Dramatica

DRAMATICA : LA THEORIE EXPLIQUEE (8)

Dramatica : La Théorie expliquée est une série d’articles destinés à vous permettre d’appréhender Dramatica, une théorie narrative révolutionnaire selon les auteurs.

Sommaire des articles ICI :
DRAMATICA : LA THEORIE EXPLIQUEE 

PILOTES & PASSAGERS DANS STAR WARS

Archétypes dans Star Wars

La plupart des gens seront d’accord que Luke Skywalker est le protagoniste dans Star Wars et Dramatica le voit de la même manière. L’Empire lui-même, incarné par le Gran Mof Tarkin et ses troupes, est la force diamétralement opposée au Story Goal qui est de détruire l’Etoile de la mort et est par conséquent l’antagoniste. Pour la définition du Story Goal, reportez-vous aux précédents articles :
DRAMATICA : LA THEORIE EXPLIQUEE 

Obi Wan Kenobi est le Gardien, protégeant Luke et compagnie et fournissant un guide moral tandis que Darth Vader est le Contagonist, représentant la tentation du côté obscur de la Force et entravant la bonne marche des choses autant qu’il le peut.

Han Solo fonctionne comme le Sceptique, défendant son incrédulité envers la Force tout autant que son opposition envers tous moyens d’action que quiconque essaie de mettre en œuvre.
R2D2 et C3PO remplissent conjointement le rôle du Sidekick, éternellement fidèles à celui ou ceux auxquels ils  sont assignés.

La Princesse Leia est la Raison, calculant froidement (bien que ce comportement est atténué dans l’histoire), calme et le véritable planificateur du groupe.
Chewbacca, par contraste, répond fréquemment avec peu ou pas de réflexion et agit seulement sur la base de ses sentiments, ce qui le définit clairement comme Emotion.

Il est à noter que R2D2 et C3PO ont une intrigue secondaire bien développée entre eux qui est mis en avant dès que l’histoire débute. Cela leur donne beaucoup plus de personnalité et de versatilité et explique les différences entre eux ce qui n’aurait pas été possible s’ils s’étaient contentés de partager la fonction de Sidekick.
Les intrigues secondaires seront abordées plus tard dans les chapitres concernant le Storyweaving.

Maintenant que nous avons tracé nos huit personnages dans Star Wars, organisons-les en pilotes et passagers (de l’histoire).

Les pilotes

DRAMATICA

Les passagers

Dramatica

 PILOTES ET PASSAGERS DANS LE MAGICIEN D’OZ

Archétypes dans Le Magicien d’Oz

Nous pouvons nommer Dorothée comme la protagoniste dans Le Magicien d’Oz sans se tromper. L’épouvantail semble avec certitude être la Raison puisque c’est lui qui planifie pour le groupe (Je vous montrerai comment ramasser des pommes !) mais il n’est pas vraiment calme et posé. En fait, il est plutôt le contraire.

De façon similaire, l’homme en fer-blanc ressemble davantage à l’Emotion quand il pleure dans le champ de pavots pourtant il n’agit pas vraiment de manière passionnée (caractéristique de l’archétype Emotion) lorsqu’il rouille  de ses propres larmes.
De toute évidence, nos archétypes originaux ne sont pas aussi fidèlement respectés qu’ils ne le sont dans Star Wars.

Laissons cela pour l’instant et continuons. Le lion peureux remplit le rôle du Sceptique et Toto celui de Sidekick. Glinda est un Gardien qui s’assume totalement et la Méchante Sorcière de l’Ouest la contrebalance comme Contagonist.

Un instant… La Méchante Sorcière n’agit-elle pas comme un antagoniste ? Bien sûr que si, pourtant, elle semble tenir le même rôle vis-à-vis de Glinda que Darth Vader tient vis-à-vis de Obi Wan.
Assumons pour le moment que la Méchante Sorcière EST l’antagoniste alors, qui est le Contagonist ?

Il n’y a qu’un seul personnage majeur dont nous n’avons pas encore tenu compte : le Magicien lui-même.

Le Magicien comme Contagonist ? Apparemment, il y a quelque chose qui ne va pas. A ce point, il apparaît que les personnages dans Oz ne sont pas exactement archétypaux. Il y a quelque chose avec l’Epouvantail et l’Homme en fer-blanc et la Sorcière de l’Ouest et le Magicien qui ne correspond pas.

Cependant, explorer ces différences d’avec le modèle de personnages archétypaux comme elles s’appliquent à Oz offrira en fin de compte une compréhension des éléments essentiels des personnages (les personnages s’analysent en effet en éléments. Ce sera abordé dans les prochains articles).

Pour le moment cependant, considérons la Sorcière comme l’antagoniste et le Magicien comme le Contagonist. Nous avons donc huit personnages posés simplement en quaternité et ignorons les incohérences pour le moment.

Les pilotes

Dramatica

Les passagers

Dramatica

PILOTES ET PASSAGERS DANS LES DENTS DE LA MER

Archétypes dans Les dents de la mer

Le chef Brody endosse la fonction du protagoniste et peu douteront que le requin est l’antagoniste. Hooper, avec tout son matériel plus ou moins utile est la Raison tandis que Quint qui, simplement hait les requins, fonctionne comme Emotion.

Le maire est un puissant Contagonist et la femme de Brody est un sidekick plutôt léger alors qu’il semble presque que Hooper remplit parfois ce rôle. De nouveau, davantage de versatilité que ne procurent les personnages archétypaux s’est avéré nécessaire.

Nous avons encore besoin d’un Gardien, quelqu’un qui protège Brody et qui insiste sur l’aspect moral le plus convenable. Tout simplement, Les Dents de la mer n’a pas de personnage qui assure à la fois les deux fonctions.
Plutôt, la moitié morale dévolue au Gardien est tenue par Hooper qui rappelle à Brody ses responsabilités et qui le presse de prendre les mesures nécessaires contre le requin tandis que le rôle protecteur est assuré tour à tour par l’île elle-même, puis le bateau de Hooper et finalement, le bateau de Quint.

Les rôles non archétypaux dans Les Dents de la mer

Il n’y a aucune raison à ce qu’un personnage soit un individu. Un bateau peut être un player tout comme une personne tant qu’il peut démontrer sa fonction auprès du lecteur. De nouveau, dans Dramatica, l’intention d’une histoire est d’illustrer tous les aspects du Story Mind traitant d’un problème.

Tant qu’il est tenu compte de chaque aspect, le porteur spécifique de cet élément (c’est-à-dire un personnage, un objet, une entité quelconque qui incarne ou représente une fonction et donc qui s’inscrit dans la structure)  est structurellement non pertinent et ne possède que des ramifications au niveau de l’histoire.

Jusqu’à présent, nous n’avons pas encore déterminé le Sceptique dans Les Dents de la mer. Qui refuse de croire à l’évidence du requin ou à la nécessité d’agir contre lui ? Clairement, le maire incarne assez bien cette caractéristique et cependant, nous l’avons déjà identifié comme le Contagonist.
Nous avons manifestement un dédoublement à l’œuvre ici.
Si nous vérifions qui est en face de qui dans nos quaternités, nous pouvons voir quelques uns des conflits fondamentaux entre les personnages dans Les Dents de la mer.

Les pilotes

Dramatica

Les passagers

Dramatica

De cette analyse, nous voyons un bon exemple dans à la fois le maire et Hooper de deux players uniques qui dépeignent deux personnages archétypaux distincts.
Le maire fonctionne comme Contagonist et Sceptique alors que hooper illustre à la fois les fonctions de Gardien et de Raison. Certains de ces traits archétypaux s’adaptent mieux que d’autres et c’est pour cela qu’il y a en fait quelques arrangements complexes de personnages dans Les Dents de la mer qui ne tombent pas dans le strict moule archétypal.

Article suivant :
DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (9)

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter

Average rating / 5. Vote count:

Nous sommes désolés que cet article ne vous a pas été utile

Aidez-nous à améliorer cet article

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
VeroMezo Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
VeroMezo
Invité
VeroMezo

c’est impressionnant tout ce que je découvre sur ce blog, une vraie mine d’or!
merci pour le travail de titan!