LE DEVELOPPEMENT DE VOTRE PERSONNAGE – PART 1

0
(0)

Le personnage principal

Le personnage principal est la clef de votre histoire. Chaque scène de votre script devrait renforcer son objectif et insister sur les difficultés qu’il doit encore affronter avant de l’atteindre. Au cours de l’intrigue qui se déploie dans l’acte Deux de votre récit, il devrait constamment être testé afin de faire ressortir ses forces et ses faiblesses.

Les faiblesses de votre personnage principal même s’il est appelé le héros de votre histoire sont ce qui l’humanise. Elle le rende vulnérable et l’objectif véritable de votre héros est de surmonter ses faiblesses. Mais cela ne sera pas facile. Il sera exposé à nombre d’épreuves et devra se surpasser, trouver en lui des ressources qu’il ne soupçonnait pas. Les efforts qu’il devra consentir devront être à la hauteur des enjeux.

Vous devrez imaginez des situations intenses où il sera toujours sur le point de s’effondrer mais elles lui permettront de mieux se reconstruire pour affronter avec plus d’assurance de nouveaux périls. Et là, nous ne parlons pas seulement d’histoires où il n’y a que de l’action. Dans Pour Elle de Fred Cavayé et Guillaume Lemans, Julien connaît vraiment des moments dramatiques dans la préparation de l’évasion de sa femme mais malgré l’adversité qui s’acharne sur lui, il ira jusqu’au bout.

Quelques points clefs à retenir lors de la création de votre personnage principal :

Il n’est pas parfait.
Comme tout être humain, votre héros sera vulnérable et sera accablé de quelques imperfections. Ce que vous devez mettre en avant, c’est sa faille majeure, sa blessure (voir leçon 1A). C’est sur cette faiblesse dans son caractère sur laquelle va appuyer son antagoniste. De toutes façons, il ne serait pas crédible qu’il soit un individu partait en tout point. Même les superhéros ont leur propre faille.
A lire :
L’IMPORTANCE DE LA FAILLE CHEZ VOS PERSONNAGES

L’objectif de votre personnage doit être parfaitement clair.
Si vous avez une idée assez précise de votre histoire, si vous entrevoyez déjà comment celle-ci se terminera, alors l’objectif de votre héros viendra tout naturellement. Vous aurez même une idée de comment votre personnage principal évoluera entre le début et la fin de votre histoire. Cette évolution est dénommée l’arc dramatique de votre personnage, il décrit la transformation que votre héros subit au cours de l’histoire. Il s’agit généralement de la transfiguration de sa personnalité, il devient généralement un être meilleur qu’il ne l’était.
Parallèlement à ce déplacement intime de la personnalité du personnage principal, l’histoire elle-même suit une ligne dramatique. Cette ligne corresponds à l’objectif externe du héros : sauver la princesse, par exemple. Cet objectif exterieur est visible par tous les personnages et chacun d’entre eux est plus ou moins impliqué dans la réussite ou l’échec de cet objectif.
A lire :
LE STORY GOAL

Le personnage principal agit et réagit.
Le héros ne reste pas les bras croisés devant les événements. Ils réagit à ceux-ci puis agit.
A lire :
LES DECISIONS DE VOTRE PERSONNAGE

Le personnage principal focalise l’attention.
Si au cours du processus d’écriture, un autre personnage attirait trop l’attention sur lui,  vous pouvez le faire disparaître ou rendre sa fonction dans l’histoire moins importante. Il faut que votre personnage principal se distingue nettement des autres personnages sauf quand il s’agit de l’antagoniste. Vous devez accorder autant d’importance à l’antagoniste qu’à votre héros. La relation entre votre héros et le méchant de l’histoire est simple à comprendre : votre héros a un objectif et la fonction du méchant est de l’empêcher par tous moyens de réussir son objectif. Et il y parvient parfois.

Un seul personnage principal.
Si votre histoire met en scène plusieurs personnages à l’importance égale, vous devez parvenir à en distinguer un comme principal. Dramatica, qui est une théorie sur l’écriture, distingue le personnage principal de l’Influence Character. Un Influence Character est un personnage qui est en mesure d’influencer les décisions et les choix du personnage principal. Généralement, l’Influence Character a un point de vue différent sur la manière de résoudre le problème du personnage principal. Mais ce point de vue est erroné car la fonction de l’Influence Character est de retarder le héros dans sa quête. Contrairement à un antagoniste, l’Influence Character ne cherche pas à nuire au héros. Ses avis qui sont respectés par le personnage principal sont sincères et dénués de toute mauvaise intention.
Nous avons une telle relation dans Le Verdict de David Mamet et Barry Reed d’après le roman de ce dernier entre Frank Galvin et Laura Fischer.

Le personnage central doit être sympathique au lecteur.
Vous devez créer un sentiment de sympathie entre le lecteur et le héros. Généralement, le héros subit des événements horribles comme Maximus Decimus Meridius dont la femme et le fils ont été brûlés vifs et pendus (Gladiator). Des événements tragiques forcent la sympathie envers le héros. C’est une réaction naturelle souvent utilisée par les auteurs de scénarios.

Le méchant de l’histoire

Pour chaque Sherlock Holmes, il faut un Professeur Moriarty. Pour chaque protagiste, il faut un antagoniste pour jouer les finales. Et pourquoi cela ? parce que le bien n’a aucun sens s’il n’est pas comparé au mal. Le mal consiste à s’opposer au bien et c’est ce que fait l’antagoniste vis-à-vis du héros de votre histoire : l’empêcher d’atteindre son objectif.
Il y a des moments cependant où l’objectif du héros est d’empêcher le mal de mettre à exécution ses plans.
Tous les personnages qui s’opposent au protagoniste ne sont pas nécessairement des méchants. Si votre héros a besoin d’un prêt qui doit l’aider à réussir son objectif mais que le banquier lui refuse parce que votre héros ne présente pas assez de garantie, le banquier entrave la marche du héros vers sa quête mais il n’est pas pour autant le méchant de service. Sa fonction est celle d’un banquier qui fait son boulot. Peut-être est-il un complice du méchant mais même dans ce cas, il n’est pas l’antagoniste mais un sbire de celui-ci.
A lire :
L’ANTAGONISTE – PART 1
L’ANTAGONISTE – PART 2
L’ANTAGONISTE – PART 3

A lire :
LE DEVELOPPEMENT DE VOTRE PERSONNAGE – PART 2
LE DEVELOPPEMENT DE VOTRE PERSONNAGE – PART 3

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

Cet article vous a déplu ?

Dites-nous pourquoi ou partagez votre point de vue sur le forum. Merci

Le forum vous est ouvert pour toutes discussions à propos de cet article

Laissez un commentaire ou Ouvrez un sujet dans le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :