LE POINT DE VUE

0
(0)

Quel point de vue adopter pour votre histoire ? Plusieurs sont disponibles avec leurs avantages et bien sûr, leurs désavantages. Petit tour d’horizon.

La première personne

C’est le point de vue du je, du nous.
Il s’agit souvent de la voix du héros ou celle d’un compagnon proche du héros.
Dans 300 : La naissance d’un empire par exemple (Kurt Johnstad et Zack Snyder d’après le roman graphique 300 de Frank Miller), la narratrice est la reine Gorgô.

Le point de vue à la première personne semble plus naturel à de nombreux auteurs. La description du monde et des personnages de l’histoire est ainsi facilitée car elle est traduite par les impressions et les sentiments du seul point de vue du narrateur.
Chacun d’entre nous a son propre jeu de valeurs et de croyances qui lui permet d’avoir sa propre conception du monde. C’est un dialogue interne permanent (souvent contradictoire d’ailleurs) qui dicte nos pensées et nos sentiments.
Ensuite, il y a ce que l’on dit, ce que l’on énonce. Il s’avère que les mots que l’on prononce et nos pensées diffèrent assez souvent.
Puis, il y a nos réactions aux événements. Il apparaît que ces réactions sont le reflet de nos pensées et de nos sentiments et diffèrent aussi des mots prononcés.
C’est cette contradiction entre les pensées et les sentiments, les dialogues et les réactions aux événements qui permet de créer des personnages crédibles et mémorables.
Tout ceci pour dire que le point de vue à la première personne est la voie royale pour décrire les pensées, les passions et les sentiments du personnage. C’est comme une voix interne distinctive.
Pour un scénario, ce serait même possible si, toutefois, ce n’est pas le héros qui nous parle de ses pensées mais un narrateur proche de lui. Les actions et réactions du héros sont les clefs pour comprendre ses motivations et ses sentiments.
Avec un point de vue du je, vous pouvez ajouter un élément dramatique avec un narrateur qui n’est pas totalement digne de confiance pour le héros.

Inversement, avec un point de vue à la première personne, vous êtes limité à ce que voit et sent le narrateur. De plus, il doit être normalement présent dans toutes les scènes pour pouvoir en faire le récit et il ne peut rendre compte exactement de ce qui se passe dans l’esprit des autres personnages.

La troisième personne

Le narrateur de l’histoire emprunte le il, elle, eux. C’est le point de vue le plus courant des œuvres de fiction. Cela permet d’éviter l’omniscience du narrateur et du lecteur qui ont accès à toutes les informations contrairement aux différents personnages de l’histoire. A la troisième personne, seules les pensées du personnage considéré sont communiquées.

Un des avantages d’une narration à la troisième personne est qu’elle permet d’enrichir l’histoire en proposant différents points de vue (ll y a autant de points de vue différents que de personnages). La troisième personne permet ainsi d’aérer le récit sans en casser le rythme en changeant simplement le point de vue (l’histoire est racontée par un autre personnage qui y amène ses propres pensées et sentiments).

L’histoire prend une nouvelle dimension en proposant des lieux décrits et ressentis par des personnages différents. Les points de vue des personnages pourraient même être conflictuels.

Cependant, le risque de confusion est plus élevé entre les personnages à moins que vous n’ayez pris soin de bien les différentier (non seulement par leurs actes mais aussi par leurs dires).
A lire :
DIALOGUES : LES CONSEILS DE WILLIAM C. MARTELL
LES DIALOGUES TRADUISENT LA PENSEE

Si vous changez trop souvent de points de vue, la fluidité de votre récit risque aussi d’en souffrir. Il se pourrait même que vous en oubliez de raconter votre histoire à la troisième personne (par les yeux de l’un des personnages) et que vous deveniez vous-même le narrateur faisant fi des pensées de vos personnages et vous focalisant uniquement sur les vôtres appauvrissant dans cette opération votre histoire.

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

Cet article vous a déplu ?

Dites-nous pourquoi ou partagez votre point de vue sur le forum. Merci

Le forum vous est ouvert pour toutes discussions à propos de cet article

Laissez un commentaire ou Ouvrez un sujet dans le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :