SYD FIELD & HENRY JAMES : LE PERSONNAGE

0
(0)

Tous les auteurs se sont battus avec la création de leurs personnages. Henry James dans son essai The Art of Fiction écrit :
What is character but the determination of incident? And what is incident but the illumination of character?
Qu’est-ce qu’un personnage sauf la détermination d’un incident ? Et qu’est-ce qu’un incident sauf l’illumination d’un personnage ?

Le mot à retenir ici est incident. C’est ce que sont les histoires : un incident majeur qui incitera un personnage à agir et à réagir à celui-ci. C’est à cette source que puise toute l’action et tous les personnages. Cet incident est la raison principale de l’activité au sein de votre histoire. Cet événement que décrit l’incident (même si l’incident est un événement en lui-même) fournira l’énergie nécessaire au mouvement qui anime votre histoire jusqu’à sa fin.
Frodon qui décide d’assumer d’être le porteur de l’anneau, Lester Burnham lorsqu’il rencontre pour la première fois Angela (American Beauty) ou lorsque Jake Gittes est confronté à la véritable Madame Mulwray (Chinatown) sont ce type d’événements qui engage l’histoire et sert sa cause.

Ce qu’il faut retenir de cet événement particulier est quoi que l’issue puisse être, il impacte toujours significativement le personnage qui est au cœur de l’événement. Les événements qui se produisent au cours du récit sont destinés à révéler la véritable nature des personnages, leur véritable identité. Ainsi, par le processus de compassion qui s’établit devant cette mise à nu, nous nous identifions aux personnages, une alchimie insoupçonnée met en œuvre un lien qui autorise la reconnaissance et la compréhension.

C’est en ce sens que Henry James écrit que l’événement illumine le personnage. L’événement permet d’éclairer cette part de cet inconnu que nous apprenons à connaître à travers les événements. Ces incidents nous permettent d’appréhender l’essence même du personnage.
La réponse spécifique qu’apporte un personnage à un événement, comment il agit et réagit, ce qu’il fait et dit sont les informations qui révèlent le personnage. Cette révélation est primordiale car elle permet de juger le personnage, de partager des émotions et des sentiments avec lui.

Thelma et Louise de Callie Khouri illustre bien ce processus. Thelma et Louise est l’histoire de deux femmes qui ont tué un homme et qui tente d’échapper à la justice. Rattrapées au Grand Canyon, elles préfèrent se donner la mort plutôt que de finir en prison.
Thelma et Louise sont deux personnes différentes, individuelles qui ont le même objectif dramatique : fuir vers Mexico. Leurs traits de caractère différents se répondent mutuellement et elles partagent tout : leur vie aussi bien que leur mort.
Tout au long de ce roadmovie, nous apprenons à les connaître, à les aimer et à souhaiter que les choses soient différentes.

Pour Henry James, les éléments qui déterminent l’incident se trouvent à l’intérieur du personnage puisque ce qui permettra de définir la véritable nature de celui-ci est le jeu de réactions du personnage face à cet incident.
L’auteur connaît les valeurs et les motivations, les points forts et les faiblesses de son personnage. Il sait comment il doit réagir face aux événements qu’il place sur son chemin.
Ce qui importe alors est de créer l’événement en adéquation avec le comportement du personnage afin que celui-ci puisse se révéler. Les événements doivent être dans la logique du personnage sinon ils sont inutiles.

Dans Thelma et Louise, l’incident déclencheur de la cavale intervient au début de l’acte Un. Thelma et Louise décident de passer le week-end à la montagne. Elles s’arrêtent dans un bar où elles rencontrent Harlan qui manifestement à des vues sur Thelma sans que celle-ci en soit consciente.
Un peu plus tard, il essaie de la violer sur le parking. Il devient violent jusqu’au moment où Louise intervient et le menace avec le révolver de Thelma. Devant la vulgarité et l’aggressivité de l’homme, Louise le tue (nous apprendrons plus tard que Louise avait déjà connu un viol il y a longtemps dans le Texas).
Cet événement prépare le premier nœud dramatique. Il est l’incident déclencheur qui oriente la suite de l’histoire, c’est-à-dire le récit de leur fuite vers Mexico.

Deux personnages attachants qui ne se départiront pas de leur amitié, même dans la mort.
Deux personnages attachants qui ne se départiront pas de leur amitié, même dans la mort.

L’événement est donc dicté par quelque chose qui se trouve dans l’intimité du personnage. Concernant Louise, comme nous l’avons mentionné, nous apprendrons qu’elle a été violée dans le Texas mais que le procès s’est retourné contre elle, n’obtenant ni satisfaction, ni vengeance, ni justice. Elle fut même considérée par beaucoup comme ayant cherché son viol.
C’est ainsi qu’elle décida de ne plus jamais remettre les pieds dans le Texas ce qui conduira en fin de compte à sa mort. Notez ici la symétrie du passé de Louise avec le présent de Thelma et comment le temps est absorbé dans l’histoire.

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

Cet article vous a déplu ?

Dites-nous pourquoi ou partagez votre point de vue sur le forum. Merci

Le forum vous est ouvert pour toutes discussions à propos de cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.