DU BON USAGE DE L’INTRIGUE SECONDAIRE

0
(0)

Lorsque le protagoniste est clairement inscrit dans l’esprit du lecteur, il est aisé de s’investir en lui. Nous suivons alors son arc dramatique passionnément. Si un autre personnage partage l’aventure du personnage principal avec trop de présence, cela rend confus l’attention que nous devrions porter essentiellement au personnage principal.

Nous perdons de vue le personnage le plus significatif de l’histoire. C’est un risque car le lecteur éprouvera alors des difficultés à se figurer de quoi parle exactement votre histoire.
Une fiction est un peu comme un puzzle dont vous devez assembler les morceaux pour appréhender l’image complète. Un morceau mal placé et le tout n’a plus de sens.
C’est le problème qui peut survenir si une intrigue secondaire vient perturber l’ordonnancement naturel de l’histoire. Comprenons-nous bien. Ce système narratif fonctionne très bien dans les séries qui possèdent une intrigue principale qui s’étend sur toute la saison (ou deux intrigues principales qui s’articulent à la mi-saison) et dont chaque épisode met en place une intrigue secondaire qui n’a généralement que peu de rapport avec l’intrigue principale.

Des intrigues secondaires liées au thème principal

Par contre, dans une histoire destinée à un court ou long métrage, nous n’avons généralement pas le temps de présenter des intrigues secondaires qui explorent des thèmes différents de celui de l’intrigue principal.

Imaginons qu’une fiction se décompose en quatre parties :

  1. Une intrigue principale
  2. Une intrigue secondaire
  3. Des personnages
  4. Une arène

L’intrigue principale décrit l’arc dramatique que suit votre protagoniste. C’est à la fois un mouvement externe qui illustre le processus de résolution de son problème externe (sa mission dans l’histoire) et un mouvement interne qui est alimenté par le processus de résolution de la faille dans sa personnalité.

L’intrigue principale est donc directement alimentée par le personnage principal. Mais il n’est pas la seule source qui transfert sa propre énergie dans l’intrigue principale : l’intrigue secondaire et l’arène (l’environnement, le contexte dans lesquels s’inscrit l’histoire) viennent eux aussi influencer l’intrigue principale.

Considérons Secrets et Mensonges de Mike Leigh (1996)

Intrigue principale :
À Londres, Hortense, jeune femme noire de vingt-sept ans dont la mère adoptive vient de décéder, part à la recherche de sa mère biologique.

intrigue secondaire :
Maurice et Monica essaie d’avoir un enfant depuis des années et cela a détruit leur relation.

Les personnages :
Cynthia est blanche, Hortense est noire. Elles vivent toutes deux dans des mondes différents : Cynthia est ouvrière, Hortense est optométriste.

Hortense a eu une enfance assez privilégiée, a été correctement éduquée et son futur est prometteur.
Cynthia travaille dans une usine de cartons, a des relations difficiles avec son frère Maurice et sa femme (qui ne veut même pas que Cynthia rentre chez elle, elle détonnerait semble-t-on nous dire) et a aussi des problèmes filiaux avec son autre fille (qui est blanche) et qui vit encore chez Cynthia.

Maurice a des difficultés à la fois avec Cynthia et Monica, sa femme. Mais ni Cynthia, ni Monica ne veulent faire d’effort pour enterrer la hache de guerre.
Cynthia en veut à Monica parce qu’avant son arrivée, elle et Maurice était proche. Quant à Monica, elle est dévorée par la jalousie parce que Cynthia a eu deux enfants (et Monica désespère d’en avoir) et elle a détruit toutes relations avec eux, abandonnant la première (Hortense) et ayant atteint un état d’incommunicabilité totale avec sa seconde fille.

L’arène :
L’atmosphère de cette histoire doit beaucoup aux contradictions ou au contraste entre les valeurs (Noir et Blanc, Amour et Haine, Riche et Pauvre, Dépendance et Indépendance…)

Vous constaterez que l’intrigue secondaire est bien plus qu’un écho de l’intrigue principale. Elle en soutient le thème sur les difficultés relationnelles qui peuvent se produire au sein d’une famille.
S’il n’y avait pas eu cette intrigue secondaire centrée sur la jalousie de Monica et le ressentiment de Cynthia, toute l’histoire aurait eu moins de relief.

L’intrigue secondaire permet non seulement d’ajouter de la profondeur aux personnages mais elle permet aussi d’expliciter l’intrigue principale, de lui apporter de l’eau à son moulin.

En conclusion, l’intrigue secondaire doit illuminer l’intrigue principale soit en la renforçant directement par l’ajout d’éléments qui permettent de mieux la comprendre, soit par comparaison en jouant sur les contradictions comme une sorte d’antithèse.

Cet article est une réécriture de
L’INTRIGUE PRINCIPALE & L’INTRIGUE SECONDAIRE
dont nous vous conseillons aussi la lecture.

Le blogueur mendiant a besoin de vos dons. Quelques euros suffisent pour nous permettre de continuer à partager avec vous nos connaissances pour vous aider dans tous vos projets d’écriture.
Vous nous dites que vous appréciez Scenar Mag et nous vous en remercions. Alors, s’il vous plaît, quelques euros suffisent pour nous aider à assumer le coût du site. Merci

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

Cet article vous a déplu ?

Dites-nous pourquoi ou partagez votre point de vue sur le forum. Merci

Le forum vous est ouvert pour toutes discussions à propos de cet article

Laissez un commentaire ou Ouvrez un sujet dans le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :