QUESTION DE DÉTERMINATION

5
(1)

Lorsqu’on demande de définir l’arc dramatique d’un personnage, beaucoup pensent qu’il s’agit de la façon dont le personnage principal change au cours de l’histoire. Bien que cela soit correct à certains égards, il est inexact de supposer que cela signifie que chaque personnage principal doit subir une transformation majeure.

Il est essentiel de comprendre la différence entre évolution personnelle et changement pour mettre en œuvre correctement l’arc dramatique d’un personnage dans un récit. Indéniablement, les personnages principaux ont besoin d’évoluer, de sortir grandi de leurs tribulations & autres pérégrinations.

Une histoire ne peut pas se développer organiquement (comme poussée par des forces vives) si les personnages principaux n’évoluent pas et ne s’adaptent pas aux flux dramatiques des marées changeantes.

Chaque acte suit lui-même une courbe et le personnage principal doit également progresser. C’est ainsi que fonctionnent les récits. Il est donc facile de voir comment l’évolution, et en particulier celle du personnage principal, est inhérente aux lois qui régissent un récit. Lorsqu’on parle de changement et de la façon dont le personnage principal devrait changer, c’est une hypothèse car toute croissance n’est pas forcément transformatrice.

Rester ferme sur ses positions

Parfois, un personnage peut grandir en maintenant sa position, en renforçant une détermination face aux circonstances dans lesquelles autrices et auteurs le jettent (la comparaison avec la vie réelle ne blesse pas la vraisemblance).

Cela est aussi vrai que le type de croissance où une personne change qui elle est ou comment elle voit le monde.

Ainsi, Salieri (Amadeus) ne change pas fondamentalement qui il est ; Clarice Starling du Silence des Agneaux évolue elle aussi sur les bases intimes qui constituent déjà sa personnalité ; Richard Kimble (Le Fugitif) n’est pas destiné à devenir autre et ce ne sont que quelques exemples.

Lorsque le personnage principal atteint le moment structurel d’une profonde crise au cours de laquelle sa désespérance est absolue, il est confronté à une importante interrogation : est-il sur la bonne ou sur la mauvaise voie ?

Certaines histoires mettent en scène des personnages qui réalisent qu’ils ont toujours été dans l’erreur, dans l’illusion. Ces personnages changent et adoptent une nouvelle façon de voir le monde.
D’autres histoires mettent en scène des personnages qui réalisent que la façon dont ils ont fait les choses est en fait la bonne façon d’aborder leurs problèmes. Ces personnages restent fidèles à leurs convictions (entachées néanmoins de doutes au début du récit).

Dans les deux cas, la prise de conscience à laquelle ils parviennent est une conséquence ou, mieux encore, le résultat de leur croissance. Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’une évolution personnelle qui ne change pas radicalement un personnage est aussi un puissant moyen d’expression du point de vue ou du message de l’auteur ou de l’autrice.

La théorie et pratique Dramatica définit le concept de Resolve pour indiquer si le point de vue d’un personnage (ce sera souvent sous la perspective du personnage principal) doit changer (en somme, il ouvre les yeux sur sa véritable situation) ; cette façon de faire sera désignée par Change car effectivement, le personnage comprend qu’il est sur la mauvaise voie et qu’il est urgent qu’il en change.

Mais pour illustrer que le personnage est encore dans une sorte de cocon, qu’il ne s’est pas encore totalement épanoui, qu’il n’a pas encore levé toutes ses incertitudes le concernant, alors il doit s’accrocher à ce qu’il est, se renforcer dans ce qu’il est : ainsi, sous le concept de Resolve, Dramatica précise Steadfast (ferme, constant, persévérant) mais cela ne signifie pas pour autant qu’il est déterminé à devenir ce qu’il est : il doit produire les efforts nécessaires pour se maintenir sur une voie dont il ignore encore si elle est la bonne.

Informer le lecteur et la lectrice

Un personnage est soumis à la première impression que l’on se fait de lui. Le concept de Resolve chez le personnage principal est une sorte de mesure de son engagement dans la quête qu’il s’est fixée.
Chaque personnage principal arrive dans une histoire avec un certain bagage, un certain problème personnel qu’il gère difficilement. Cependant, il existe dans l’histoire un autre personnage qui influe grandement sur les décisions du personnage principal (Dramatica le nomme Influence Character).

Dans le cours de l’histoire, par le fait même de sa rencontre avec cet Influence Character, le personnage principal se retrouve à un point où il doit décider s’il a toujours été sur la bonne voie et si l’Influence Character a tort de tenter de le convaincre du contraire (notez les situations conflictuelles que cela implique) ou bien si l’Influence Character a raison et que le personnage principal doit changer son approche de lui-même ou du monde.

S’il opte pour la seconde solution et change de paradigme, Dramatica désigne cette nouvelle façon d’être au monde (façon qui s’accomplira parallèlement au déroulé du récit) ainsi : Resolve => Change. Si, au contraire, il maintient son paradigme, sa propre détermination (Resolve) à être ce qu’il est appelé à être (cet appel est de la responsabilité de l’auteur ou de l’autrice quant à sa source) sera désigné par Steadfast.

Nous existons grâce à Vous. Votre participation et vos dons nous permettent de rester à vos côtés pour vous accompagner dans tous vos projets d’écriture. Faites un don. Merci

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile

Average rating 5 / 5. Vote count: 1

No votes so far! Be the first to rate this post.

Cet article vous a déplu ?

Dites-nous pourquoi ou partagez votre point de vue sur le forum. Merci

Le forum vous est ouvert pour toutes discussions à propos de cet article

Laissez un commentaire ou Ouvrez un sujet dans le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :