APPROCHES STRUCTURELLES – 2

0
(0)

Second épisode de nos approches structurelles : découvrons la structure telle que la conçoit Dan Harmon : Story Circle. Une structure rend intelligible ce qui est raconté. Il existe de nombreuses structures, le Story Circle est une structure parmi d’autres.

Ce qui est indéniable est que suivre une structure, quelle qu’elle soit, est une aide incomparable à l’écriture (et à celle d’un scénario en particulier).

Le Story Circle

Dan Harmon a fondé sa structure sur le Hero’s Journey de Joseph Campbell (The hero with a thousand faces). La structure du Hero’s Journey se compose de douze étapes, au cours desquelles le héros sort de son monde ordinaire pour entrer dans un monde spécial car inconnu de lui et est confronté à des épreuves et à des obstacles, rencontrant des alliés et des ennemis sur son chemin, avec de multiples coups de théâtre.

Le Story Circle de Dan Harmon décrit huit étapes permettant au protagoniste de parcourir ce monde spécial et étrange. Le Story Circle est également connu sous le nom de Story Embryo, car chaque étape représente un nouveau changement dans l’histoire. Un embryon est effectivement un organisme en développement tout comme l’héroïne ou le héros d’un récit sont des êtres en perpétuel devenir.

structure

Le cercle est séparé horizontalement et verticalement. La division verticale représente le changement interne du personnage alors que la division horizontale représente le changement externe, c’est-à-dire le monde du personnage principal.

La partie droite de la division verticale correspond à un état d’équilibre, l’ordre du monde tel qu’il est convient au personnage. Celui-ci se pense dans une zone de confort, un monde à l’ordinaire pétri d’habitudes qui le rassurent. Il n’a donc pas encore éprouvé les effets du changement.

La partie gauche de la division verticale décrit la progressive transformation du personnage. Un changement qui débute lorsqu’il pénètre dans le monde spécial et quitte ainsi son monde ordinaire (à droite).
La partie supérieure de la division horizontale décrit les moments où le protagoniste contrôle sa situation. La moitié inférieure de la ligne horizontale représente un état de chaos, où le monde extraordinaire apporte des épreuves inconnues qui mettront le protagoniste au défi et testeront ses forces et ses faiblesses.

Traverser de long en large la moitié inférieure du cercle représente le changement d’état du protagoniste, qui quitte son univers particulier (le monde spécial) dans une position et un état complètement différents de ceux dans lesquels il est entré.
Il fait face à de nouvelles révélations et observe son nouveau moi, sa nouvelle identité. Lorsqu’il franchit le premier seuil de la division verticale à droite, le personnage principal (qui est souvent le protagoniste) est dans l’échec. Mais lorsqu’il franchit le second seuil de la division verticale à gauche, il a suffisamment appris de ses épreuves pour vaincre l’antagoniste.

Les huit étapes

Chaque étape représente un changement du parcours héroïque.

1 – In a zone of comfort
Dans la première étape, le protagoniste est entouré d’un monde connu de lui, où il contrôle sa situation. Ce monde est peu stimulant et le protagoniste vit un quotidien relativement banal.

2 – They desire something
Ce monde dans lequel vit le personnage principal est insatisfaisant. Le protagoniste veut vraiment quelque chose qui le sorte de son ennui ou plutôt de son embarras, même s’il ne se le formule pas ainsi. Il veut tellement atteindre cet objectif qu’il est prêt à tout pour y parvenir. Cependant, ce désir est hors de portée et le jette hors de sa zone de confort.

3 – Enter an unfamiliar situation
Afin d’atteindre cet objectif ou ce désir, le protagoniste doit pénétrer en territoire inconnu. Il est projeté dans un monde qu’il ne maîtrise pas.

4 – Adapt to the situation
Le protagoniste combine ses compétences déjà établies avec ses compétences nouvellement acquises pour s’adapter pleinement à son nouvel environnement. Cependant, cela prend du temps, ce qui rajoute aux problèmes, car le temps n’est jamais de son côté.

5 – Get what they desired
La seule chose que le protagoniste voulait vraiment est acquise, mais d’autres obstacles suivent de près.

6 – Pay a heavy price for winning
Quand les choses vont trop bien, de mauvaises choses commencent à se produire. Le protagoniste gagne certes quelque chose mais en perd une autre. Quelque chose d’important ou de significatif pour le protagoniste a été perdu.

7 – A return to their familiar situation
Le protagoniste retourne dans son monde habituel. Par conséquent, il retourne aisément dans sa zone de confort, où tout lui est à nouveau familier.

8 – They have overall changed
Cependant, après être retourné dans son monde familier, le protagoniste ne redevient pas la même personne. Un trait profondément ancré en lui a changé, qu’il s’agisse d’une peur qu’il a surmontée ou d’un défaut de caractère qu’il a modifié. Cependant, à la fin du périple, la vie quotidienne du personnage a été enrichie par son expérience.

Un arc dramatique qui se renouvelle

Le Story Circle s’applique aux films autant qu’aux séries. Le personnage peut recommencer le cercle et suivre le même processus. Par exemple, dans la franchise Harry Potter, Harry veut quelque chose et entre dans un nouveau monde et doit surmonter ses obstacles dans chacun des opus, tout en rencontrant des alliés et des ennemis au cours de la nouvelle aventure.
Dans une série, les personnages suivront davantage ce cercle dans chaque épisode. Le personnage se retrouvera dans un endroit ou une situation qui ne lui est pas familière et le processus du cercle recommencera dans chaque épisode.

Le début et la fin du Story Circle sont les étapes les plus courtes et la moitié inférieure du cercle contient les étapes les plus importantes du cheminement du héros ou de l’héroïne vers un nouvel état d’esprit.

Une symétrie s’aperçoit dans l’opposition des étapes. Par exemple, l’étape 2, où le personnage désire quelque chose, est directement opposée à l’étape 6 où le personnage doit payer un lourd tribut pour obtenir ce qu’il désire désespérément. Le Story Circle peut également être appliqué à d’autres domaines de développement – du développement des intrigues secondaires aux personnages secondaires, et pas seulement au personnage principal.

Tous les personnages de l’histoire peuvent connaître un Story Circle pour décrire leur arc dramatique, des personnages principaux aux personnages secondaires. L’histoire change toujours de direction lorsqu’un personnage franchit le premier et le deuxième seuil, c’est-à-dire entre les étapes 2 & 3 et les étapes 6 & 7.

Quelques exemples

Le Story Circle s’accommode de n’importe quel genre. Considérons la comédie romantique L’amour à tout prix. Le personnage principal est Lucy Eleanor.

structure

1. Lucy est dans une zone de confort où elle mène une vie banale, travaillant à un guichet. Elle vit seule dans un appartement et n’a pas beaucoup de relations dans sa vie.

2. Lucy aime secrètement cet homme qui passe tous les jours à son guichet. Elle aimerait pouvoir lui dire qu’elle l’aime. Dans l’ensemble, elle a trois principaux désirs : avoir une famille qui la soutienne et avec laquelle elle puisse passer du temps, obtenir un meilleur emploi qu’elle apprécie et être avec l’homme de ses rêves.

3. Un jour, l’homme sur lequel Lucy fantasme, Peter, est agressé physiquement sur le quai et se cogne la tête sur les rails. Lucy le sauve d’une mort certaine.

4. Lucy rend visite à Peter à l’hôpital. Après un malentendu, toute la famille de Peter en vient à croire que Lucy est la fiancée de Peter. Lucy joue le jeu et s’adapte à ce gros mensonge.

5. Lucy acquiert une vie de famille. Comme il ne lui reste plus de famille, la famille Callaghan l’invite comme l’une des leurs. Lucy passe Noël avec eux et reçoit un cadeau ainsi que sa propre chaussette sur leur cheminée, ce qui témoigne de son nouveau statut de membre de la famille.
Cependant, Lucy est attirée par Jack, le frère de Peter. Son désir change quelque peu naturellement, et Peter étant dans le coma, Jack et Lucy développent un lien plus fort basé sur la situation et leurs points communs.

6. Lucy paie un lourd tribut car elle est déchirée entre les frères. Elle pensait savoir ce qu’elle voulait depuis le début et c’était Peter. Jusqu’à ce que Jack change la direction de la roue. Et lentement, le grand secret de Lucy devient de moins en moins plausible. Tentative après tentative, Lucy essaie de le dire à la famille, mais le moment n’est jamais parfait.

7. Lucy elle-même s’oppose au mariage avec Peter et le secret est éventé. Lucy est de retour dans son appartement, seule à nouveau. Comme au début, comme si rien n’avait changé. Elle retourne travailler. Jusqu’à ce que Jack la demande en mariage.

8. Lucy épouse Jack et ils partent en voyage de noces. Le train quitte ironiquement le même quai que celui où l’épreuve de Lucy a commencé. L’histoire commence et se termine au même endroit. La personnalité de Lucy n’a pas changé, mais au cours de son aventure, son statut professionnel et son statut relationnel ont considérablement évolué.
Elle passe d’un travail qu’elle déteste et souhaitait être avec un homme qu’elle croyait aimer à une situation où elle finit par quitter son emploi et épouser celui avec qui elle devait vraiment être. Une fin heureuse digne d’un conte de fées pour cette héroïne.

Taken

structure

1. Le monde ordinaire de Bryan. Le scénario s’ouvre sur le protagoniste, Bryan, qui achète un cadeau pour le dix-septième anniversaire de sa fille, Kim. Bryan sait qu’elle veut devenir chanteuse et lui achète une machine à karaoké. Le beau-père de Kim rivalise avec lui et achète un poney.
Bryan a une relation tendue avec la mère et le beau-père de Kim. Il mène une vie de solitude en tant qu’ancien agent du gouvernement à la retraite. Le lecteur/spectateur apprend à connaître ses habitudes, car il préfère avoir des informations sur les personnes qu’il rencontre et il est toujours prudent. Cependant, sa fille, Kim, est tout le contraire. Elle n’a pas conscience du monde réel et est de nature insouciante.

2. Bryan veut être plus proche de sa fille et souhaite la voir plus souvent. Il s’est longtemps tenu à l’écart de la vie de Kim à cause de son travail et tente enfin de renouer avec elle. Pour rendre service à ses amis, Bryan accepte un travail de sécurité pour une chanteuse populaire, dont sa fille est fan. Bryan prouve ses compétences lorsqu’une situation lors d’un concert devient incontrôlable. Il gagne la confiance de la chanteuse.

3. Kim part pour Paris avec son amie. C’est hors du contrôle de Bryan. Ses règles et conditions sont jetées par la fenêtre. Bryan a toujours essayé de savoir où se trouvait Kim. Il est jeté dans un monde inconnu car il n’a pas d’informations sur les conditions de l’enlèvement et cette situation l’effraie.
Il connaît moins d’informations qu’il ne le voudrait. Il sait seulement que Kim a été enlevée. Son nouvel objectif est de retrouver sa fille dans le monde interlope des barons de la drogue et des trafics humains.

4. Bryan se réadapte à ses anciennes méthodes d’investigation et utilise ses connaissances pour pénétrer ce nouveau monde.

5. Bryan se rapproche de son objectif. Il est à la fois si près et si loin lorsqu’il voit enfin sa fille lors d’une vente aux enchères entre clients fortunés.

6. Mais pour y parvenir, il doit passer par une série de combats et de défis dangereux. La taille et la puissance de l’organisation sont illustrées par le nombre d’hommes que Bryan doit affronter pour trouver Kim.

7. Bryan parvient enfin jusqu’au chef de l’organisation. Il récupère sa fille et la dynamique familiale a légèrement changé. La mère et son nouveau mari semblent plus chaleureux envers Bryan et ont un nouveau respect pour lui.

8. Bryan et sa fille sont dorénavant en parfaite communion. Et surtout, après avoir subi toute cette épreuve ensemble, cela a renforcé leur lien. En particulier, parce que Kim et Bryan ont été les deux seuls à voir l’horreur du trafic d’êtres humains et en ont tous deux appris les dangers.
Kim a vécu une expérience unique avec son père.

Un autre moyen d’organiser les choses

Le protagoniste est finalement emmené dans ce voyage parce que quelque chose dans sa vie doit changer. Son objectif le pousse dans ce changement et il apprend de cette expérience, utilisant son périple comme un moyen de transformer le monde banal et familier en un monde qu’il peut mieux comprendre.
Le Story Circle de Dan Harmon expose ce modèle en termes très clairs. Il s’agit d’emmener le protagoniste dans un cheminement clair et de discerner les étapes de ce cheminement. En inscrivant ces étapes dans un cercle, le schéma devient évident. Après tout, les trajets sont généralement circulaires, ils vont et viennent plutôt que de suivre une ligne linéaire stricte. Et la représentation en cercle est une visualisation utile de ce phénomène.

Dans le prochain article, je compléterai ces informations sur le Story Circle.

Et si vous souhaitez m’aider, soutenez Scenar Mag avec vos dons afin d’assurer notre présence  à vos côtés encore de nombreuses années. Merci

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

Cet article vous a déplu ?

Dites-nous pourquoi ou partagez votre point de vue sur le forum. Merci

Le forum vous est ouvert pour toutes discussions à propos de cet article

Laissez un commentaire ou Ouvrez un sujet dans le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :