LA PRISE DE DÉCISION

5
(1)

Les actes ont tendance à commencer de manière peu structurée, puis à se resserrer progressivement, forçant le personnage à prendre une décision. Lorsque nous atteignons le point culminant de l’acte, nous avons le sentiment que toute action s’arrêterait et que le récit se terminerait si le personnage ne prenait pas la décision qui fait avancer l’histoire.

La prise de décision paraît donc essentielle dans la dynamique du récit. La structure est construite de manière à amener ce moment de la décision ce qui implique qu’elle en est dépendante. Cette articulation claire et nette peut être considérée comme un espace de décision, un moment vide de toute distraction en dehors de la décision.

C’est comme dans la vie. Il y a des occasions qu’il ne faut pas laisser échapper. Seulement elles réclament de s’y engager, c’est-à-dire de prendre la décision, de franchir le seuil. On propose à un personnage un emploi à l’étranger, ce peut être une opportunité pour son avenir ; néanmoins c’est un monde tout nouveau, inconnu et cela signifie aussi qu’il doit se séparer de sa vie d’avant, rassurante au sein du foyer familial.
Nous comprenons le risque encouru mais nous savons aussi que si le personnage ne prend pas l’initiative de cette aventure qu’on lui propose, son récit se termine maintenant. Cette proposition faite à un personnage est annoncée par ce que Joseph Campbell dans l’étude des mythes appelait un héraut, un messager des dieux. On peut le considérer comme le porteur de la bonne nouvelle même si le héros ou l’héroïne ne la perçoivent pas ainsi.

C’est une étape importante dans leur vie, une prise de conscience douloureuse mais nécessaire. Et si le regard se tourne vers le passé, tout imprégné de regret qu’il peut être (en effet, héroïne & héros ne sont pas nécessairement sur une mauvaise pente), il n’en demeure pas moins qu’ils sentent confusément le besoin de ce changement.

Tout est décision

Si nous y regardons de plus près, nous apprenons que ce qui nous définit est fait de décisions : les personnes que nous apprécions, les choses que nous aimons faire ont été des décisions même si nous ne les avons pas vécues ainsi.
Certes, ce sont des tendances mais rarement nous prenons le temps d’en peser les conséquences, d’en mesurer les avantages et les inconvénients, en quelque sorte nous prenons la décision d’être ce que nous sommes. Et nous pouvons aussi prendre la décision (ou plutôt le courage) de tenter d’être différents.

Un récit nous conte l’histoire d’un personnage qui se révèle progressivement à lui-même. S’il n’avait pas pris cette décision à la fin de l’acte Un, jamais il n’aurait pu comprendre que c’était une erreur.
Frank Galvin dans Le Verdict prend la décision, contre l’opinion de tous (y compris de son mentor, et héraut selon Joseph Campbell, Mickey, qui le pousse à se saisir de l’affaire pour sortir de sa mauvaise passe) de défendre cette jeune femme dans le coma. Seulement, Frank n’est plus l’avocat qu’il a été ; face à lui, il y a un cabinet d’avocats redoutables mais Frank use encore de ses vieilles habitudes dont il ne s’est pas départi car il n’a pas encore découvert ses vérités : conter une telle histoire, c’est graver des vérités universelles.

Une destinée n’est donc pas déjà écrite. Elle se constitue de décisions qui sont souvent des illusions mais si ces décisions n’étaient pas prises, nous ne pourrions jamais atteindre à nos vérités. Et ce ne sera pas un chemin facile à suivre.

Pour que nous restions à vos côtés, votre soutien nous est indispensable. Faites un don de quelques euros. Merci

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile

Average rating 5 / 5. Vote count: 1

No votes so far! Be the first to rate this post.

Cet article vous a déplu ?

Dites-nous pourquoi ou partagez votre point de vue sur le forum. Merci

Le forum vous est ouvert pour toutes discussions à propos de cet article

Laissez un commentaire ou Ouvrez un sujet dans le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :