UN PERSONNAGE INFLUENT – COMPLÉMENT

5
(1)

Tout le monde sait intuitivement qu’une histoire a un personnage principal, mais ce qui est souvent négligé, c’est un élément dramatique particulier connu sous le nom de Influence Character. Contrairement au personnage principal, l’Influence Character n’est pas la perspective à travers laquelle le lecteur/spectateur vit l’histoire.

L’Influence Character met au défi et incite le personnage principal à envisager une autre voie, forçant ainsi le lecteur/spectateur à repenser son point de vue. La tension entre ces deux personnages crée une grande partie de la tension dramatique globale de l’histoire.

Dans la théorie narrative Dramatica (un système narratif complexe mais néanmoins utile), ce personnage secondaire, l’Influence Character, offre une vision du monde alternative et opposée à celle du personnage principal. Grâce aux interactions entre le personnage principal et son Influence Character, l’histoire peut se développer et déployer ses principaux thèmes.

C’est l’Influence Character qui force le personnage principal à grandir et même à changer de cap, créant ainsi le drame nécessaire d’une intrigue au service de l’histoire.

Star Wars

personnageL’intrigue principale de Star Wars est celle des rebelles qui tentent de renverser l’Empire du mal. Le parcours du personnage principal Luke est de devenir un Jedi et de combattre l’empire. L’Influence Character est Obi-Wan Kenobi, un Jedi avisé, qui pousse Luke à apprendre les voies de la force.

Luke veut faire quelque chose de sa vie : quitter une Tatooine couverte de poussière et rejoindre l’Alliance rebelle. Il est jeune et têtu et veut devenir rapidement un Jedi afin de pouvoir lutter contre l’Empire.

Kenobi est un Jedi à la retraite. Il veut que Luke complète son entraînement, mais il veut aussi que Luke calme ses ardeurs et s’investisse dans les années de méditation et de retenue nécessaires pour devenir un Jedi.

Bien qu’ils aient tous deux le même objectif (stopper Vader et renverser l’Empire), leur relation présente deux moyens possibles d’y parvenir : un enthousiasme effronté ou une lente préparation délibérée.

Tout au long du récit, Kenobi tempère l’ardeur de Luke en lui rappelant constamment que vaincre Vader nécessitera d’acquérir la patience et la persévérance nécessaires pour manier la Force.

Le modèle d’un Influence Character fonctionne assez bien avec Star Wars, mais est-ce que cela tient la route avec d’autres histoires ? Des objections sont possibles. La relation entre Luke et Kenobi n’est qu’une petite fraction du grand drame du projet Star Wars.

Mais enfin, si cela peut fonctionner avec votre histoire, alors créez un Influence Character sachant que celui-ci doit évoluer au même titre que le personnage principal ainsi qu’une relation entre lui et le personnage principal qui connaîtra aussi son arc dramatique la menant d’un point de départ vers la destinée que vous lui donnerez.

Toy Story

personnageWoody, notre personnage principal, veut être le jouet préféré d’Andy, se croyant à la fois spécial et le leader de facto des autres jouets. L’arrivée de Buzz, un ranger de l’espace naïf mais loyal, bouleverse le monde de Woody.

Woody croit qu’Andy a un lien spécial avec son cow-boy et qu’il est plus heureux quand il joue avec lui. Buzz remplace innocemment Woody comme le favori d’Andy, laissant simplement Andy prendre ses propres décisions.

Jaloux, Woody fait l’impensable, poussant Buzz par la fenêtre accidentellement. Tout au long de l’intrigue, Woody et Buzz comprennent qu’ils partagent le même objectif : rendre Andy heureux et remplir leur devoir de jouets fidèles.

Lors de leurs aventures hors de la maison, les deux apprennent l’un de l’autre et finissent par se forger une profonde amitié et un respect mutuel malgré leurs approches différentes. Finalement, Woody change sous l’influence de Buzz et décide de se concentrer sur le fait d’être le meilleur jouet possible pour Andy, même si cela signifie qu’il n’est plus le favori.

Cela fonctionne bien avec le principe de l’Influence Character. Woody et Buzz, qui partagent tous deux la mission de rendre leur propriétaire Andy heureux, ne sont pas d’accord sur la méthode et pourtant parviennent à devenir amis et à apprendre l’un de l’autre dans le processus.

Star Trek

Dans le Star Trek de Alex Kurtzman et Roberto Orci, d’après les personnages créés par Gene Roddenberry (J.J. Abrams en 2009), la relation au cœur du récit est étrangement similaire à celle de Toy Story. Kirk est un cadet arrogant et sensible, tandis que Spock est un commandeur calculateur et logique. Tous deux sont les meilleurs que Starfleet ait à offrir, mais leurs approches très différentes les conduisent presque immédiatement à se prendre la tête.

personnageLorsqu’une crise décisive les frappe, ils s’affrontent ouvertement. L’humain suit son instinct, le Vulcain s’en tient à son évaluation rationnelle. Officiellement en charge, Spock éjecte Kirk de l’Enterprise, laissant Kirk retrouver son chemin vers le navire. C’est essentiellement dramatique, deux collègues bien-aimés des fans, contraints à une situation où ils ne peuvent pas s’entendre.

Lorsque Kirk revient enfin sur l’Enterprise, il parvient à accéder à la confusion émotionnelle intérieure de Spock, prouvant ainsi que sous l’attitude stoïque du Vulcain se cachent les mêmes instincts primaires qui font de Kirk un capitaine si efficace.

Finalement, Spock rejette cette approche, mais acquiert une nouvelle appréciation du leadership inné de Kirk et décide de s’en remettre à son autorité morale. Cette relation est encore plus développée dans Star Trek Into Darkness.

La menace n’est qu’un McGuffin pour l’intrigue. Ce qui compte est la relation entre deux personnages vraiment dissemblables qui, pourtant, se complètent si bien l’un et l’autre mais ne le savent pas encore.

Matrix

personnageNeo, notre personnage principal, a vu sa vie changer à jamais lorsqu’il rencontre un homme mystérieux nommé Morpheus. Sous son influence, Neo décide de quitter la Matrice et découvre une nouvelle réalité qu’il n’aurait jamais pu imaginer.

Cependant, Morpheus est convaincu que Neo est l’Unique (anagramme de Neo dans la langue anglaise) alors que Neo est certain qu’il n’est qu’un type ordinaire, ce qui n’est pas du tout ce que Morpheus recherche.

Morpheus est défini par sa foi en l’Unique. En revanche, Neo est défini par son expérience personnelle et la connaissance de soi convaincu qu’il est d’être tout à fait ordinaire. Leurs deux visions du monde incompatibles forment la relation dramatique centrale du film.

Tout cela atteint un point culminant lorsque Neo, ne se croyant toujours pas l’Unique, retourne dans la Matrice pour sauver Morpheus d’une mort certaine, devenant ainsi l’Unique qu’il n’aurait jamais cru être.

Un modèle universel ?

Certains histoires correspondent parfaitement au modèle d’un personnage principal et d’un Influence Character. D’autres récits sont un peu plus compliqués à intégrer dans le modèle. Cependant, même ceux qui correspondent bien au modèle ont beaucoup d’autres choses qui se passent dans l’intrigue : des personnages tiers, des intrigues secondaires, des forces qui proviennent de l’extérieur de la relation entre l’Influence Character et le personnage principal, une relation si importante aux yeux de la théorie Dramatica.

Un Influence Character n’est pas absolument nécessaire pour chaque histoire. Il est évident que vous pourriez créer une histoire efficace sans un seul personnage qui représente un point de vue diamétralement opposé à celui du personnage principal.

Cependant, lorsque cela fonctionne, cela semble fonctionner assez bien. Les œuvres qui ne résolvent pas correctement la relation entre le personnage principal et son Influence Character ont néanmoins tendance à en souffrir.

L’Influence Character est un outil utile pour raconter des histoires, mais ce n’est pas une règle absolue à laquelle chaque récit doit obéir. Il serait sage de mettre en place un Influence Character bien défini (ou une autre force extérieure) qui offre une forte contre-perspective pour le personnage principal.

Si vous devez avoir plusieurs personnages opérant comme Influence Character, assurez-vous qu’ils ont un comportement évident dans un aspect différent de la vision du monde du personnage principal.

Merci d’avoir lu cet article. Merci aussi pour votre appréciation de Scenar Mag dont vous nous faites part. C’est très rassurant de se savoir lu. Pensez aussi, s’il vous plaît, à soutenir Scenar Mag par vos dons. Vous l’avez constaté, nous ne faisons pas de publicités afin de ne pas perturber votre lecture. C’est une déviance malheureuse qui s’insinue partout où on la laisse entrer. Notre credo est le partage de connaissance car la connaissance se donne mais ne se monnaye pas. Faites un don. Aidez-vous en nous aidant. Merci

 

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile

Average rating 5 / 5. Vote count: 1

No votes so far! Be the first to rate this post.

Cet article vous a déplu ?

Dites-nous pourquoi ou partagez votre point de vue sur le forum. Merci

Le forum vous est ouvert pour toutes discussions à propos de cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :