personnages, dramatica, scénario, protagoniste, thème, genre, histoire, intrigue, antagoniste, relations, acte, climax

VOTRE SCENARIO ETAPE PAR ETAPE (42) : THEME

VOTRE SCENARIO ETAPE PAR ETAPE

Continuons l’étude du thème.

Table des matières ICI :
VOTRE SCENARIO ETAPE PAR ETAPE

Etape 133 : Thème Acte Un (Commencement)

Le thème est intrigant parce que non seulement, il est la partie la plus émotionnelle de votre histoire mais aussi la moins structurée.
Précédemment, vous avez déterminé quels aspects
– de votre sujet (Thematic  Topic),
– de votre message (Message Issue),
– de sa contradiction (Counterpoint)
– et du dilemme du personnage principal (Main Character Dilemna)
que vous souhaitiez explorer dans les actes Un, Deux et Trois.

Pour vous remémorer, nous vous renvoyons à :

Maintenant, il est temps de se montrer un peu plus spécifique et de diviser l’exploration du thème dans chaque acte en un commencement, un milieu et une fin.

L’acte Un est le lieu où vous établissez votre thème. Cela doit être fait clairement mais avec précautions afin de ne pas paraître maladroit.

N’oubliez pas que votre message (Message Issue) et sa contradiction (Counterpoint) ne doivent jamais apparaître ensemble dans la même scène ou dans le même moment dramatique.
Dans ce cas,  votre thème apparaîtrait comme un sermon car il semblera que vous dites à votre lecteur quoi penser plutôt que de le laisser prendre ses propres décisions.

Dans cette étape, listez les illustrations de votre thème (c’est-à-dire votre contenu, ce qui se passe dans votre histoire mais concernant spécifiquement la mise en avant de votre thème) que vous aviez développées pour le premier acte et que vous souhaitez présenter au début de l’acte Un pour établir la méthode de développement que vous avez choisie à partir des trois approches.

Concernant ces trois approches, nous vous renvoyons à 
VOTRE SCENARIO ETAPE PAR ETAPE (38)

Etape 134 : Thème Acte Un (Milieu)

Pour cette étape, sélectionnez parmi toutes les illustrations thématiques de l’acte Un (donc le contenu thématique qui sera exposé dans l’acte Un), celles que vous souhaitez explorer dans le milieu de ce premier acte et qui continue la méthode de développement  du thème que vous avez choisie (c’est-à-dire l’une des trois approches, voir ci-dessus).

Gardez toujours à l’esprit de ne pas exposer votre message et le contre-argument (Counterpoint) simultanément.

Etape 135 : Thème Acte Un (Fin)

Pour cette étape, sélectionnez parmi les illustrations de l’acte Un celles que vous souhaitez explorer dans la dernière partie du premier acte et qui concluent l’introduction de votre thème afin de préparer le terrain pour la continuation du développement au cours de l’acte Deux.

Après cette étape, il ne devrait rien rester des illustrations thématiques dans le matériel que vous aviez créé pour l’acte Un.
Si ce n’est pas le cas, tentez de les incorporer au début, au milieu ou à la fin du premier acte à moins que vous jugiez que ce matériel ne soit plus approprié à votre roman (ou à votre scénario).

Et encore une fois, ne faites pas intervenir le message et sa contradiction simultanément.

Etape 136 : Thème Acte Deux (Commencement)

Le second acte devrait étendre votre thème. Par étendre, nous entendons que votre thème devrait gagner en profondeur et en largeur comme vous ajoutez des illustrations supplémentaires à l’impression que vous avez déjà faite dans l’esprit de votre lecteur.

L’exposition de votre thème pourrait commencer avec un impact thématique assez nébuleux ou global dans le premier acte (comme un principe philosophique) puis de l’étendre afin de l’explorer sur des problèmes plus personnels dans l’acte deux (en somme, vous partez du général et allez vers le particulier. Après avoir exposé, par exemple, les notions de bien et de mal dans l’acte Un, vous les détaillez par des exemples dans l’acte Deux. Vous démontrez concrètement ce que vous avez exposé abstraitement. Notez que les notions abstraites sont générales : il y a le bien et il y a le mal, par exemple.
Alors que vous bénéficiez d’une multiplicité d’illustrations pour les rendre concrètes : il y a mille et une façons de montrer le bien comme le mal.
).

Ou bien l’inverse pourrait être plus approprié à votre histoire (partir des cas particuliers pour aboutir à des lois générales).
Une autre approche serait d’alterner entre des illustrations générales et particulières de votre thème et utiliser l’acte Deux simplement pour élargir la portée de votre thème (pour étendre notre thématique du bien et du mal sur un plan social ou familial ou religieux ou politique…) et nuancer comment votre thème impacte votre histoire à tous niveaux.

Sur le plan des illustrations particulières, vous pourriez par exemple montrer votre héros comme un bénévole dans un centre d’aide alimentaire, ou lui faire céder sa place à une femme enceinte dans un transport en commun ou bien encore, le faire mentir pour ne pas blesser un ami. Toutes ces illustrations au niveau individuel devraient vous permettre de conclure d’une manière générale que le bien se manifeste dans les rapports que nous entretenons avec autrui. Ou plus simplement dans l’aide que nous apportons à notre prochain.

Chaque illustration du thème (un événement, une action, un comportement…) influence le déroulement de l’histoire mais aussi les relations entre les personnages, leurs choix…
Le thème est un principe directeur qui oriente votre histoire.

Dans cette étape, sélectionnez parmi les possibilités que vous avez déjà assignées à l’acte Deux (voir les articles précédents sur le thème) celles qui vont marquer davantage la prégnance de votre thème sur votre histoire tout au début de l’acte Deux.

Etape 137 : Le thème Acte Deux (Milieu)

Dans cette étape, sélectionnez parmi les possibilités que vous avez déjà choisies pour l’acte Deux celles qui présenteront ces aspects de votre thème qui feront progresser votre sujet dans le milieu du second acte.

Notez que l’exposition du thème est gouvernée par une progression narrative tout comme l’arc dramatique d’un personnage.

Etape 138 : Le thème Acte Deux (Fin)

Pour cette étape, prenez les possibilités qui restent pour le développement thématique de l’acte Deux et qui sont destinées à faire progresser votre sujet dans la dernière partie du second acte.

S’il reste des illustrations inutilisées parmi celles que vous aviez originellement sélectionnées pour l’acte Deux, voyez si vous pouvez les insérez au début, au milieu ou à la fin sans impacter négativement le flux de votre roman (ou de votre scénario).

Etape 139 : Le thème Acte Trois (Commencement)

Le troisième acte du thème est celui où vous projetez votre message sur le lecteur. Vous le lui rendez personnel, pas seulement à vos personnages.

Votre contenu devrait être celui qui tire sur la corde sensible de votre lecteur en vous concentrant sur les personnages pour lesquels il a le plus d’empathie.

Vous avez déjà déterminé les illustrations de votre thème que vous souhaitiez voir apparaître au cours du troisième acte. Maintenant, il est temps d’être plus spécifique et de diviser ces possibilités entre le début, le milieu et la fin de l’acte Trois.

Pour cette étape, sélectionnez parmi les illustrations de votre thème que vous aviez assignées à l’acte Trois celles que vous souhaitez explorer au commencement du troisième acte afin de continuer votre argument thématique (c’est-à-dire votre argumentation, ce que vous avez à dire sans faire de propagande en exposant à votre lecteur à la fois le message que vous voulez faire passer, ce en quoi vous croyez et ainsi qu’un contre-argument, en quelque sorte un point de vue adverse).

Etape 140 : Le thème Acte Trois (Milieu)

Pour cette étape, référez-vous aux illustrations de votre thème que vous avez précédemment sélectionnées pour apparaître dans l’acte Trois et choisissez celles qui supportent au mieux l’écoulement thématique dans le milieu du troisième acte.

Note de traduction : Par écoulement thématique (Thematic Flow), Melanie Anne Philips fait référence à la progression du développement de votre sujet au cours des trois actes.

Etape 141 : Le thème Acte Trois (Fin)

C’est votre dernière opportunité pour marquer votre intention thématique, le fond de votre histoire, son sujet (Thematic Point). Vous pourriez vouloir utiliser la fin de l’acte Trois pour renforcer des choix précédents ou vous pourriez souhaiter altérer l’équilibre entre les valeurs relatives de votre message (Message Issue) et du contre-argument (Counterpoint).

Référez-vous aux choix que vous avez fait pour le début et le milieu de l’acte Trois et considérez les illustrations et motifs (c’est-à-dire votre contenu qui expose votre thème) qui restent encore à présenter.

Reconsidérez les choix pour le début et le milieu de l’acte Trois et, si nécessaire, réajustez-les afin de terminer sur la note thématique qui va englober votre message de la manière la plus forte possible.

Puis, listez ces motifs et illustrations que vous voulez présentez dans la dernière partie de l’acte Trois.

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter

Average rating / 5. Vote count:

Nous sommes désolés que cet article ne vous a pas été utile

Aidez-nous à améliorer cet article

error

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de