Archives par mot-clé : Séquence

DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (66)

Nous avons commencé dans l’article précédent la traduction annotée du chapitre 18 : La progression de l’intrigue de la théorie narrative Dramatica.
Le sommaire se trouve ici :
DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE 

Continuons l’approche des appréciations progressives.
Continuer la lecture de DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (66)

LE CONFLIT EST DRAMATIQUE & RÉCIPROQUEMENT

L’humanité n’a de cesse de se raconter des histoires. D’abord orales, elles furent tissées par la magie des mots en un tissu culturel et mythologique. Aristote et Shakespeare ont affiné l’art de raconter et l’ont codifié en comédies et tragédies.

Les histoires devinrent plus engageantes sous une forme connue comme dramatique. Cette forme particulière peut être comprise comme deux opposants qui luttent pour un but commun et glorieux : la victoire.
Continuer la lecture de LE CONFLIT EST DRAMATIQUE & RÉCIPROQUEMENT

ÉCRIRE UN SCÉNARIO : LES FONDAMENTAUX (21)

Une histoire et à fortiori un scénario, c’est une succession de scènes. Parmi celles-ci, d’un point de vue structurel, il y a des étapes incontournables : le monde ordinaire du héros, l’incident déclencheur, le passage dans l’acte Deux, le point médian, le passage dans l’acte Trois et le dénouement.

L’intrigue, l’espace de l’acte Deux, est la durée la plus longue du scénario. Ce qui implique que le lecteur peut laisser vagabonder sa pensée si rien n’est fait pour la maintenir concentrée sur l’histoire.
Nous avons vu que l’acte Deux contient approximativement en son centre un point médian (ce point peut s’étendre sur plusieurs pages, nous ne sommes pas non plus dans un modèle géométrique).
Continuer la lecture de ÉCRIRE UN SCÉNARIO : LES FONDAMENTAUX (21)

ÉCRIRE UN SCÉNARIO : LES FONDAMENTAUX (9)

Maintenant que vous avez défini le monde ordinaire de votre héros (qui décrit bien souvent l’univers de votre histoire), il faut maintenant visualiser ce statut quo dans lequel le protagoniste est en quelque sorte englué.

Pourquoi faut-il visualiser ? Parce qu’un scénario consiste à montrer les choses. Dans un roman, on décrit comme de pénétrer la tête de ses personnages et décrire ce qui s’y passe.
Un scénario ne se contente pas de cela. Il nous faut montrer par les attitudes, comportements, actions et réactions (y compris les lignes de dialogue des personnages) la traduction en images de ce qui se passe à l’intérieur d’eux.
Continuer la lecture de ÉCRIRE UN SCÉNARIO : LES FONDAMENTAUX (9)