir de ce désir. Forcez-le à s’attaquer à sa situation aussitôt. Rendez-la urgente.
Ce n’est souvent qu’à travers un protagoniste actif que nous parvenons à transmettre du sens.

Aidez Scenar Mag à persévérer à vos côtés. Ne demeurez pas indifférents à une initiative comme celle de Scenar Mag. Faites un don. Merci

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

Cet article vous a déplu ?

Dites-nous pourquoi ou partagez votre point de vue sur le forum. Merci

Le forum vous est ouvert pour toutes discussions à propos de cet article

Laissez un commentaire ou Ouvrez un sujet dans le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :