THRILLER, MYSTÈRE, SUSPENSE : GENRE & SOUS-GENRE

0
(0)

Thriller, Mystère, Suspense : trois termes apparemment semblables dans leurs définitions mais que l’on peut néanmoins distinguer par leur genre et sous-genre. Chacun traite généralement d’une sorte de crime non résolu que le protagoniste doit investiguer pour découvrir le coupable ou ses motifs au moment du climax, l’ultime moment de confrontation entre héros et méchant.

Dans les trois cas, les histoires sont fortement centrées sur le protagoniste et son parcours tout au long de l’intrigue qui débute véritablement à partir de l’acte Deux alors que l’incident déclencheur (cet événement qui bouleverse la routine quotidienne et somme toute sans issue du personnage principal), c’est-à-dire généralement un crime horrible qui semble insoluble, est l’initiateur (en deux temps d’ailleurs car habituellement, le personnage principal n’accepte pas d’emblée son aventure) de cet élan dramatique qui nous emmène, lecteurs et lectrices, vers le dénouement.

Mais ces genres diffèrent les uns des autres, dit l’autrice Christina Kaye, et comme pour tous les genres, ils possèdent des conventions et de manière collatérale, les attentes des lecteurs.
Donc, pour éviter de décevoir les lecteurs, vous devriez d’abord réfléchir à cette petite pépite d’une idée d’histoire que vous avez eue et décider sous quel genre elle tombera et vous assurez que les éléments dramatiques associés à un genre soient présents lorsque vous planifierez votre récit.

Décomposons les trois genres et leurs différences :

Le Mystère

Habituellement, lorsqu’il s’agit de résoudre un crime ou une énigme, ce genre d’histoires suit un protagoniste qui tente de découvrir des indices, de résoudre un mystère et de traduire le méchant devant la justice des hommes (ou parfois divine).

Le Silence des Agneaux de Thomas Harris appartient au genre du Mystère par exemple. Le crime se produit habituellement au début de l’histoire, et la véritable identité du coupable (qui n’est pas nécessairement l’antagoniste, peut-être n’existe t-il d’ailleurs que pour justifier l’intrigue) n’est révélée qu’à la fin.

Le Suspense

Le Suspense est un dispositif littéraire que les auteurs utilisent pour maintenir l’intérêt de leurs lecteurs tout au long de l’œuvre. C’est un sentiment d’anticipation que quelque chose qui présente apparemment un risque ou un danger est sur le point de se produire.

Le but de l’utilisation de ce type d’anxiété dans la littérature est de rendre les lecteurs davantage préoccupés par les personnages, et de former paradoxalement par ce malaise même un sentiment de sympathie (à défaut d’empathie ou de compassion) avec eux.

Le Suspense crée un sentiment d’attente chez le lecteur. Souvent, le lecteur sait (c’est une question d’ironie dramatique) le danger imminent pour le personnage principal avant que celui-ci n’en soit informé.

Généralement, le rythme est plus lent et est fortement axé sur les personnages. La fille du train de Paula Hawkins peut être par exemple considéré comme appartenant au genre du Suspense. Le Mystère et le Suspense sont très proches l’un de l’autre. Il est parfois difficile de les différencier.

Par exemple, l’auteur expose la même information pour ses lecteurs dans le récit du Mystère au moment même où le personnage principal en prend conscience. Dans un récit de Suspense, le protagoniste prend progressivement conscience du danger et des périls alors que lecteurs et lectrices sont déjà avertis du danger imminent.

Dans un Mystère, un événement majeur comme un meurtre ou un vol se produit d’abord puis devient précisément le problème du protagoniste qu’il cherche alors à résoudre. Dans un récit de Suspense, un événement majeur se produit à la fin, et divers événements ont lieu tout au long de l’intrigue, créant des coups de théâtre qui ne cessent de surprendre le lecteur et l’amène progressivement vers la conclusion.

Le Suspense est un genre de plus en plus populaire, et de nombreux auteurs et autrices prennent la plume pour créer leur propre Suspense et inventer des retournements de situation extraordinaires, commente Christina Kaye.

Kaye suggère aussi de considérer le sous-genre qui vous intéresse avant de vous lancer dans l’écriture.

Le suspense psychologique

Les intrigues enchevêtrées ou élaborées sont très communes avec ce genre, c’est pourquoi il fait appel à l’intellect. Les lignes dramatiques sont parsemées de rebondissements fréquents, de surprises et de fins souvent non résolues.

Par contraste avec le genre du Suspense, le sous-genre psychologique a un rythme encore plus lent car il consacre beaucoup de ses pages à solliciter lecteurs et lectrices à fournir un effort intellectuel. Le ton est souvent froid, nerveux, dérangeant, troublant, morose, inquiétant et joue énormément du pressentiment comme pour mettre à mal le raisonnement sur lequel il se fonde néanmoins.

Le suspense psychologique est troublant non pas parce qu’il crée une distance avec le récit faisant croire que le récit n’est qu’un prétexte pour expliciter des comportements mais bien parce qu’il immerge le lecteur dans une histoire qui le fait douter de sa propre perception de la réalité.

Le Thriller

Le thriller se concentre sur l’action et le danger. Le protagoniste est en danger (et en est conscient) dès le début de l’histoire. Typiquement, le Thriller implique un rythme plus rapide et une course contre la montre pour le protagoniste qui doit découvrir le méchant de l’histoire, résoudre le crime, et sauver la victime avant qu’il ne soit trop tard.

Votre soutien à Scenar Mag est indispensable. Vous nous dites que vous nous appréciez et Merci pour cela. Pensez aussi de temps en temps à faire un don car bien que notre credo est que la connaissance se donne, Scenar Mag est face à des coûts. Ne restez pas indifférents à cet effort de partage de connaissances. Aidez-vous en nous aidant. Merci

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

Cet article vous a déplu ?

Dites-nous pourquoi ou partagez votre point de vue sur le forum. Merci

Le forum vous est ouvert pour toutes discussions à propos de cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :