VOS PERSONNAGES.. D’OU VIENNENT-ILS ?

Réunir tous les personnages que l’histoire réclame n’est pas une mince affaire. Sur quelles bases s’appuyer au moment de les créer ?
Quatre possibilités s’offrent à vous :
– Vous-même
– Des gens réels que vous connaissez personnellement
– Des gens réels dont vous avez entendu parler
– Votre imagination purement et simplement

La source la plus sûre : Vous-même

En un sens, chaque personnage que vous créez a un peu de vous-même en lui.
Vous n’avez jamais probablement tué mais de vos colères les plus graves, une pulsion insoupçonnée, un désir confus, votre part d’ombre vous ont peut-être inconsciemment montré le chemin vers de telles extrémités.
Les scènes d’amour que vous décrivez peuvent faire appel à votre propre expérience. Il en est de même si votre personnage principal doit être humilié dans l’une de vos scènes. Cette humiliation que vous illustrez, vous ne l’avez probablement pas connu dans les mêmes circonstances que celles de votre héros, mais en écrivant, soit par réminiscences, soit inconsciemment, vous faites appel à des expériences proches en y ajoutant certainement une emphase afin que l’émotion à transmettre à votre lecteur soit encore plus puissante.

Lorsque vous peignez les émotions de vos personnages, vos propres émotions entrent en jeu. C’est une force parce que  vous étiez sur place. Vous savez exactement ce que vous avez ressenti. Que ce soit de l’exaltation, de la peur, une irrésistible panique, de la tendresse ou du désespoir, quelle que soit la situation que vous avez vécue, vous avez éprouvé des émotions.

Le point faible, cependant, est qu’il est très difficile de porter un regard objectif sur soi-même. Un lecteur est informé au fil des pages du script, il ne sait pas pourquoi par exemple, votre personnage principal fait preuve d’autant de méchancetés dans une des scènes du premier acte. Ne sachant pas ce que vous avez dans l’esprit et dans votre cœur, il sera trop tard pour vous si vous aviez l’intention d’expliquer ce comportement plus loin dans le script à la lueur d’autres informations que vous aurez communiquées entretemps.

Pour éviter cet écueil de vous mettre vous-même en scène et de prendre le risque de perdre votre lecteur, le moyen le plus sûr et le plus efficace est de faire partager à un personnage qui ne soit surtout pas vous, des situations et des incidents que vous avez personnellement vécus.
Par exemple, votre personnage vient de se séparer de son conjoint. Vous avez déjà vécu cette situation et vous l’avez d’ailleurs très mal vécu. C’est cette seconde part que vous devez éviter de projeter dans votre personnage. Au contraire, montrez-le plutôt s’amuser de la situation, faire preuve d’une désinvolture que vous n’auriez jamais pu avoir. Ce pourrait être aussi un moyen pour le personnage de cacher son désespoir mais cela aussi dépends de vous.
Quoi qu’il en soit, vous avez au moment de la création de votre personnage, implantez en lui des forces et des faiblesses (ce sont d’ailleurs ces dernières qui sont les plus intéressantes), cela l’autorise à éprouver des émotions qui lui sont personnelles.
Dans cet exemple de la séparation, vous avez vous et lui partager une situation identique mais les émotions que vous avez éprouvées devront être différentes de celles de votre personnage et dans la logique de son propre caractère.
Vous gardez ainsi une objectivité et un contrôle sur la situation que vous décrivez et vous pourrez manipuler à votre avantage les émotions et la signification émanant de cette situation.

Les gens que vous connaissez et auxquels vous allez emprunter une part de leur âme

Gardez bien à l’esprit qu’il s’agit de ne retenir que les éléments que vous jugez importants pour la création de votre personnage. Vous connaissez personnellement des personnes réelles et vous allez en quelque sorte cannibaliser des traits de caractère qui vous fascinent chez eux.
Ne faites pas une simple copie de cette personne car cela vous mènera certainement au même manque de subjectivité que s’il s’agissait de vous-même.
Déterminez seulement les traits saillants que vous souhaitez utiliser pour la création de votre personnage. Vous pouvez d’ailleurs combiner des traits de la personnalité de plusieurs de vos relations et les placer dans la personnalité de votre personnage. Ou le cas échéant, prendre comme base un de ces traits de caractère que vous avez étudié chez l’une de vos relations et retravaillez ce trait en laissant votre imagination le peaufiner à votre convenance.
Ainsi, vous conservez une flexibilité dans la création de vos personnages.

Des étrangers pour vos personnages : une source d’inspiration, rien de plus

Baser ses personnages sur des personnes que l’on ne connaît pas personnellement fonctionne très bien parce que l’on n’est pas limité. On a tous entendu parler ou lu des tas de choses sur des tas de personnes.
Par exemple, vous êtes tombé sur un vieil voir très vieil article dans un journal à propos d’une femme qui aurait laissé une fortune à un vétérinaire qu’elle n’avait pourtant rencontré qu’une seule fois, le jour où elle lui avait apporté son chat malade.
Vous ne devez cependant pas pousser plus loin vos recherches sur cette femme. Vous devez seulement vous inspirer de la situation (si tant est que celle-ci vous inspire !).
Quel type de personne ferait cela ? Votre imagination doit prendre le relais sur l’information de ce fait divers.
Vous imaginez alors une personnalité, un passé pour cette femme.
Que signifiait ce chat pour elle ? N’y avait-il personne d’autre dans son entourage qui aurait mérité cette fortune ?
En créant la personnalité de cette femme, vous vous l’appropriez. Vous êtes partis d’une information (parmi une foule d’informations qui vous atteint chaque jour) et votre imagination a été capable de créer un personnage probablement poignant et intéressant avec lequel vous avez un matériau solide pour écrire.
Charlotte Brontë a écrit que la réalité devrait suggérer des personnages mais pas les imposer.

Des personnages purement imaginaires : un esprit de liberté

La différence avec ce qui précède est que l’inspiration ne s’ancre pas dans la réalité pour y puiser une source d’inspiration pour vos personnages.
Sinon, le processus est le même. Vous avez eu une petite idée qui s’est immiscée dans votre esprit et à partir de celle-ci, votre imagination élabore un personnage complet, à trois dimensions.

Quelle que soit votre source d’inspiration (la réalité ou votre imagination), le personnage qui s’impose à vous s’inscrit toujours dans les rudiments d’une situation dramatique. Il ne surgit pas du néant.
Comme par exemple cette femme qui a laissé une fortune à un vétérinaire. C’est une situation à partir de laquelle vous pouvez travailler un personnage.

Maintenant, vous devez tout de même réfléchir à deux fois si ce personnage ou cette situation sont suffisament puissants pour soutenir une histoire. Une partie de la réponse s’imposera à vous lorsque vous créerez la toile de fond de ce personnage (son passé, ses faiblesses, ses meurtrissures, ses motivations).
Vous devrez aussi jauger votre volonté d’écrire à son sujet.

 

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter

Average rating / 5. Vote count:

Nous sommes désolés que cet article ne vous a pas été utile

Aidez-nous à améliorer cet article

error

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de