CINQ ARCHÉTYPES MACHIAVÉLIQUES

5
(1)

Les méchants de l’histoire ont une personnalité, des idéaux, des sentiments et leurs propres contradictions avec lesquelles ils sont en conflit. Ils défieront le personnage principal, feront trembler votre lectrice et votre lecteur et ajouteront de la profondeur à votre récit.

Osons nous l’avouer : les méchants fascinent.

Commencer est toujours difficile. Alors facilitons-nous la tâche en travaillant d’abord sur des archétypes (qui ne sont pas des stéréotypes).

L’archétype est un moyen pour dessiner les contours d’une personnalité. C’est une base de travail surtout lorsqu’on cherche à imaginer un personnage redoutable, crédible et.. unique.

Les méchants de l’histoire sont immédiatement reconnaissables. On ne peut pas vraiment dire qu’il y en ait deux semblables ; ce qui est certain néanmoins, c’est qu’ils résonnent au niveau inconscient de nos esprits.

L’archétype est un élément important de la caractérisation de cette force antagoniste, mais il ne remplace pas le développement du personnage. A moins d’être étoffés en tant qu’individus, les archétypes restent sans âme.

L’individu tout-puissant

archétypesCet archétype est en recherche constante de pouvoir. Son objet est d’étendre sans cesse son empire. Ce modèle est basé sur la planification à long terme. Il prévoit les choses des années et des décennies à l’avance, et garde toujours une vue d’ensemble à l’esprit.

Il est extrêmement intelligent, et ses décisions sont rapides et impitoyables. Il fait en sorte que les autres soutiennent ses objectifs. Pour garder ses subordonnés dans le rang, il utilise la carotte et le bâton, un mélange d’incitations et de menaces.

Il n’a aucun scrupule à manipuler les autres et sait comment détourner leurs nobles idéaux et leurs convictions religieuses au profit du mal. Parfois, il est le cerveau de plusieurs autres méchants.
Soit il vient d’une position humble et désespérée (peut-être était-il un orphelin maltraité ou le fils illégitime d’un monarque) et a comploté pour atteindre le sommet de la hiérarchie ou bien il était un héros désintéressé qui a courageusement mené le peuple dans la lutte contre l’oppression jusqu’à ce que le combat soit gagné.. et son nouveau pouvoir l’a corrompu.

Sa seule peur est de perdre le contrôle. Sa faiblesse est une méfiance chronique. Et lorsqu’il se sent trahi, sa vengeance est sans compassion.

Le comploteur

L’esprit de parti de celui ou celle qui mène des menées secrètes contre autrui est la marque de fabrique de cet archétype. Il existe toujours une proximité entre le comploteur et sa cible : un membre de la famille, un collègue, voire même l’ami.

archétypes

Ce personnage ne représente pas le véritable antagonisme. L’intrigant participe à la cabale organisée par quelque chose de plus puissant dont il n’est qu’un rouage qui se révèle assez tardivement dans le récit.

Tout comme l’individu tout-puissant, le comploteur planifie les choses sur le long-terme. Son esprit calculateur n’hésite pas à forger des amitiés si celles-ci peuvent l’aider dans ses desseins. Un personnage désespéré peut succomber à l’attrait du comploteur et il lui sera alors très difficile de desserrer l’étreinte de celui-ci.

Si vous avez besoin d’un personnage ambitieux dans votre récit, alors l’archétype du comploteur sera un bon candidat. Il sait ce qu’il veut et comment l’obtenir. La révélation soudaine de sa véritable nature est un rebondissement qui bouleverse autant le héros ou l’héroïne que la lectrice et le lecteur. Ce qui est intéressant avec ce type de personnage, c’est qu’il craint ne pas être à la hauteur de ses ambitions.
Lorsqu’il agit contre le personnage principal, il ne cherche pas à blesser celui-ci. Ce qui n’en fait pas un véritable antagoniste, plutôt quelqu’un qui n’a pas trouvé d’autre moyen pour satisfaire un intérêt personnel.

Cet égoïsme l’aveugle et sera l’instrument de sa perte. Car l’ambition est souvent utilisée par d’autres plus puissants qui la mettent à profit pour parvenir à leurs propres fins.

Le personnage déterminé

archétypesC’est une détermination singulière qui anime cet archétype. Ce personnage possède une aptitude : il peut être un professeur, un inventeur ou un hacker.. et cherche lui-même à se dépasser. Son obsession n’en fait pas un personnage déséquilibré ; bien au contraire, il ne se contente simplement pas de ce qu’il possède. Il veut plus mais non en termes de pouvoir ou de puissance, mais pour asseoir son existence, donner un sens à sa vie en cherchant des réponses qu’il n’obtiendra jamais.

Ce qui en fait un méchant est cette volonté destructrice qui ne s’embarrasse pas d’autrui. A vouloir prouver au monde qu’on existe, on s’en exclut soi-même. C’est un être paradoxal car dans cette volonté d’être reconnu, on disparaît du regard d’autrui. En un mot, on n’intéresse pas ou plus.

Un tel archétype peut être utile dans le sens où il est prêt à faire des sacrifices pour parvenir à ses fins. Ce qui contraste avec le héros ou l’héroïne qui font, eux aussi, des sacrifices en regard de leur propre statut d’héroïne ou de héros.

C’est une lutte entre deux sacrifices : l’acte héroïque et désintéressé d’une part & le gain d’un devenir en cédant ce que nous sommes. Un héros et cet archétype ont la même finalité mais leurs motivations sont non seulement différentes mais opposées.

C’est une question de moyens : on veut le même résultat (incertain jusqu’au dernier moment) mais par des moyens différents. Pour l’un, prendre une décision sera une véritable déchirure alors que pour l’autre, elle est dans l’ordre des choses (du moins telles qu’il les voie). On peut sans coup férir faire de cet archétype un être sans scrupule.

S’il y a une locution qui va bien à cet archétype, ce serait Pour les besoins de la cause. Chose que ne sauraient admette sans grandes difficultés le héros ou l’héroïne.

Sa faiblesse serait cette détermination elle-même qui, par le manque d’humilité qu’elle lui procure, le fragilise car la rigidité est, par nature, cassante.

La mère possessive

archétypesC’est une forme de domination. Le mensonge est souvent un moyen pour cet archétype d’asseoir son ascendant sur autrui. C’est une autorité qui n’est pas justifiée.

Le trait à retenir néanmoins, c’est que cet archétype pardonne à ceux qu’il domine leurs déviances les plus horribles : figurons-nous une mère et son fils. Le fils est un être mauvais, la mère le protégera bien qu’elle sait les actes terribles commis par son fils. En retour, elle attend de celui-ci qu’il ne se dresse pas contre elle.

Mais la protection offerte peut être pesante et c’est ainsi que l’archétype de la mère possessive connaît sa chute lorsque ceux qu’elle domine décident de s’affranchir de cette tutelle qui, cependant, leur apportait une sécurité.

Le fanatique

archétypesMircea Eliade a conçu le concept de L’homme religieux pour qui un acte ou un lieu peuvent être sacrés. Le fanatisme est une amplification d’une croyance religieuse. Elle justifie chez l’individu empreint de fanatisme l’accomplissement d’une volonté de convaincre ou convertir et de détruire la résistance.

Ses croyances sont sincères, c’est ce qui le rend dangereux. Un capitaine d’industrie peut se croire possédé par un esprit et il met sa puissance sur autrui au service de cet esprit.

Le fanatique défend une volonté qu’il croit divine. Armé d’une telle conviction, il sait pourtant qu’il est un être faible et souvent il se protège au moyen de lieux où il se sait inaccessible ou bien par des adeptes qui peuvent parfois remettre en cause leur propre investissement dans le fanatique.

Il peut être intéressant d’opposer la foi devenue folie au tourment ressenti par le fanatique. Cet archétype devrait être déformé de telle sorte que l’humain qui réside encore en lui puisse ressortir selon les circonstances. Tout archétype peut être nuancé par ses propres contradictions.

Ce qui est troublant avec un tel personnage est que ses actions peuvent être bonnes car cela fait partie de son système de croyances. Ce qui se joue ici est une opposition entre deux ordres moraux aux attributs autant positifs que négatifs.

Vous appréciez Scenar Mag? Merci de penser à un don de temps en temps afin de maintenir en vie ce blog conçu pour vous.

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile

Average rating 5 / 5. Vote count: 1

No votes so far! Be the first to rate this post.

Cet article vous a déplu ?

Dites-nous pourquoi ou partagez votre point de vue sur le forum. Merci

Le forum vous est ouvert pour toutes discussions à propos de cet article

Laissez un commentaire ou Ouvrez un sujet dans le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :