Archives pour l'étiquette Créativité

LE MONDE ORDINAIRE DU HÉROS (LES 10 PREMIÈRES PAGES)

Convainquez-vous que le lecteur est avide d’en savoir autant qu’il peut en assimiler sur le monde ordinaire de votre héros. Lorsqu’il commence à lire l’histoire, le lecteur est avide de connaître les aventures du héros mais plus que tout, il veut en savoir autant que le héros sur le monde au quotidien de celui-ci.

L’auteur doit alors devenir comme une sorte d’expert du monde de son personnages principal.
Continuer la lecture de LE MONDE ORDINAIRE DU HÉROS (LES 10 PREMIÈRES PAGES)

CONSTRUIRE LA LIGNE DRAMATIQUE

Une histoire peut être linéaire, c’est-à-dire qu’elle présente un début, un milieu et une fin. C’est l’ordre habituellement retenu. Parfois, c’est un peu désordonné comme Pulp Fiction ou Memento.

Considérons cependant que l’auteur opte pour un déroulement linéaire de tous les événements. Ces derniers sont généralement liés par une relation de causalité (un événement a lieu parce qu’il est relatif à un événement qui l’a précédé).
Ces faits s’accumulent créant une sérialité qui aboutit à une résolution dramatique. C’est une approche mécaniste des choses.

Toutes les pensées de l’auteur, ses idées, ses mots, les scènes et les dialogues se combinent pour donner au lecteur un tout que l’on nomme une fiction dramatique.
Continuer la lecture de CONSTRUIRE LA LIGNE DRAMATIQUE

PASSION ET RAISON : L’AUTEUR ET SA MUSE

Un processus d’écriture fait appel à la fois à la passion et à la raison. Il commence avec un besoin urgent de créer quelque chose ou bien un désir d’exprimer quelque chose.
Une idée germe dans l’esprit de l’auteur. Et elle doit maintenant trouver son chemin. C’est à ce moment que l’aspect le plus créatif est à l’œuvre.

Réfléchir à son idée est ce qui permet son développement. Cela ouvre des possibilités. On peut alors imaginer un début, un commencement et une fin. D’autres idées feront leur apparition et l’histoire apparaîtra et évoluera progressivement jusqu’à ce qu’elle atteigne une pleine maturation.
Continuer la lecture de PASSION ET RAISON : L’AUTEUR ET SA MUSE

FLUX & REFLUX DE LA TENSION

Chaque scène de l’histoire varie en intensité, c’est-à-dire en tension. C’est le flux et reflux de toute fiction.
Le travail de l’auteur est d’exploiter cette variation de l’intensité tout au long de son histoire.

Les moments les plus intenses et ceux pour lesquels l’auteur souhaite que le lecteur ressente une forte émotion doivent non seulement se produire au bon moment mais ils doivent être aussi considérés comme des éléments dramatiques de son récit (et non comme un simple pathos).
Continuer la lecture de FLUX & REFLUX DE LA TENSION

LA PREMIÈRE IMPRESSION DU PERSONNAGE

La première rencontre d’un personnage avec le lecteur est généralement extérieure. Bien qu’il arrive que l’on est accès immédiatement à sa conscience par la voix off par exemple, c’est bien à partir d’une observation (que ce soit celle de l’auteur, d’un autre personnage ou bien du personnage lui-même) que l’on découvre ce personnage.

Il s’agit donc d’une description à partir de laquelle le lecteur va se former une première impression. Et en matière de fiction, la première impression colle à la peau d’un personnage bien plus solidement que dans la vie réelle.
Quoi qu’il en soit, le lecteur presque naturellement en vient à vouloir connaître plus de ce personnage que vous lui présentez et avec lequel il va passer un peu de temps.
Continuer la lecture de LA PREMIÈRE IMPRESSION DU PERSONNAGE