Archives par mot-clé : Arc dramatique

PERSONNAGES : UN TOUT

Un auteur a souvent l’intuition de ce qu’il doit écrire. Mais lorsqu’il sait qu’il existe une structure, un processus de développement et un modèle pour conter son histoire et que tout cela ne ruine en rien son propre processus créatif, nul doute qu’il doit se sentir bien rassuré.
Savoir planifier son histoire la rend bien plus puissante.

Et dans la préparation de l’histoire, une étape dont l’histoire profitera avec le plus grand bénéfice est le soin apporté à la création des personnages qui la peupleront. A la limite, je me demande même s’ils ne sont pas plus importants que l’intrigue parce que sans eux, point d’intrigue… point de conflit… Point d’histoire.
Continuer la lecture de PERSONNAGES : UN TOUT

LE PERSONNAGE ET SES DÉMONS

Nous avons tous nos démons intérieurs. Certains d’entre nous plus que d’autres. Avec l’âge et nos expériences, nous pouvons en conquérir quelques uns. Et il y en a quelques uns aussi que nous emportons avec nous définitivement.
Ces démons intérieurs participent au flux et reflux de nos vies. C’est ce que nous appelons les hauts et les bas.

Il faut bien accepter que dans notre environnement immédiat, peu se soucie de ce qui a pu se passer dans nos vies. La nature humaine est foncièrement égoïste et le respect que nous devons aux autres est d’abord une convention sociale. Mais notre passé est définitivement derrière qui nous sommes et ce que nous faisons.
La persona, l’image que nous voulons renvoyer aux autres, est surtout une recherche de l’estime d’autrui ou alors parce que nous voulons que les autres nous jugent et éprouvent des sentiments envers nous tels que nous souhaitons les communiquer.
Continuer la lecture de LE PERSONNAGE ET SES DÉMONS

LE CONFLIT INTÉRIEUR ET LE CONFLIT EXTÉRIEUR

Quoi qu’on en pense, ce qui décrit le mieux une histoire est le conflit. Sans conflit, on a un portrait ou bien encore une jolie peinture sociale sans signification ou encore des éléments posés là sans cause ni effet. C’est-à-dire qu’on peut avoir à peu près tout sans le conflit mais nous n’aurons pas une histoire.
Continuer la lecture de LE CONFLIT INTÉRIEUR ET LE CONFLIT EXTÉRIEUR

LA NATURE HUMAINE DES PERSONNAGES

Les personnages de fiction sont des êtres humains comme les autres. D’ailleurs, pourquoi éprouverions-nous de la compassion ou encore de la joie ou de la peine pour des personnages imaginaires ?
Paradoxal comme comportement. Et à propos de comportement, héros, méchant… ont besoin de s’accorder aux principes bien connus du comportement humain. C’est-à-dire à quelques notions de psychologie que tous les auteurs ne possèdent pas naturellement.

Comment et pourquoi les gens font ce qu’ils font est une connaissance très utile dans l’art scénaristique (et dans toute littérature, d’ailleurs) et qui peut être intuitive comme empirique. Mais comme tout le monde n’est pas Stephen King ou Thomas Harris, autant appliquer des notions de psychologie que l’on rencontre dans nos vies quotidiennes (à la fois en nous et chez les autres) pour comprendre ce que nos personnages pensent ce qu’ils pensent et font ce qu’ils font.
Continuer la lecture de LA NATURE HUMAINE DES PERSONNAGES

L’OBJECTIF DANS LA SCÈNE

L’histoire possède un objectif global. Chaque scène qui la compose possède elle aussi son propre objectif. Ce que veut le personnage principal d’une histoire est un aspect non négligeable de sa personnalité.

Beaucoup des caractéristiques qui vont le définir sont pensées en rapport avec ce qu’il cherche à obtenir et il connaît des difficultés à accomplir son dessein. En effet, il devra être doté de certaines qualités ou attributs pour rendre seulement possible son objectif mais aussi d’au moins un défaut qui ne lui permet pas de réussir le but qu’il s’est fixé dans l’histoire.
Surmonter ou non ce qui le retient ainsi d’avancer et dans sa vie et dans l’histoire sera décrit par son arc dramatique, son évolution physique ou psychologique (et souvent, c’est une combinaison des deux).
Continuer la lecture de L’OBJECTIF DANS LA SCÈNE