FINIR SON SYNOPSIS

0
(0)

On peut dénombrer au moins cinq raisons pour lesquelles un auteur ne finira pas son scénario.

  • L’enthousiasme s’essouffle. Surtout lorsqu’on aborde l’acte Deux, l’acte le plus difficile à écrire.
    Sur ce sujet :
    LA GALERE DU SECOND ACTE
  • L’auteur ne sait plus comment orienter son histoire. Il a changé tellement de fois de direction qu’il en a épuisé tout son allant.
  • L’auteur perd confiance non pas dans sa capacité à écrire mais à écrire bien.
  • L’auteur a remisé son scénario au fond d’un tiroir souhaitant se donner du temps pour la réflexion mais ne reprend jamais le projet.
  • L’auteur n’a plus le temps d’écrire.
La perte d’enthousiasme

Pour garder son enthousiasme intact, la solution consiste avant le processus d’écriture proprement dit de planifier son histoire.
Ceci inclut la recherche documentaire sur votre sujet.

Lorsque vous avez établi un synopsis (même grossier), vous savez où vous allez. Il y aura certes des moments de blocage mais le travail préalable de recherche et de planification du scénario devrait vous permettre assez rapidement de contourner ce blocage.

Le problème le plus évident lorsqu’on ne planifie pas son scénario se situe probablement lorsqu’il s’agit d’imaginer comment passer d’une scène à l’autre. Quelle scène devrait suivre logiquement celle que vous venez d’écrire ?
Si vous savez où vous allez, la réponse ne devrait pas tarder.

Ecrire un synopsis permet aussi de s’assurer que l’on respecte bien son thème et que l’on ne se perd pas dans des ornières narratives sans rapport avec ce que l’histoire a à dire.

Vous êtes perdu

Vous ne cessez de changer d’idée. Vous partez dans une direction, vous aboutissez à une impasse. Vous repartez dans une autre direction qui finit elle aussi en impasse.
Le problème vient probablement du fait que vous n’avez pas suffisamment testé votre idée. Toutes les idées ne sont pas capables d’être exploitées sous des atours dramatiques. Certaines se prêtent mieux au jeu que d’autres.

La solution découle directement du synopsis.
Nous vous conseillons la lecture de notre série d’articles sur
ECRIVEZ VOTRE ROMAN ETAPE PAR ETAPE
dont les conseils s’appliquent tout aussi bien sinon mieux à l’écriture de scénarios.

L’idée est qu’au fur et à mesure que vous élaborez votre histoire d’abord dans votre imaginaire et puis si vous suivez la méthode de Melanie Anne Phillips, vous pouvez rectifier et compléter votre synopsis. En fait, vous gardez le contrôle sur votre synopsis.

Encore une fois, si vous savez où vous allez, vous n’épuiserez pas votre muse et emmènerez votre histoire vers ce que vous avez à dire.
Après tout, une histoire est bien cela : un message à faire passer. Autant alors employer les bons arguments et si vous connaissez déjà quels sont ces bons arguments, vous irez droit au but.

La perte de confiance

On n’écrit jamais aussi bien que lorsqu’on se sent confiant et bien dans sa tête. Mais cela aide aussi de savoir que vous pouvez finir votre scénario car lorsque vous rencontrez un problème, puisque vous êtes persuadé que vous pouvez aller jusqu’au bout de votre projet, il est bien plus simple de trouver la solution puisqu’il y en a forcément une car vous savez que vous allez finir votre histoire.

Le manque d’inspiration devient ainsi une illusion dans laquelle tombe les débutants. Alors que ce ne devrait être qu’un processus de résolution de problème comme un autre.
Pour ne pas perdre votre confiance dans votre capacité à bien écrire, la solution passe encore une fois par le synopsis. Planifier ainsi votre histoire (un synopsis n’est pas un roman, c’est une suite d’événements même grossière), vous pourrez concevoir les développements (c’est-à-dire les scènes) des moments que vous aurez notés dans le synopsis.

Votre projet est mis de côté

et le reprendre vous pèse. Avec le recul, ce que vous avez écrit vous apparaît comme un babillage futile et vous ne savez même plus à quel moment vous vous étiez arrêté. En d’autres mots, vous n’avez pas envie de vous y remettre.
Et puis, vous vous êtes aussi peut-être attelé à d’autres projets…

La solution ne consiste pas à vous faire violence, ce serait vain car vous n’avez plus l’enthousiasme du début. Par contre, vous avez certainement dû prendre des notes, écrire sur vos personnages pour avoir un peu plus qu’une pâte informe et aussi pour pénétrer intimement en eux.
Ce sont ces notes que vous devriez reprendre. Leur lecture devrait vous donner l’envie de continuer le processus d’écriture de votre projet.

Le manque de temps

Le manque de temps s’avère probablement être une excuse pour ne pas écrire. Ecrire est d’abord une résolution, une détermination à écrire. Ensuite, cela devient une habitude.

Ecrire, ce n’est pas se mettre à écrire lorsqu’on a le temps. C’est un choix volontaire qui doit être régulier. On n’apprend pas à écrire comme on apprend un hobby.
C’est une activité à laquelle vous devez donner une priorité et surtout que vous devez pratiquer sur une base régulière.

Par ailleurs, vous pouvez travailler votre projet à d’autres moments. Toutes les fois où vous pouvez réfléchir à celui-ci, seulement réfléchir sans écrire quoi que ce soit. Ce temps de réflexion fait partie du processus de création.
Ainsi, lorsque vous vous mettrez à écrire, vous aurez quelque chose à écrire et cela, de manière productive.

100 % de vos dons vont au fonctionnement de Scenar Mag. Nous ne souhaitons pas polluer votre lecture par des publicités sans usage. Seulement, Scenar Mag a un coût et cela depuis 2014 où notre volonté infaillible est de vous aider dans tous vos projets d’écriture.
Vous nous dites que nous vous sommes utiles et nous vous remercions vraiment pour cela. Alors, soyez généreux. Aidez-nous à vous aider par vos dons. Merci

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

Cet article vous a déplu ?

Dites-nous pourquoi ou partagez votre point de vue sur le forum. Merci

Le forum vous est ouvert pour toutes discussions à propos de cet article

Laissez un commentaire ou Ouvrez un sujet dans le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :