SYMPATHIE, EMPATHIE

5
(1)

Les neurones miroirs sont certainement utiles dans l’écriture de fiction. Ces neurones participent à l’observation et au mimétisme. L’empathie est inscrite dans notre ADN et, même si nous ne nous en rendons pas compte, notre corps, dans ses actes simples d’interaction humaine quotidienne, essaie de nous aider à créer et à maintenir des relations aux autres et d’atteindre enfin à une compréhension humaine fondamentale.

Et pour un auteur ou une autrice, ces interactions petites et grandes peuvent renforcer le processus d’écriture.

Des personnages et leurs motivations

Si l’écriture est, pour l’essentiel, une aventure solitaire, comprendre les motivations de nos personnages ne doit pas être quelque chose que l’on improvise. Pour bien raconter une histoire, nous ne pouvons pas seulement jouer avec les personnages imaginaires que nous avons en tête ; nous devons mettre nos neurones miroirs en action dans la vie réelle avec des personnes réelles qui sont différentes de nous.

Une écoute authentique d’autrui est l’un des moyens qui aide à la mise en œuvre de la sympathie ; être à l’écoute, c’est engager ses propres neurones miroirs et permettre à l’autre de se livrer. Ainsi, l’auditeur ne s’impose plus au conteur qui se livre, mais lui offre plutôt un espace pour que dans une conversation, par exemple, auditeur et conteur trouvent en l’autre cet espace où ils peuvent partager leurs propres vécus.

Ne craignons pas d’être curieux dans la découverte de cet autre. Une écoute authentique n’est pas seulement passive. Elle interroge aussi l’autre. Elle est intéressée en l’autre. Ainsi, l’autrice et l’auteur commencent à voir leurs personnages. Nous sommes complexes et imparfaits. Nos personnages sont complexes et imparfaits. Auteurs et autrices doivent comprendre cette complexité et cette imperfection.

Lorsque son propre ego est mis de côté, c’est l’occasion de découvrir des personnages nuancés mettant en œuvre une large palette d’émotions, de sentiments, aimant des choses différentes de nous, espérant quelque chose de différent, que ce qu’ils perçoivent du monde et des choses qui nous entourent est autre que ce que nous percevons et que ce qu’ils veulent ne nous est peut-être pas si obscure.

Que l’on soit d’accord ou non avec autrui, comprendre les motivations de personnes réelles – et tenter de se reconnaître dans leurs propres histoires – crée de la complexité et de l’empathie.

Parce que nous avons besoin de Vous, Merci

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile

Average rating 5 / 5. Vote count: 1

No votes so far! Be the first to rate this post.

Cet article vous a déplu ?

Dites-nous pourquoi ou partagez votre point de vue sur le forum. Merci

Le forum vous est ouvert pour toutes discussions à propos de cet article

One thought on “SYMPATHIE, EMPATHIE

  1. Bonjour à tous,
    L’empathie devient, depuis l’imagrie cérébrale, un vaste territoire à explorer, et même selon certains la solution à notre société égocentrique. Laissez parler ses personnages serait pour les auteurs/trices une marque d’empathie forte, qui pourrait aussi amener un certain apaisement dans la création de conflits. Il semble toujours difficile de concilier les deux. Et comme dans toute dualité qui s’exerce, la reconnaissance du bon équilibre nous guide vers de bonnes réalisations.
    Quel beau passe temps que celui de la création.
    Merci William pour tes articles qui nous poussent un peu plus loin dans la connaissance du soi, et donc du personnage.
    Ludovic

Laissez un commentaire ou Ouvrez un sujet dans le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :