Dramatica

DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (93)

Nous avions commencé dans
DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (65)
la traduction annotée du Chapitre 18 de la théorie narrative Dramatica.
Nous avons fait un long détour pour réviser ou découvrir les concepts fondamentaux de la théorie.

Reprenons avec cet article la suite des appréciations progressives. Ce terme d’appréciations qui fait partie du vocabulaire de Dramatica signifie simplement la réception par le lecteur de l’histoire. Réception et interprétation, plus précisément.
Les notions de Domain, Concern, Range et Problem permettent de donner une image fixe de l’histoire. On sait de quoi elle parle, on en voit les enjeux, on comprend ce qui préoccupe les personnages…
Mais une fiction, c’est aussi un mouvement. C’est un processus en cours. L’histoire se déploie d’un point A vers un point B.

Ce qui permet au lecteur d’accompagner ce déroulement de l’histoire, ce sont les actes, les séquences, les scènes et les événements. Une appréciation statique nous dit ce dont l’histoire parle. Une appréciation progressive nous raconte l’histoire.
Et pour Dramatica, ces deux appréciations lorsqu’elles se combinent dans l’esprit du lecteur lui permettent de saisir la signification de l’histoire.

Les actes

La charte graphique (support pratique de la théorie) est la structure thématique de l’histoire. Chacune des classes qui y figurent possèdent quatre types dans la couche immédiatement inférieure. Dans la classe Physics, par exemple, les quatre types sont Learning, Understanding, Doing et Obtaining.

Parce que nous allons assigner cette classe Physics comme domaine de l’une des quatre lignes dramatiques, l’un de ces quatre types sera le Concern de la ligne dramatique visée par la classe. Par exemple, nous pourrons donner à la ligne dramatique de l’Objective Story le domaine Physics et lui attribué Obtaining comme Concern.

Concern est une appréciation statique. Elle nous informe sur un attribut de l’histoire mais elle ne nous raconte pas cette histoire. Maintenant, ce qu’il faut comprendre, c’est que cette appréciation statique sera ressentie par le lecteur tout au long de l’histoire.
Donc, les personnages objectifs (c’est-à-dire tels qu’on les perçoit à travers leurs fonctions dans l’histoire, une fonction que Dramatica assimile à un archétype) resteront préoccupés (Concern) tout au long de l’histoire par Obtaining.

Bien sûr, les personnages ne resteront pas les bras croisés en étant simplement préoccupés de posséder quelque chose et d’attendre que cela leur tombe dans le bec.
Ils sont plutôt actifs et ils fourniront l’effort nécessaire pour tenter de se procurer eux-mêmes cette chose à laquelle ils aspirent. Ils chercheront effectivement à l’obtenir ou bien à s’en débarrasser. Considérez que chaque notion dans Dramatica a un avers et un revers, un aspect positif et un aspect négatif. Chaque notion possède sa propre polarité. Il est de votre responsabilité d’opter pour le côté qui correspond à ce que vous cherchez à dire (ou à signifier).

dramaticaEn fait, chacun des quatre types d’un domaine particulier représente une étape d’un processus.
Par exemple, avec la classe Physics, et comme Concern est Obtaining, nous pouvons très bien comprendre que l’histoire commencerait par les personnages apprenant quelque chose (Learning et ce pourrait même être un incident déclencheur).

Une information cependant n’est rien si nous ne parvenons pas à en comprendre la signification. Donc, dans le cours de l’histoire, leur compréhension (Understanding) sera suffisante pour qu’il décide d’entreprendre quelque chose, comme par exemple de définir une stratégie (Doing).
Et lorsqu’ils auront testé ce plan et éventuellement l’avoir remanié plusieurs fois, ils peuvent alors obtenir (Obtaining) ce qu’ils cherchent depuis le début de l’histoire. Les quatre étapes de cet effort seront alors dans l’ordre : Learning, Understanding, Doing et Obtaining.

Et si Concern n’est pas Obtaining mais par exemple Learning. C’est une toute autre histoire. Les personnages débutent celles-ci dans une activité  (Doing) qu’ils pratiquent depuis bien avant que l’histoire commence et qu’en fait, qu’ ils n’ont jamais vraiment questionner. La force de l’habitude est un fléau bien plus grave que nous le pensons ordinairement (mais combien rassurant). Et si vous me permettez cet aparté, j’ajouterais que l’habitude est mortifère. Elle est destructrice et recouvre de leurs cendres nos rêves et nos espoirs. Mais ceux-ci existent toujours sous la poussière de l’habitude. C’est un horizon qu’il faut vouloir regarder.

Puis cette activité leur procure quelque chose (Obtaining). Ce pourrait être un sentiment de liberté. Mais ce sentiment est étrange. Il faut qu’ils en comprennent l’acception. Comme cette compréhension (Understanding) se développera au cours de l’histoire, ils finiront, après des années où ils se sont conformés, à apprendre de nouveau (Learning).

Les types dans un domaine peuvent être explorés dans n’importe quel ordre. Ci-dessus ne sont que des exemples possibles. Cependant, cet ordre jouera sur la signification. Melanie Anne Phillips prend l’exemple d’une gifle et d’un hurlement. Si la gifle est donné avant le hurlement, on peut en déduire que ce hurlement est la conséquence de la gifle. Mais si le hurlement intervient avant la gifle, cela pourrait signifier qu’une personne hystérique a été ramenée à la raison par l’effet d’une gifle.

L’ordre dans lequel les événements se produisent apporte une signification différente (Dramatica nomme cette signification comme progressive) et même s’il existe une signification statique. C’est ce qui se passe dans un acte. L’ordre dans lequel  seront explorés les types changera la signification au niveau de l’intrigue (car les quatre lignes dramatiques participent à l’intrigue).

Dramatica (via  son chiffre fétiche de 4) estime que chaque ligne dramatique est constituée de quatre actes. Chaque type dans une ligne dramatique donnée sera donc le sujet de l’un des quatre actes qui constituent la ligne dramatique.
L’ordre dans lequel seront énoncés et explorés les types déterminera la signification progressive de l’évolution de cette ligne dramatique.

Dans le prochain article, nous aborderons cette progression en trois actes.

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des