TONY STARK

0
(0)

La plupart des super héros sont davantage eux-mêmes dans leur costume, cape ou bien dans ce qu’on est bien obligé de reconnaître comme un déguisement. Ce qui peut paraître paradoxal puisque leur vraie nature est ainsi révélée par le masque intégral dont il recouvre leurs corps.
Un paradoxe qui s’atténue cependant si l’on considère que hors de leur accoutrement, les super héros cachent leur identité. L’image qu’ils renvoient aux autres lorsqu’ils sont nus (sans porter leur costume de super héros) est alors le véritable déguisement.
C’est ainsi que Bruce Wayne joue les playboys et Clark Kent, le reporter empoté.

Tony Stark, par contre, est vraiment un génie en électronique et informatique, playboy et milliardaire. Ce n’est pas un déguisement, c’est vraiment qui il est avec ou sans son costume de super héros. Il rejoint en cela Peter Parker dont le personnage dans sa vie de tous les jours a été soigneusement fouillé.
Stark ne serait pas un super héros qu’il serait toujours aussi intéressant à suivre. On ne peut en dire autant de Superman et de Batman qui, hors de combattre le mal, n’ont pas grand chose à nous apporter car ils n’ont véritablement une identité  complète que lorsqu’ils sont Superman et Batman.

Le masque est un outil

Iron Man est juste un outil pour Tony Stark, un moyen d’arriver à ses fins. Iron Man et Tony Stark ne sont pas deux individus séparés. Au-delà de la dualité apparente, il y a une  identité entre Stark et Iron Man.
Les motivations de Stark sont intéressantes aussi. Batman veut venger la mort de ses parents, Superman est un alien et sa nature même guide ses motivations. Quant à Spiderman, c’est par accident qu’il est devenu un mutant. Tous ont choisi la voie de la justice (ou du moins ont décidé de combattre l’injustice), mais Iron Man, lui, est dans le métier de super-héros parce qu’il recherche une expiation. Il est le seul des quatre qui ressent un besoin de compenser une faute (bien que Batman éprouve un peu aussi un sentiment de culpabilité d’avoir survécu à ses parents).

En tant qu’être humain, Tony Stark a compris qu’il devait changer. Sa transfiguration était d’ailleurs accomplie lorsqu’il mit au point la seconde armure et devint Iron Man pour de bon. Tony Stark était un homme qui ignorait toute forme de souffrances jusqu’à ce qu’il fut obligé de reconnaître d’abord sa propre souffrance incarnée dans les dommages irréparables causés à son cœur et dans son isolement social puis ensuite les souffrances qu’il a directement causées à autrui par son moyen d’existence (la conception et la vente d’armes).

Le trauma qu’il a vécu de voir des soldats américains tués avec les armes que ses sociétés concevaient et vendaient (de même que ses propres blessures infligées par les mêmes armes) mais aussi que le professeur Yinsen qui lui a sauvé la vie, qui l’a aidé à créer la première armure et agit envers lui comme un mentor se soit sacrifié pour lui ne pouvait plus l’autoriser à retourner à son ancienne vie.
Il n’est plus le même homme, ses perspectives ont changées et les trois personnes les plus proches de lui réagirent différemment face à ce nouvel homme.

ironMan_pepperPoppsPepper Potts, d’abord, qui semble avoir été la seule à voir au-delà du masque de superficialité affiché par Stark, avant même son départ pour l’Afghanistan, est incontestablement la première à saisir la nouvelle personnalité de Stark et bien qu’elle lui soit toujours loyale, elle ne sait pas trop quoi faire avec ce nouveau Tony Stark ou n’a même aucune idée de ses propres motivations dans un premier temps.

Obadiah Stane ne pense qu’aux effets que ce changement va avoir sur ses propres profits. Par ailleurs, on apprendra qu’il était le commanditaire de la tuerie en Afghanistan. Indirectement, il est donc l’agent qui a initié en Stark cette révélation sur son devenir.
Étrange, si l’on y pense. Sans Stane, Stark ne serait pas Iron Man. Dans le film de Jon Favreau en 2008, Obadiah Stane est présenté comme l’associé de Howard Stark, le père de Tony. Doit-on y voir que Stane est pour Tony l’ultime figure de l’autorité ? La bienséance voudrait que Tony se réconcilie avec cette image déformée du père comme Darth Vador et Luke Skywalker l’ont fait en leur temps.
ironMan_obadiahStaneTony doit trouver le moyen de se réconcilier avec son père. Ce besoin est né de l’héritage de Stark Industries que Tony a pris en charge sans avoir le choix de refuser ce legs qui lui pèse. Ce besoin vient aussi de la colère de Tony contre un père absent et alcoolique qui lui a volé sa jeunesse sans jamais lui permettre de vraiment s’accomplir.
En vainquant Obadiah Stane (sous la forme de Iron Monger), le premier méchant qu’affrontera Iron Man au cours de sa carrière, Tony Stark résout ce conflit qu’il traîne avec lui depuis la mort de son père. Ne voit-on pas Stane lui arracher le cœur ?

James Rhodes est à mi-chemin entre Stane et Pepper et doit faire un choix. Il est le meilleur ami de Stark mais du Stark de l’ancienne vie. Bien qu’il lui dise au cours du voyage en Afghanistan que Tony vaut mieux que ce qu’il pense de lui-même, Rhodes n’est pas préparé au revirement radical de Stark et à ses nouvelles décisions.
D’abord James réagit avec refus et consternation. Il suffit de voir son visage à la conférence de presse au retour de Stark d’Afghanistan et à sa réaction lorsque Tony vient lui demander son aide. L’amitié sincère entre James et Tony n’est pas remise en cause, c’est tout simplement que James n’est pas encore sûr que le comportement changé de Stark est normal et non pas la conséquence de son enlèvement.

C’est au cours du troisième acte que Rhodes acceptera que Stark soit un autre homme, mais il lui aura fallu deux actes pour en arriver là.  Il choisira alors de le suivre mais Rhodes est aussi un militaire et ce choix qu’il a dû faire entre sa carrière et l’amitié pour Stark ne fût pas facile et on a l’impression que ce conflit n’est pas totalement résolu à la fin de cette histoire.

L'amitié, l'amour et la figure paternelle autour de Iron Man. Notez le regard de défiance de Pepper envers Stane.
L’amitié, l’amour et la figure paternelle autour de Iron Man. Notez le regard de défiance de Pepper envers Stane.
Un changement réaliste et patient

Jon Favreau et son pool de scénaristes ont insisté sur les étapes de la transformation de Stark en décrivant patiemment tout le processus de l’invention des armures. Cela était nécessaire pour démontrer que les super pouvoirs et capacités surhumaines procurés par l’armure ne faisaient pas de Stark un être détaché des réalités terrestres mais au contraire, qu’ils renforçaient son humanité.
Contrairement à d’autres super héros qui apparaissent sous le côté le plus sombre de leur personnalité (Spiderman dans Spiderman 3 ou Hulk), l’armure permet à Stark d’adopter un humanisme dont il n’avait aucunement conscience au début de son histoire. Cette démonstration nous montre aussi que humanisme et technologie peuvent se conjuguer pour se mettre au service de l’humanité laissant en arrière la recherche du profit de quelques individus et œuvrer au bien de tous.

C’est peut-être aussi parce que l’on voit un génie au travail que l’on a tant envie de croire au personnage. L’arc dramatique de Stark tant sur le plan intérieur qu’extérieur est foncièrement entrelacé avec le thème de la technologie et la description détaillée du processus de création des armures est un des moteurs de cet arc. D’où le choix des auteurs à en montrer une étude clinique.

Une scène importante au cours du premier acte nous montre Tony en train de démonter le moteur d’une voiture. La justification de cette scène est que les auteurs devaient nous montrer qui était réellement Tony Stark et non pas ce playboy superficiel. Si la vraie nature de Stark s’était déclarée après l’attaque en Afghanistan, l’exposition aurait été inachevée car la faille majeure de Stark camouflée par sa superficialité (le poids de l’héritage de son père) ne saurait être suffisante pour nous donner une idée précise du personnage. Le voir prendre du plaisir avec cette voiture vintage inspire aussitôt un sentiment de sympathie qui autrement aurait créé une distance entre le lecteur et Tony.

Dans le Comics, Tony et son père bricolait ensemble cette voiture. En continuant ce loisir que Stark ne veut jamais finir, il garde le lien avec son père.
Dans le Comics, Tony et son père bricolait ensemble cette voiture. En continuant ce loisir que Stark ne veut jamais finir, il garde le lien avec son père.

Il est à noter l’importance du cœur, symbole de l’âme de Stark. Lorsque le professeur Yinsen lui sauve la vie en protégeant son cœur des éclats de shrapnell, c’est l’incident déclencheur qui permettra à Stark d’améliorer l’idée et de découvrir sa véritable nature. Ce n’est pas la mort du professeur qui initie cette transfiguration de Stark mais bel et bien ce dispositif qui protège son cœur, son âme retrouvée.
Stane, ensuite, lui arrache le dispositif, un geste significatif et désespéré du méchant qui cette fois, ne cherche pas à se débarrasser de l’ancien Stark afin de prendre le contrôle de son empire mais du nouveau Stark qui risque de détruire cet empire dans un acte d’expiation (et à se libérer de l’emprise de l’image de son véritable père).

Beaucoup d’histoires auraient mis en avant les scènes de bataille avec nombre des sbires du méchant abattu dans une délectation visuelle au service du lecteur. Stark ne tue pas  par esprit de revanche. Lorsqu’il échappe aux Dix Anneaux, malgré la douleur de la mort du professeur, Stark ne tue les méchants que de manière collatérale car il a un but et ce n’est pas le massacre mais la destruction des stocks d’armes.
Stark se sent responsable de la mort de Yinsen et du massacre des réfugiés et il est assez mature pour prendre en charge cette responsabilité, c’est en cela que la destruction de ses propres armes lui importe plus que de tuer des méchants. C’est une étape importante de son arc dramatique et de son parcours émotionnel au cours de l’histoire.

Scenar Mag est conçu pour Vous. Soutenez cette initiative par vos dons. MERCI

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

Cet article vous a déplu ?

Dites-nous pourquoi ou partagez votre point de vue sur le forum. Merci

Le forum vous est ouvert pour toutes discussions à propos de cet article

2 thoughts on “TONY STARK

    1. Bonjour Willy. Tony Stark a hérité de l’empire de son père, fabricant d’armes. On pourrait l’assimiler à Yuri dans Lord of War. Il suit d’ailleurs un cheminement psychologique parallèle mais bien plus tôt dans le récit que ne le fait Yuri. De plus, Yuri s’est fait lui-même alors que Tony est né dedans en quelque sorte.
      On suppose aussi qu’en baignant dans ce monde où la technologie prédomine (au grand dam de l’humanité), Tony s’est passionné pour l’électronique et la mécanique. Ses expériences et son génie lui permettront alors de concevoir cette armure qui fait de lui un super-héros. Notons aussi que cette idée lui fut inspirée par son mentor, le docteur Ho Yinsen. Tony éprouve une grande culpabilité dans la mort de Yinsen ce qui peut expliquer son besoin d’expier une faute dont il se sent douloureusement coupable.

Laissez un commentaire ou Ouvrez un sujet dans le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :