Personnage

LE PERSONNAGE SELON JOHN TRUBY – PART 7

Poursuivons notre étude sur la création du personnage en abordant dans cet article l’arc dramatique. Nos reflexions sont basées sur John Truby.

Les épisodes précédents de la création de personnage selon John Truby se trouvent ICI.
Nous avons déjà abordé l’arc dramatique lors d’une série d’article débutant ICI. Voyons maintenant ce qu’en dit John Truby.

L’arc dramatique est une part important du processus d’écriture. Cet arc concerne le développement d’un personnage au cours de l’histoire. Évidemment, plus facile à dire qu’à faire. Voyons ce qu’en pense Truby.

Un personnage de fiction possède une personnalité de fiction.

Cette personnalité particulière le rend unique mais à la fois elle permet de partager des caractéristiques que tout être humain réel possède. Ce sont d’ailleurs ces caractéristiques qui rendent humain donc crédible un personnage de fiction.

Dans une histoire, nous voyons cette personnalité agir dans l’espace et le temps du récit. Nous la voyons se confronter aux autres personnalités présentes dans le récit et nous savons ainsi si sa vie est en harmonie avec le monde de l’histoire et le cas échéant (s’il s’agit de personnages centraux), nous la voyons évoluer au cours du récit.

Une série d’articles qui pourrait vous intéresser :
CREEZ DES PERSONNAGES FORTS ET CREDIBLES

Choisir une personnalité pour un personnage est un travail passionnant. La voir évoluer au cours de l’histoire est pour le lecteur une satisfaction.

Il s’agit en effet de montrer une évolution. Le personnage ne change pas par magie à la fin de votre histoire. Ce personnage n’est pas un bloc monolithique dont il suffit d’exposer une facette différente à la fin de l’histoire.
Il y a une progression sur la durée (nécessairement courte) d’un récit. C’est à l’auteur de prévoir au cours du processus d’invention de son personnage quelle sera l’évolution de la personnalité de celui-ci.

C’est au moment de l’exposition (dès l’acte Un) que vous allez initier cette évolution, la rendre possible pour un personnage. L’incident déclencheur met en branle l’intrigue en dévoilant chez le personnage une faiblesse (qui est donc un besoin ou même un désir en gestation).
Le travail sur la personnalité du personnage consistera alors à combler cette faille.

Identifier la faiblesse du personnage

Encore faut-il que vous ayez identifié celle-ci. Considérons le héros. Vous avez à votre disposition un large choix de possibilités concernant quelle personne il peut être à la fin de l’histoire qu’il n’est pas au début de celle-ci.
Au début, le héros est un être incomplet. Il lui manque quelque chose pour s’accomplir pleinement. Michael Dorsey de Tootsie par exemple doit changer radicalement de point de vue sur les femmes s’il veut gagner l’amour de Julie.

Comprenez bien qu’il ne s’agit pas de corriger quelques défauts. En effet, après avoir compris qui il était vraiment, après avoir été à la rencontre de sa vraie nature, le personnage adoptera désormais (à la fin de l’histoire) un nouveau mode de vie.
Il ne sera définitivement plus le même (et c’est cette certitude qui évite au lecteur de se sentir frustré par votre histoire).

Cette transfiguration du personnage n’est possible que s’il parvient à avoir une véritable compréhension de lui-même. Le personnage apprend des choses sur lui-même au cours de l’intrigue. Il se révèle progressivement à lui-même par les obstacles, épreuves et rencontres.
Dans une histoire, il y a des éléments perturbateurs mais aussi des éléments facilitateurs. La combinaison de ces deux types d’éléments dramatiques autorise alors un personnage à se découvrir dans la durée du récit.

C’est une opération de découverte progressive qui permet au héros d’arpenter son espace du dedans (d’une manière plus intime, plus secrète) afin de devenir ce que sa vraie nature ordonne pour lui.
Cependant, ce voyage intérieur qu’entreprend le héros va bien au-delà d’un simple changement tel que devenir riche ou devenir sobre (respectivement le héros commence l’histoire pauvre ou est affublé d’une addiction pour l’alcool).

Une métamorphose & une confrontation

Ce qui doit changer, ce sont ses croyances, ses valeurs, son point de vue sur le monde. Il devient un être nouveau. Les anciennes croyances, les anciens comportements n’ont plus lieu d’être. Il s’agit véritablement d’une nouvelle naissance et celle-ci ne se fait pas par un Deus Ex Machina.
Le héros va suivre une sorte de parcours initiatique offrant des difficultés à vaincre qui l’autorisera à devenir meilleur et lui donnera la possibilité de voir autrement, de faire autrement en harmonie avec ce qu’il est vraiment, à adopter sincèrement une nouvelle moralité. Considérez cela comme une métamorphose, si vous voulez.

La situation initiale présente un personnage avec un jeu de croyances sur le monde et sur lui-même. Puis le personnage est en charge d’un but à atteindre. Il va alors confronter des croyances et  des valeurs actuelles profondément ancrées à cet objectif.
Cette confrontation placera le personnage dans des situations de crise qui le forceront à mettre en doute ce qu’il croit, à prendre des décisions dont il ne soupçonnait pas qu’il était capable et prendre conscience que ses actes nouveaux le font moralement devenir meilleur.

C’est donc par l’action et l’apprentissage (le personnage apprend de ses erreurs) que son arc dramatique (c’est-à-dire l’évolution de sa personnalité) peut prendre forme.
Quelques exemples d’arcs dramatiques notés par John Truby :

Le passage de l’enfance au monde des adultes

(le coming-to-age des anglo-saxons) est véritablement un voyage initiatique. Le jeune héros (ou héroïne) doivent se départir des valeurs et des illusions de l’enfance.
Le Sixième sens, Good will Hunting ou Forrest Gump montrent un tel arc pour leur personnage principal.

Le personnage devient un guide (spirituel ou non).

Au début de l’histoire, le héros est seulement concerné par lui-même, par trouver sa propre voie dans le monde jusqu’à ce qu’il réalise que sa vraie nature le pousse aussi à aider les autres à trouver leur voie.
Matrix, Il faut sauver le soldat Ryan, La liste de Schindler, Le Roi lion suivent cet arc pour leur héros.

Vous pourriez être intéressé par :
BLAKE SNYDER : GOLDEN FLEECE

De cynique, le personnage devient altruiste.

C’est une variation sur le motif du guide. Le personnage commence l’histoire comme quelqu’un de très égoïste, ne recherchant que son plaisir personnel, cupide et établissant son libre-arbitre au détriment d’autrui.
Il apprendra néanmoins que le bonheur se trouve dans l’attention aux autres et adoptera une conduite plus morale avec des valeurs altruistes destinées à rendre le monde meilleur (s’intégrant ainsi dans la société, œuvrant à son service plutôt que d’en tirer profit).
Han Solo est un bon exemple de cet arc dramatique.

Tous les arcs dramatiques ne sont pas seulement tournés vers le bien. Certains personnages peuvent devenir de véritables tyrans forçant les autres à les suivre. Ce type d’arcs renforcent l’aspect dramatique des situations.
Ed Exley de L.A. Confidential, Lady Macbeth ou Tom Dunson de La rivière rouge suivent cet arc que l’on pourrait qualifier de négatif.

Le personnage qui est déjà un guide (en gestation ou non) au cours de la situation initiale (le set-up dans le langage anglo-saxon) deviendra au cours de l’histoire un visionnaire entrevoyant le futur de l’humanité. Les mythes de création de l’humanité ou la religion emploient souvent ce type d’arc dramatique.

Ce qu’il faut considérer dans ces histoires est la vision. Vous devez savoir quel futur vous souhaitez pour le monde. Moïse a reçu les 10 Commandements, par exemple.
Dans Rencontres du troisième type, Roy a la vision d’une montagne. Après maintes épreuves, il en atteint le sommet et découvre le vaisseau spatial. Ce vaisseau représente le futur de l’humanité. Notez aussi les difficultés de Roy à fédérer sur ses visions.

Poursuivez votre lecture avec la dernière partie de notre article
LE PERSONNAGE SELON JOHN TRUBY – PART 8

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter

Average rating / 5. Vote count:

Nous sommes désolés que cet article ne vous a pas été utile

Aidez-nous à améliorer cet article

Merci de soutenir Scenar Mag. Votre aide nous est indispensable

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de