Archives par mot-clé : Séquence

QUAND DÉBUTER L’HISTOIRE ?

Distribuer les informations, c’est savoir quand les donner au lecteur. On a souvent peur que si l’on montre trop  de tempérance dans notre approche, le lecteur risque de ne pas vraiment comprendre ce qu’il se passe.

Il a certes besoin de quelques informations mais il ne faut pas céder à la tentation de trop lui en dire dès le début. Le premier acte n’est pas un fourre-tout d’informations. Plus vous lui en donnerez, plus vous le distrairez de ce qui l’intéresse vraiment. C’est-à-dire d’observer comment un personnage réagit à sa situation actuelle qui est souvent assez difficile.
Continuer la lecture de QUAND DÉBUTER L’HISTOIRE ?

SÉQUENCE : ACCROCHE.. ACCROCHE !

Le lecteur est un être malicieux qui ne se laissera pas facilement attraper dans les rets de votre histoire. Il va vous falloir le ferrer si vous voulez le plonger dans vos eaux fictionnelles.
N’espérez pas que l’attrait seul de votre histoire suffira à retenir votre lecteur ou bien à lui faire passer le cap des dix premières pages de votre scénario.

Mais comment accroche-t-on un lecteur ? En piquant sa curiosité. Mais comment pique-t-on sa curiosité ? Il faut faire en sorte qu’il se pose une question. Une accroche n’est rien d’autre qu’une question. D’abord, une question d’ordre général : Mais que va-t-il se passer maintenant ? Mais le lecteur ne se pose pas cette question en ces exacts termes.
Continuer la lecture de SÉQUENCE : ACCROCHE.. ACCROCHE !

FAIRE UN PLAN EN 8 SÉQUENCES

Faire un plan permet de développer de nombreuses idées, force à faire de meilleurs choix dans ses scènes et c’est aussi un guide lorsque commencera vraiment le travail d’écriture.
Le principe du plan est qu’il demande moins d’heures d’écriture. Parce qu’en fait, il laisse la place libre lorsque l’écriture du scénario se mettra en branle.

Un plan pratique a simplement besoin que soit couché sur le papier les points majeurs d’une histoire afin qu’ils servent de guide. Et il n’est pas quelque chose de figé. Il s’adaptera au fur et à mesure que l’histoire prendra de la consistance.
Continuer la lecture de FAIRE UN PLAN EN 8 SÉQUENCES

DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (97)

Avec Dramatica, il faut que l’auteur comprenne l’infrastructure de son œuvre. Tout ne peut être un jeu d’apparences. Et la superstructure sera plus facile à mettre en place si l’on décèle la magie qui se cache sous les choses.

Evidemment, Dramatica ne parle pas de magie. Pour la théorie, il s’agirait plutôt de mécanismes secrets. Ce sont des arcanes que seul l’auteur perçoit. Son lecteur aura une expérience bien plus immédiate de l’histoire qu’il raconte.
Continuer la lecture de DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (97)

DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (95)

Continuons le chapitre 18 de la théorie narrative Dramatica sur la progression de l’intrigue.

Pour ceux qui se sentent un peu confus depuis que la théorie emploie les termes d’actes, de séquences  et de scènes, comprenez que Dramatica pense la fiction comme quatre lignes dramatiques.
Ces lignes dramatiques ont une structure que Dramatica représente par la charte graphique des Classes, Types, Variations de type et Élément de caractérisation.

Sommaire de tous les articles :
DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE
Continuer la lecture de DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (95)