LE THEME : ARGUMENTATION MORALE (3)

Continuons l’exploration du thème tel que le conçoit John Truby.

Précédents articles :
LE THEME : ARGUMENTATION MORALE (1)
LE THEME : ARGUMENTATION MORALE (2)

Vous avez écrit votre argument moral (votre thème) en une ligne (par exemple, Et si l’homme avait les pouvoirs de Dieu ?). Maintenant, il vous faut exprimer ce thème d’une façon dramatique.
Cela signifie que vous allez décrire ce thème en points de vue opposés et vous attribuerez ces regards contradictoires à votre héros et à son antagoniste.

John Truby recommande trois techniques pour diviser le thème en oppositions thématiques :

1) Donner au héros une décision morale à prendre

Nous vous conseillons de lire ce qui suit pour comprendre ce dont parle John Truby :
JOHN TRUBY : LES 7 ETAPES CLES D’UNE HISTOIRE (1)
JOHN TRUBY : LES 7 ETAPES CLES D’UNE HISTOIRE (2)
JOHN TRUBY : LES 7 ETAPES CLES D’UNE HISTOIRE (3)

Au début de l’histoire, votre personnage principal a un besoin moral puis à la fin de l’histoire, celui-ci fait une découverte sur lui-même (la révélation de soi dont parle Truby, autrrement nommée anagnorisis). Cette découverte est alors suivie d’une décision morale.

C’est ainsi que se dessine la ligne thématique qui comme une onde porteuse contient la leçon morale fondamentale que vous souhaitez exprimer.

La stratégie classique pour dramatiser le développement moral de votre personnage principal au cours de l’histoire est de lui attribuer un défaut majeur dans sa personnalité.

Des actions immorales

Et de montrer comment dans sa volonté farouche de battre son adversaire, il est tiré de lui le pire.
Votre personnage doit se livrer à des actions immorales, en prendre conscience et seulement après cela, devenir meilleur.

Devenir meilleur se concrétise alors par un choix entre deux façons d’agir : votre personnage devra faire un choix moral.
John Truby insiste bien sur ce choix qui ne laisse que deux possibilités quelle que soit la complexité de l’intrigue par ailleurs.

Ces deux options sont les deux actions morales les plus importantes de l’histoire. Elles correspondent en fait aux deux oppositions thématiques les plus importantes que vous avez listées en décrivant votre thème dans ses aspects contradictoires.

Sur ce sujet :
COMMENT CREER DES ARGUMENTS CONTRAIRES

Une révélation personnelle

Cette grande décision intervient généralement après que le personnage ait fait une découverte sur lui-même, celle-ci lui indiquant alors les deux options qui s’offrent à lui.

John Truby conseille de prévoir ce dilemme avant le processus d’écriture du scénario. Il est même préférable de savoir déjà comment se terminera son histoire avant de commencer à l’écrire.

Un  exemple parmi d’autres : Au cours de la guerre de Troie, Achille tue Hector, un des fils de Priam et refuse de rendre le corps à sa famille. Priam se rend alors dans le camp des Grecs et supplie Achille de lui rendre Hector. Achille reviendra alors sur sa décision.

Il faut se souvenir que Achille nourrissait une rancœur tenace contre Hector qui avait tué son compagnon, Patrocle. Achille assouvissait sa vengeance en traînant la dépouille de Hector accrochée à un char.

2) Les personnages sont des variations du thème

Une fois que vous avez déterminé le choix moral que devra faire le personnage principal à la fin de l’histoire, donc les deux options qui vont s’offrir à lui et qui sont diamétralement opposées, vous pouvez en imprégner vos personnages comme autant de variations de votre thème.

Voici ce que propose Truby  :

  1. Définissez le problème moral central à l’histoire en regard de la décision morale retenue et de votre prémisse.
  2. Assurez-vous que les personnages majeurs de votre histoire soient préoccupés par le même problème moral mais sous un angle différent.
  3. Commencez par comparer le héros et l’antagoniste puisque ces deux-là personnifient l’opposition morale et ses deux aspects majeurs.
    Puis comparez le personnage principal aux autres adversaires (certes mineurs mais proposant aussi un argument contraire à celui du héros).
  4. Dans le cours de l’histoire, créez une scène ou plusieurs où chacun de vos personnages importants justifiera son argument moral. Le dialogue a un rôle à jouer dans ce type de scène.

Dans Dance avec les loups de Michael Blake, le problème moral central de l’histoire pour le héros est de comment doit être traité une autre race, une autre culture et de s’y adapter.
Chacun des adversaires et des alliés du personnage principal ont une approche différente sur la question.

3) Les valeurs des personnages sont en conflit

Cette troisième méthode joue davantage sur les relations entre les personnages.

  1. Identifiez un jeu de valeurs pour votre héros et les personnages les plus importants.
    Ces valeurs sont des croyances profondément marquées chez les personnages et qui les déterminent. Elles sont généralement issues des expériences de vie et vous devriez pouvoir les récupérer ou les établir lors de la création des biographies de vos personnages.
  2. Essayez d’attribuer à vos personnages un ensemble de valeurs afin de les approfondir, d’en faire des personnages à trois dimensions. Plus vos personnages seront complexes, plus vous aurez de possibilités de situations. Les valeurs retenues pour vos personnages devront être aussi différentes que possible.
  3. Dans les conflits entre votre héros et ses adversaires, assurez-vous que leurs valeurs respectives entrent en jeu.

Dans La vie est belle de Frank Capra, par exemple, George Bailey et Potter rivalise autour de Bedford Falls.
Quelles sont les valeurs en jeu ?
Bailey : Démocratie, Dignité, Bonté…
Potter :  Argent, Pouvoir, Survie du plus fort…

Vous pourriez bien sûr créer des personnages qui soient des variations du thème et dont les valeurs s’opposent. Lorsqu’ils sont parfaitement identifiés, ces personnages donnent alors une unité même à la plus complexe des histoires.

Vous remarquerez aussi qu’aucune des méthodes n’impose le thème mais que celui-ci est davantage porté par les personnages. Ainsi, vous ne donnez pas dans le sermon ou la propagande.

En conclusion

Il est important pour votre histoire de ne pas avoir seulement des personnages en compétition sur un même objectif, qu’elle ne soit pas seulement basée sur l’intrigue.

Le thème est un moyen dramatique de montrer ce qui est en jeu pour vos personnages et d’atteindre le lecteur sur un plan beaucoup plus émotionnel.

A Scenar Mag , nous avons toujours refusé la publicité. Nous ne voulons pas vous polluer avec des choses qui n’ont rien à voir avec ce que nous voulons vous partager. Car il s’agit bien d’un partage. C’est notre credo. Aidez-nous à maintenir le site par vos dons. C’est le seul moyen pour que nous continuions à vous aider dans tous vos projets d’écriture. Merci

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter

Average rating / 5. Vote count:

Soyez le premier à voter pour cet article

Nous sommes désolés que cet article ne vous a pas été utile

Aidez-nous à améliorer cet article

error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.