L’INTRIGUE SELON FORSTER

L’intrigue est l’essentiel d’une histoire et est composée d’événements reliés par un facteur de causalité. Ansen Dibell a écrit qu’une intrigue est construite d’événements significatifs. Les événements sont significatifs lorsqu’ils ont d’importantes conséquences sur le déroulement de l’histoire.
Edward Morgan Forster définit l’intrigue comme une relation de cause à effet entre les événements d’une histoire. Il cite :
« Le roi est mort et la reine est morte »
Ceci est une histoire. Mais :
« Le roi est mort et la reine est morte de chagrin »
est une intrigue.
La reine a succombé à la mort du roi c’est-à-dire que la mort du roi a causé la mort de la reine.

Causalité et intrigue

L’intrigue possède naturellement un lien de causalité. Les événements générés par ce lien créent l’intrigue.

Par exemple, l’événement A : Le Prince est à la recherche de Cendrillon avec la pantoufle de verre (ou de vair selon les débats).
Puis l’événement B : Les sœurs de Cendrillon essaient la pantoufle mais celle-ci ne leur convient pas.
Puis l’événement C : La pantoufle sied parfaitement au petit pied de Cendrillon. Le Prince l’a trouvée.

Parmi ces événements, B peut être omis car il n’est pas la cause de C.
A est la cause de C. Les trois événements successifs forment une histoire, les événements A et C forment une intrigue.

Une histoire organise les événements dans un ordre chronologique. L’intrigue organise les événements selon un rapport de causalité indépendamment de la chronologie des événements.

L’intrigue décrit les événements qui causent un changement dans l’histoire. Ces événements propulsent l’histoire vers l’avant dans une relation de cause à effet. Ils agissent sur l’action, ils ne décrivent pas le voyage intérieur des personnages qui se joue parallèlement à l’action.

La traditionnelle structure en trois actes

Les auteurs emploient généralement la structure en trois actes pour leurs histoires.

Le premier acte est le Setup c’est-à-dire la mise en place du cadre de l’histoire (ou arène), la présentation des personnages…
Le second acte est la Confrontation et le troisième s’occupe de la Résolution.

Les actes sont reliés entre eux par des Nœuds dramatiques (Plot Points). Il y a donc deux nœuds dramatiques : le premier délimite la frontière entre le premier et le second acte et le second marque le passage dans le troisième à la fin de l’acte Deux. C’est ainsi que Syd Field définit la structure en trois actes.

La pyramide de Freytag

Gustav Freytag préconisa le modèle en 5 phases connu sous le nom de Pyramide de Freytag. Cette pyramide découpe un drame en 5 parties basées sur la théorie développée par Aristote.

Freytag subdivise une histoire en 5 actes (ou parties) :

La pyramide de Freytag ou la structure en 5 actes
La pyramide de Freytag ou la structure en 5 actes
L’exposition de la situation

L’exposition introduit tous les personnages principaux de l’histoire. Elle montre leurs relations, leurs buts et motivations et le type de personne que sont ces personnages.

Le plus important dans l’exposition est que le lecteur découvre et apprend à connaître le personnage principal (ou protagoniste).
Ce protagoniste découvre aussi son principal objectif et ce qui est en jeu s’il réussit ou non à atteindre cet objectif.
Cette phase initiale se termine avec l’apparition du conflit.

L’incident déclencheur (Inciting Incident)

Ce nœud dramatique est le moment où le conflit débute. Il se produit à la fin de l’exposition et initie la seconde partie de la pyramide de Freytag.

La Rising Action

Rising Action peut être compris comme un emballement de l’action. Une accumulation d’événements jusqu’au moment du climax (le point médian du récit selon Freytag).

Pour Freytag, le conflit se confond avec la Rising Action. Tous les principaux personnages ont été introduits, leurs allégeances et intentions ont été dans une large mesure clairement définies et ils commencent à s’opposer lors de cette seconde phase.

C’est au cours de ce second acte que le protagoniste commence à se faire une idée précise de son ultime objectif et agit explicitement pour tenter de résoudre son problème. Des obstacles secondaires viennent entraver sa démarche et ce que l’on nous donne à voir est comment le protagoniste parvient à surmonter ces obstacles mineurs.

Conflit

Vers la fin de la Rising Action se produit un désaccord profond, un dissentiment qui mène au climax.

Le climax

Le climax est un point majeur de l’histoire où le protagoniste prend la seule décision qui va décider de l’issue du récit. C’est aussi à ce moment que la véritable identité psychologique du personnage est pleinement révélée.

A ce point, le protagoniste s’est débarrassé des obstacles mineurs placés sur son chemin et il va devoir affronter son véritable adversaire (son antagoniste quel que soit la forme de ce dernier).

Le protagoniste et l’antagoniste ont élaboré chacun leurs plans pour éliminer l’autre. Il se produit alors pour la première fois une confrontation directe entre eux mais personne ne gagne ni ne perd.
Ce qui est important dans le climax est que le combat intérieur du personnage principal (qui en termes d’effet sur le lecteur est assez puissant) l’incite à prendre une décision qui influera sur sa destinée.

Ce n’est pas l’action dans laquelle il est impliqué qui détermine sa décision mais bien la résolution de ses propres conflits intérieurs qui motive cette décision.
Notez que cette décision n’est pas nécessairement une bonne décision. La résolution des conflits intérieurs du personnage principal peut ne pas être complète et mener celui-ci sur une voie erronée qui aggrave sa situation. A ce moment du climax, le protagoniste peut très bien encore se battre avec ses propres faiblesses.

La Falling Action

Freytag décrit cette phase comme la séquence d’événements qui se conclut généralement par un Happy Ending. Le personnage principal résoud tous ses problèmes.
S’il y a une B Story, elle est aussi résolue.

La Falling Action débute avec un méchant qui a la main. Il semble triompher. C’est souvent à ce moment que l’on rencontre le All is Lost pour le protagoniste suivi du Dark Night of the Soul.
L’issue de l’histoire est encore incertaine jusqu’au dénouement.


Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter

Average rating / 5. Vote count:

Nous sommes désolés que cet article ne vous a pas été utile

Aidez-nous à améliorer cet article

error

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de