EMOTION : PETITE INTRODUCTION

0
(0)

Gordon Lish a écrit :
Ce n’est pas au sujet de ce qu’il arrive aux gens dans une page ;  c’est à propos de ce qu’il arrive à un lecteur dans son cœur et dans son esprit.
Ce qu’il faut comprendre est qu’un bon scénario engage le lecteur émotionnellement.

Règles et principes sont utiles. Ils facilitent la lecture mais ils ne sont pas suffisants. Il est cependant nécessaire d’impliquer le lecteur dans l’histoire sur un plan émotionnel. Ce sera plus efficace.

L’émotion, la part vivante

Que vous placiez certains événements dans l’ordre préconisé par de nombreuses théories, vous êtes certes sur la bonne voie mais si vous n’y ajoutez pas une émotion à partager avec le lecteur, vous vous retrouverez avec un scénario stéréotypé, mécanique, prévisible et par conséquent ennuyeux.

Un bon scénario est autre chose que la concrétisation d’une théorie ou l’application de recettes narratives. Connaître les fondamentaux de l’écriture scénaristique est un avantage certain mais ils sont loin de pouvoir créer un bon scénario.
Ces règles, principes et théories ne font que transformer le projet d’un auteur en quelque chose que n’importe qui aurait pu écrire comme l’a remarqué Howard Rodman.

Pour améliorer l’expérience du lecteur, il faut aller au-delà des fondamentaux. Comprenez bien qu’il ne s’agit pas de ne pas s’en servir mais de les compléter de manière à créer une expérience émotionnelle chez le lecteur.
Lorsque vous lisez un scénario, il est crucial de ressentir quelque chose. Les psychologues parlent de machines à émotion, tout comme l’avait rappelé Blake Snyder.

La promesse d’une expérience émotionnelle est une des raisons impérieuses qui font déplacer les foules, qu’ils s’agissent d’adrénaline ou de rire. Il apparaît cependant que dans de nombreux scénarios, la réponse émotionnelle semble négligée.

Authenticité du scénario

Ce n’est pas que ces scénarios soient mauvais. Il semble seulement qu’ils se ressemblent tous et c’est ainsi que l’on peut penser que les théories nuisent à la spontanéité, à la créativité à moins de prendre conscience qu’une émotion et non la logique est ce qui constitue l’essence dramatique. La force vitale d’un scénario est son émotion comme le dit Karl Iglesias.

Un bon scénario devrait donc être une expérience émotionnelle intense et satisfaisante. C’est comme si chaque page, chaque mot qu’elle contient pouvait causer une sorte d’épanouissement émotionnel.
Il serait bon alors de considérer comme un a priori le lien émotionnel (une sorte de synapse) avec le lecteur comme une stratégie de réussite.

Vous devez vous adresser à votre lecteur lorsque vous écrivez. Avant de devenir un média visuel impliquant de nombreuses compétences pour sa réalisation, il y a au commencement un scénario qui se lit.
La lecture est une activité personnelle. Tout se passe entre le lecteur, la page et les mots. L’expérience d’une émotion n’est alors possible qu’à partir des mots et de leur assemblage.

Vous êtes donc en tant qu’auteur de ces mots responsable de la réponse émotionnelle de votre lecteur.
Et si ce n’est pas la réponse à laquelle s’attend votre lecteur, la frustration et l’ennui pointeront et ce sera Game Over comme le dit Karl Iglesias pour votre projet.

Chaque page de votre scénario est importante d’autant plus que le nombre de pages ne peut être aléatoire. Chaque page aura un coût lorsqu’il s’agira de la mettre en images.
Les dialogues, les personnages, les conflits dans une scène devraient être travaillés de manière à inciter le lecteur à en savoir davantage, à vouloir tourner la page.

Il y a une confiance qui doit s’installer entre le lecteur et l’auteur (l’auteur fait une promesse à son lecteur).
Le lecteur s’attend à ce que l’auteur soit capable de créer une expérience émotionnelle satisfaisante. Si votre écriture n’est pas suffisamment adroite pour livrer l’expérience recherchée par le lecteur, la confiance sera brisée, la promesse non tenue, et le lecteur n’aura plus envie de tourner les pages.

Prenez le temps de revoir chaque page de votre scénario après que vous ayez écrit une première version. Testez si l’expérience émotionnelle que vous désirez susciter chez le lecteur fonctionne et souvenez-vous qu’une émotion est fondamentale dans l’art de conter.

Votre soutien et vos encouragements nous sont indispensables. Soutenez Scenar Mag par vos dons. Depuis 2014, nous existons grâce à vos dons. Aidez-nous à vous être encore plus utiles dans tous vos projets d’écriture. Merci

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

Cet article vous a déplu ?

Dites-nous pourquoi ou partagez votre point de vue sur le forum. Merci

Le forum vous est ouvert pour toutes discussions à propos de cet article

Laissez un commentaire ou Ouvrez un sujet dans le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :