Archives pour l'étiquette Arc dramatique

BIEN ÉCRIRE SON CLIMAX

Le climax est le début du dénouement. La progression de l’histoire a mené logiquement à ce moment crucial pour le protagoniste. Tout au long de l’intrigue, vous avez préparé votre lecteur à cet événement. Il s’y attend et le climax est là pour répondre à ses expectations.

Voyons ce que requiert le climax pour être efficace.
Continuer la lecture de BIEN ÉCRIRE SON CLIMAX

HISTOIRE : CE QUI S’EST PASSÉ AVANT

Dans un projet d’écriture, avant de s’attaquer derechef à la page blanche, on réfléchit (ou bien l’on rêve) quelque peu à l’environnement que nous allons mettre en place.
C’est-à-dire son histoire, son étendue, ses conditions.

Lorsque l’histoire se déroule sur un fond de guerre, par exemple, il est bon que l’auteur ait quelques idées sur les moments politiques qui ont précédé l’entrée dans la guerre. Même si ces moments ne seront jamais mentionnés dans le corps de l’histoire s’ils ne sont pas importants aussi pour le lecteur.
La capacité de décrire des événements complexes peuplés par des personnages tout autant alambiqués exige que l’auteur sache pourquoi ces événements se sont produits et qui sont ces gens qui sont impliqués en eux.
Continuer la lecture de HISTOIRE : CE QUI S’EST PASSÉ AVANT

ÉMOTIONS & LA SCÈNE DRAMATIQUE

Le contenu émotionnel de l’histoire s’exprime dans les scènes dramatiques. Cette expression de scènes dramatiques est à comprendre comme des événements ou des expériences qui suscitent une vive émotion.
Ces événements et expériences (donc des émotions) s’étendent au long d’un large spectre : entre une joie formidable et la plus terrible des tragédies.

Comme rien ne devrait être gratuit dans une fiction (chaque élément doit faire sens), ces émotions sont aussi destinées à inciter le protagoniste à agir et à faire avancer l’intrigue. Il faut donc écrire des scènes dramatiques pour décrire ces émotions.
Continuer la lecture de ÉMOTIONS & LA SCÈNE DRAMATIQUE

LES PERSONNAGES SECONDAIRES

Si votre histoire  n’a qu’un protagoniste et un antagoniste, autant savoir ce que vous faîtes. Traditionnellement, chacun d’entre eux a besoin d’amis ou d’alliés dans la bataille qu’ils se livrent tous deux.

Dans une fiction, le héros et le méchant de l’histoire sont souvent définis par ceux qui les entourent.
Continuer la lecture de LES PERSONNAGES SECONDAIRES

UNE STRUCTURE ALTENATIVE : LE VOYAGE DU HÉROS

Il est notoire que le voyage du héros tel que l’a envisagé Joseph Campbell dans Le héros aux mille et un visages a permis à George Lucas d’écrire Star Wars.
Ce voyage du héros permet de distinguer 12 points en autant d’étapes dans l’élaboration d’une histoire. Christopher Vogler a repris la pensée de Joseph Campbell pour mettre en lumière ces 12 étapes.

Considérons Star Wars et comment cette fiction s’est servie de ces 12 points structuraux.
Continuer la lecture de UNE STRUCTURE ALTENATIVE : LE VOYAGE DU HÉROS